Une jeune startup parisienne à la conquête du marché des petits travaux

 |   |  352  mots
Considéré comme un prestataire de service, Hellocasa permet en outre de bénéficier d'une déduction d'impôt de 50% du montant total de la facture.
Considéré comme un prestataire de service, Hellocasa permet en outre de bénéficier d'une déduction d'impôt de 50% du montant total de la facture. (Crédits : Vincent Desjardin. Via Flickr CC License by.)
Finaliste lors du Startup contest organisé pendant la conférence Blend Web Mix de Lyon les 29 et 30 octobre, Hellocasa vise le marché français des particuliers pesant "16 milliards d'euros".

Trouver un professionnel pour des petits travaux de bricolage n'est pas toujours aisé. C'est le constat duquel est partie la startup Hellocasa, dont le site a été lancé le 18 septembre à Paris et en Île-de-France et s'adresse aux particuliers cherchant à réaliser des travaux allant de quelques centaines d'euros à jusque 5.000 euros.

Fondée par Matthieu Desarnaults, ancien d'Airbnb, son frère Julien, président, et Benjamin Rezak, directeur de la technologie (Kelkoo, Yahoo), Hellocasa vise un marché français pesant "16 milliards d'euros".

Le client choisit l'heure exacte du rendez-vous

Le site se démarque des offres concurrentes par son usage très simple. Il vend "en trois clics" des prestations à prix garanti, sur lesquels il récupère 25% de marge. Après avoir sélectionné une catégorie et un type de prestation via le formulaire, "le client choisit le jour et l'heure, et non le professionnel comme c'est souvent le cas, puis nous nous chargeons de la mise en relation avec lui via notre site", ont expliqué à La Tribune les trois cofondateurs de cette entreprise finaliste lors du concours de startup du Blend Web Mix de Lyon les 29 et 30 octobre.

     | Lire Shippeo, victorieux au Startup contest, met en relation industriels et transporteurs

Ils assurent par ailleurs que si le client n'est pas satisfait, les travaux seront refaits. Un accident qui ne devrait pas se produire souvent puisque "pour la région parisienne, nous avons rencontré 150 professionnels pour en sélectionner et certifier seulement une dizaine".

Déduction d'impôts

Considéré comme un prestataire de service, Hellocasa permet, comme d'autres concurrents, de bénéficier d'une déduction d'impôt de 50% du montant total de la facture, ce qui est largement mis en avant sur le site Internet lors de la facturation.

L'entreprise, qui compte séduire les professionnels en optimisant leurs déplacements, cherche à lever un million d'euros et a déjà eu des premiers contacts avec des business angels afin d'accélérer son développement dès 2015 dans les grandes villes françaises, puis se tourner vers l'étranger.

Photo : "Bricolage" par Vincent Desjardins. Via Flickr CC License by.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2014 à 13:38 :
Hellocasa, rubrique plomberie (cf comment ça marche), n'est pas responsable des dégâts éventuels si le montage fuit. Intéressant non ?
Réponse de le 25/11/2014 à 9:33 :
Bonjour, je suis le co-fondateur de hellocasa. Je tenais à répondre à votre point.
Nous assurons toutes nos prestations à hauteur de 1M€. Oui nous ne sommes pas responsable des dégâts précédents notre intervention (cela est mal formulé sur le site et nous allons corriger). Bien sûr, si nous posons un robinet et que cela devait fuir nous revenons sans frais refaire l'intervention. Nous ne laissons jamais un client avec un soucis après notre passage.
a écrit le 05/11/2014 à 13:30 :
Sur le papier (l'ecran) tout est beau, dans la vrai vie c'est une autre histoire ...good luck
a écrit le 04/11/2014 à 10:31 :
"Qui voit le ciel dans l'eau,
Voit les poissons dans les nuages."
a écrit le 04/11/2014 à 9:27 :
Si c'est parfaitement encadré, ça peut marcher, mais ça peut tout aussi vite déraper.
Les "vrais bons" professionnels n'ont pas besoin de ce type d'officine pour trouver du travail.
Il va être difficile pour ce genre de prestataire de fidéliser des professionnels de qualité.
a écrit le 04/11/2014 à 8:32 :
Ils récupèrent 25% de marge? Pas grave, l' artisan facturera 25 % plus cher son travail.
Qui dit intermédiaire, dit coût supplémentaire.
La carotte de la déduction d'impôt de 50% (uniquement sur quelques travaux spécifiques) fera passer la pilule.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :