L'écosystème européen des startups des données personnelles en une carte

 |   |  759  mots
Le fonds français XAnge Private Equity a réalisé la première cartographie des startups européennes dans le domaine des données personnelles.
Le fonds français XAnge Private Equity a réalisé la première cartographie des startups européennes dans le domaine des données personnelles. (Crédits : DR)
EXCLUSIF. La Tribune dévoile la première cartographie des startups européennes évoluant dans le business des données personnelles, réalisée par le fonds XAnge Private Equity. L'objectif : braquer les projecteurs sur les acteurs d'un sous-secteur de la tech stratégique pour l'Europe, et encourager la formation d'un écosystème des startups soucieuses de la protection des données personnelles.

2018 sera indéniablement l'année des données personnelles en Europe. Le 25 mai prochain, le fameux RGPD (Règlement européen sur la protection des données) entrera en vigueur dans les 28 pays membres. L'ampleur inédite des sanctions (jusqu'à 4% du chiffre d'affaires mondial) forcera enfin toutes les entreprises françaises, européennes et internationales qui traitent des données de citoyens européens, à entrer dans les clous pour une utilisation stricte et transparente des données personnelles. De quoi permettre aux citoyens de retrouver un certain contrôle sur leurs data disséminées partout sur le web, et sur lesquelles capitalisent de nombreuses entreprises dans la plus grande opacité.

Le RGPD est aussi une opportunité stratégique pour l'Europe, qui se retrouve en pointe au niveau mondial sur la question. De fait, tout un tas de startups investissent le business des données personnelles. Elles apportent des solutions concrètes et originales dans des domaines variés comme l'authentification et l'identification client, les communications sécurisées, la gestion et la monétisation des données et de l'identité digitale, le cloud personnel, la blockchain ou la recherche Internet éthique.

Les 100 startups les plus prometteuses dans une cartographie inédite

Certaines de ces pépites s'illustrent déjà, comme les français Qwant (moteur de recherche alternatif) et Novathings (cloud personnel), l'allemand AdblockPlus (bloqueur de publicité) ou le suisse ZenMate (chiffrement des communications). Beaucoup d'autres restent sous le radar. C'est pour leur permettre d'éclore, d'attirer l'attention des investisseurs et de se fédérer en véritable écosystème européen, que le fonds de capital-risque français XAnge Private Equity a mis au point la première cartographie européenne des startups des données personnelles.

Ces 100 pépites, fruit d'un travail de veille et d'identification dirigé par Nicolas Rose (partner chez XAnge), sont réparties sur l'ensemble du continent européen. Parmi elles, 32 sont britanniques, 30 françaises, 13 allemandes, et les autres viennent du Benelux, des pays nordiques, de l'Italie, de la Suisse ou encore de l'Espagne et d'Israël, pourtant pas membre de l'UE mais souvent rattaché à la zone Europe.

Elles sont réparties en sept sous-secteurs, illustrant "la diversité" de la scène tech européenne autour de la question des données personnelles:

  • Authentification et identification client (KYC pour "know your consumer")
  • Communications sécurisées
  • Personal data management (management personnel des données)
  • Outils de conformité RGPD
  • Cloud personnel
  • Recherche sur Internet
  • Blockchain

"Nous voulons attirer l'attention sur le vrai boom en Europe des startups spécialisées dans la gestion des données personnelles, un secteur qui devient stratégique. Qwant ou AdBlockPlus tracent la voie, mais il y a d'autres futurs géants à trouver et à aider, des rapprochements à imaginer entre les startups, et tout un écosystème autour du personal data management à faire grandir", indique Nicolas Rose.

Pour XAnge, cette cartographie est aussi l'occasion de se positionner comme un acteur référent sur cette tendance de fond, lui qui n'investit actuellement que dans "une petite poignée" des startups citées dans ce Top 100. Le fonds est spécialisé dans l'investissement en early stage (amorçage et Série A essentiellement) dans les pépites françaises et européennes.

__________

Voici la liste des startups, par catégorie:

  • Authentification et identification client (31)

inWebo Technologies, IDEMIA, Eldim, Human recognition, Sync, Uniris, Gravity, Zenypass, KeeX (France) ; Belgian Mobile ID (Belgique) ; Blockchain Helix, Ascribe, 4stop (Allemagne) ; IcarVision (Espagne) ; Secret Double Octopus (Israël), Synacts (Pays-Bas), Onfido, The ID Co., Passfort, Veridu, MyDocSafe, Garlik, Sonalytic, MyPinPad, Authentiq, Safelogin, Trust ID, Yobicash, Nettoken, Sedicii, Yoti (Royaume-Uni)

  • Communications sécurisées (21)

Twinlife, Lockemail, Mailinblack, Le-VPN, Obvee.io (France) ; Kullo, Tutanova (Allemagne) ; Herm'io, Mailfence, Posteo (Belgique) ; ZenMate, Zivver, Signal, Wire, Privately, ProtonMail (Suisse) ; Places by Ansamb (Finlande) ; Clever Phone (Pays-Bas) ; Shellfire, Ikise, Telegram Messenger (Royaume-Uni)

  • Personnal data management (19)

Aevatar, Onecub, Pryv.io, Chekk (France) ; Aztrix (Belgique) ; Mydek, Healthbank (Suisse) ; Privatar, Jolocom (Allemagne), Eliminalia UK, Blockcerts, Digime, Citizen, MyGravity, Verimuchme, 10Duke, Citizenme, People.io, Me And My ID (Royaume-Uni)

  • Outils Rgpd (9)

BMI System, Odaseva, Magush (France) ; Ukey1, D-ID, Wirewheel.io, Trusthub (Royaume-Uni) ; ConsentEye (Espagne) ; Bigid.com (Israël)

  • Cloud Personnel (4)

Novathings, Lima, Cozy Cloud (France) ; Daplie (Royaume-Uni)

  • Recherche sur Internet (10)

Qwant, Lilo (France) ; AdBlockPlus, The Good Data, Ecosia, Metager, Cliqz.com (Allemagne) ; Adguard (Chypre) ; Ixquick (Pays-Bas) ; Oscobo (Royaume-Uni)

  • Blockchain (6)

Edgewhere, Woleet, Utocat, Chrystalchain (France) ; Danube Tech (Autriche) ; MatchUpBox (République tchèque)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2018 à 17:29 :
Et Reach Five ? Le Gigya français quand même!!
a écrit le 13/03/2018 à 14:56 :
Eh bien il manque Axeptio.eu, le première solution de recueil de consentement compatible RGPD pour tout type de sites internet. Et c'est développé à Montpellier !
a écrit le 13/03/2018 à 11:03 :
Vous oubliez une licorne française de la sécurité voix et data pour les entreprises agréé en plus par. l Anssi. : SQUAREWAY de vivaction
a écrit le 13/03/2018 à 9:28 :
Je ne veux pas que mes données privées soient utilisées: l'autorisation éventuelle doit se donner avant toute utilisation, et non par l'exercice d'un contrôle a posteriori. Quand on voit déjà la difficulté à se faire enlever des listes de diffusion dans les messageries, on se pose des questions. Et il faudrait que ce secteur parle un peu en français pour se faire comprendre (blockchain, cloud, ...) même si c'est dans un marché dit mondialisé
a écrit le 13/03/2018 à 8:30 :
La rgdp est bel et bien donc là pour préserver ce marché vis à vis de la concurrence mondiale qui a encore une fois dix ans d'avance dans le domaine sur notre europe décadente.

On nous a dit que c'était pour préserver notre vie privé mais en fait c'est seulement pour préserver les bénéficies de nos actionnaires européens, une fois dep lus.
Réponse de le 13/03/2018 à 10:36 :
Vu les assurances que vous montrez sur la situation privilégiée des actionnaires, vous devriez investir: vous seriez vite très riche!
Réponse de le 13/03/2018 à 11:46 :
BH, apprenez à vous exprimer correctement svp.
Réponse de le 13/03/2018 à 12:16 :
Devenez actionnaire européen, pour en profiter au maximum, vu que c'est si bien organisé.
Réponse de le 13/03/2018 à 15:58 :
Profiter de quoi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :