Internet : le blocage de la publicité menace l'existence des sites de contenus gratuits

 |   |  340  mots
Les consommateurs peuvent déjà utiliser des logiciels de blocage de publicité sous forme d'extensions qui s'ajoutent à leur navigateur internet. Et un outil similaire devrait être intégré plus tard cette année dans la prochaine version d'iOS, le système d'exploitation de l'iPhone et de l'iPad d'Apple.
Les consommateurs peuvent déjà utiliser des logiciels de blocage de publicité sous forme d'extensions qui s'ajoutent à leur navigateur internet. Et un outil similaire devrait être intégré plus tard cette année dans la prochaine version d'iOS, le système d'exploitation de l'iPhone et de l'iPad d'Apple. (Crédits : Reuters)
Les sites web dépendant de la publicité en ligne pourraient perdre jusqu'à 41 milliards de dollars en 2016. L'utilisation croissante de bloqueurs de pub par les internautes, selon une étude, fait planer "une menace existentielle pour l'avenir des contenus gratuits sur internet". Et ouvre une opportunité pour les sites sans pub financés par leurs abonnés.

L'utilisation par les internautes de logiciels bloquant les publicités en ligne pourrait faire perdre aux sites web 21,8 milliards de dollars cette année à l'échelle mondiale, et plus de 41 milliards en 2016, selon une étude publiée lundi 10 août.

Le nombre d'internautes utilisant ce type de logiciels a bondi de 41% sur les douze derniers mois pour atteindre 198 millions, d'après l'étude, réalisée par l'éditeur de logiciels américain Adobe et la société irlandaise PageFair, spécialisée dans la récupération de ces revenus perdus.

Cette pratique peut handicaper les sites internet qui dépendent des recettes publicitaires, surtout s'ils offrent leurs contenus ou leurs services gratuitement, prévient l'étude, qui affirme que "le blocage de publicité représente maintenant une menace existentielle pour l'avenir des contenus gratuits sur internet".

Un modèle d'activité qui pourrait s'écrouler

Le patron de PageFair, Sean Bleachfield, juge notamment "tragique que les utilisateurs de bloqueurs de publicité infligent par inadvertance des milliards de dollars de pertes aux sites internet qu'ils aiment le plus".

"Alors que le blocage des publicités s'étend au mobile, il y a une grande menace que le modèle d'activité qui a soutenu internet pendant deux décennies s'écroule", met-il en garde.

Le donnant-donnant "s'arrête avec la publicité intrusive"

Les consommateurs peuvent déjà utiliser des logiciels de blocage de publicité sous forme d'extensions qui s'ajoutent à leur navigateur internet. Et un outil similaire devrait être intégré plus tard cette année dans la prochaine version d'iOS, le système d'exploitation de l'iPhone et de l'iPad d'Apple.

"Les consommateurs, pour la plupart, acceptent le compromis qui vient avec la 'gratuité' (en ligne) --je vous donne des informations sur moi en échange de vos séries télévisées, films, article de presse, services...-- mais cela s'arrête avec la publicité qui est intrusive, ennuyeuse, pas pertinente ou simplement fait peur", commente pour sa part Campbell Foster, responsable du marketing de produits chez Adobe.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2018 à 10:38 :
Quand je fais une recherche sur Internet, c’est pour y trouver des choses vraies. Pourquoi dois-je payer en m’exposant au discours essentiellement persuasif et orienté de la publicité ? Entendre des mensonges pour savoir le vrai ? Voilà un modèle économique qui paraît bien contestable.
On oublie par ailleurs la principale raison qui me fait utiliser des bloqueurs de publicité – et je ne suis sans doute pas le seul à faire ce calcul : c’est la sécurité, car ces logiciels bloquent aussi beaucoup de liens qui ouvrent de nouvelles fenêtres ou instances du navigateur pour installer des malwares.
a écrit le 04/10/2015 à 11:14 :
Adblock plus plus plus... Je plussoie. 8ans sans aucune pub qu'elle bonheur !
a écrit le 13/08/2015 à 12:43 :
Il semblerait qu'il y ait un réel décalage entre les publicités conçues par les départements de marketing et les "attentes" des utilisateurs. Personnellement, cela fait plus de 15 ans que je traine sur le net, et cette année je me suis décidé à installer un bloqueur de publicités. Ces dernières deviennent de plus en plus agressives, gênant considérablement la navigation et la recherche d'informations. Plutôt que de critiquer les internautes qui se sentent agressés, messieurs les marketeux, vous devriez essayer de repenser vos modèles. Le but est bien de nous faire découvrir des produits, pas de nous dégoûter de la navigation, non ?
a écrit le 12/08/2015 à 12:17 :
Arrêtez de dire que ces sites sont "gratuits" ! Qui paye la publicité ??
Le consommateur, bien sûr, c'est inclus dans le prix des produits.
Alors, puisque nous payons déjà les sites en questions via la publicité, laissez-nous au moins le choix de regarder ou pas les publicités en question !
a écrit le 11/08/2015 à 21:25 :
Comment s'étonner? Des marketeurs, pour vendre leurs formats, ont produit des études, biaisées, mettant en avant des formats de plus en plus intrusifs sans se poser la question : les gens vont sur un site web, pour quoi faire?

La réponse est simple : Pour le contenu du site, si tant est qu'il soit pertinent, utile et/ou intéressant. On ne va pas sur un site pour voir une vidéo débile qui se met toute seule en route, pour être saturé de spyware et de javascript qui ralentissent le chargement du site au delà du tolérable. Ce sans compter les pubs, qui en plus d'être intrusive, sont stupides, sans intérêt voire carrément hors sujet.

Les interstitielles et les vidéos, les surimpressions et autres, tout ce qui gêne l'accès au contenu est à bannir. C'est ce type de contenu qui motive à utiliser adblock. Les pubs NE sont PAS le produit du site web visité. Les bannières et les habillages sont acceptables, certains site mettent d'ailleurs de très jolis habillages publicitaires sans empêcher l'accès au contenu du site. Les autres ne m'inspirent qu'un seul commentaire : fainéantise.

On em****** l'internaute plutôt que d'essayer de trouver comment mettre de la pub intelligemment, de manière transparente et franche.

Que les régies produisent des formats qui respectent l'internaute et le contenu des sites visités. Les bloqueurs de pubs disparaîtrons d'eux-mêmes.
Réponse de le 12/08/2015 à 12:53 :
+ 1000 (j'aurais pas dit mieux !).
a écrit le 11/08/2015 à 19:39 :
Quelle différence d'impact entre une pub qu'on bloque et une pub que, saturé, on ne regardera pas (voire pire: quand une marque m'agresse elle passe illico en liste noire d'achats)? Ceux qui achètent des espaces de pub sur le web devraient y réfléchir, ne sont-ils pas les premiers arnaqués?
a écrit le 11/08/2015 à 16:31 :
Je lis que le nombre d internautes utilisant des logiciels antipub est en augmentation . Comment s en étonner ! La navigation est complètement pourrie par des publicités de plus en plus encombrantes, malhonnêtes, agressives, douteuses. On est bien d accord : la gratuité à un prix, mais quand le prix devient insupportable, alors on se protège. Ce simple bon sens est étranger aux marchands du temple.
a écrit le 11/08/2015 à 16:31 :
Je lis que le nombre d internautes utilisant des logiciels antipub est en augmentation . Comment s en étonner ! La navigation est complètement pourrie par des publicités de plus en plus encombrantes, malhonnêtes, agressives, douteuses. On est bien d accord : la gratuité à un prix, mais quand le prix devient insupportable, alors on se protège. Ce simple bon sens est étranger aux marchands du temple.
a écrit le 11/08/2015 à 13:53 :
Je suis prêt à payer pour des informations de qualité et non partisanes.
Je l'avais fait il y a quelques années (journal le monde ) mais je n'avais pas renouvelé mon abonnement à cause du parti pris constant du journal (Il fut un temps oú c’était un journal de référence)
Pour l'instant seule la presse Allemande me semble à la hauteur.
a écrit le 11/08/2015 à 13:07 :
Personnellement, je fait une vrai overdose de pub. Même sur la télé, je zap directement! Pourquoi ne pourrions nous pas nous protéger de ces agressions.

Ou alors, peut être pourrions nous avoir des pub plus intéressante que des marques de shampoing, de slip ou autre... Et développer le potentiel artistique qui est vraiment inexistant en ce domaine! Pour le moment, c'est une insulte a l’intelligence!

Pour ce qui est des soit disant perte, on es dans un pays capitaliste, alors si je veux pas consommer, bé je consomme pas! Pourquoi devrai-je permettre à des entreprise que je déteste de faire du bénef sur un système que je ne cautionne pas?

PS: votre demande d'abonnement est intrusive, je doit la bloquer?
Réponse de le 11/08/2015 à 14:31 :
Remarque intéressante. Comment faites-vous sous Adblock..??
Réponse de le 11/08/2015 à 22:46 :
Element Hiding Helper pour adblock, c'est une extension qui permet de choisir de bloquer ce que l'on veux sur une page. Même si c'est autre chose qu'une pub.
a écrit le 11/08/2015 à 13:06 :
Il faut bien dire que l'excès de pub amène au même résultat! C'est bien pour cela que l'on utilise de tel logiciel! C'est au différent site de faire un bonne gestion et ne pas être "gourmand" pour ne pas écœurer l'internaute!
a écrit le 11/08/2015 à 12:23 :
Il ne sert à rien de faire de la publicité si les sites de ventes en ligne ne sont pas fiables. Je me suis plusieurs fois fait avoir en achetant sur le net. Malgré tout les bons produits qui m'intéresseraient dans les publicités en ligne, j'arrête d'acheter car il y a trop de malhonnêteté. Qu'ils mettent en place des contrôles efficaces avant de faire de la pub...
Réponse de le 11/08/2015 à 13:22 :
Bonjour,
Vous pouvez parfaitement acheter sur Internet je le fais depuis 20 ans et un seul souci durant ces 20 ans à savoir une boite qui a fait faillite mais qui m'a remboursé.
Pour acheter de manière sécurisé, il suffit de se concentrer sur une peite dizaine de site qui constituent la référence du secteur ou sur des boutiques spécialisées qui sont bien notée par WOT par exemple.
Cependant je n'ai JAMAIS acheté quoi que ce soit en suivant une pub sur le net car je en suis pas les pubs sur le net ... .
a écrit le 11/08/2015 à 12:19 :
Je ne connais pas bien ce sujet. Mais le plus gros perdant ne serait pas Google dans cette affaire. La grande part de son CA et profit n'est il pas la pub?.
Réponse de le 11/08/2015 à 19:22 :
Google paye Adblock pour que sa pub non intrusive ne soit pas bloquée par le logiciel.
Vous pouvez la bloquer quand même en décochant manuellement "Allow some non intrusive advertisement"
a écrit le 11/08/2015 à 12:17 :
La publicité n'est plus seulement intrusive, mais elle devient malveillante en prenant un contrôle total du navigateur internet, et en surchargeant le processeur qui n'arrive plus à afficher les pages web correctement. La publicité "normal" n'est pas filtré par les outils de protection qui empêchent aussi le fishing. Certaines barres de recherche qui s'installent automatiquement bloquent l'accès à des sites concurrents. C'est une nouvelle forme de censure et de concurrence déloyale qui est contré par les outils de protection. Ces "publicité" qui portent mal leur nom sont une nouvelle atteinte à nos libertés fondamentales. Nous ne naviguons pas sur internet pour faire vivre les publicitaires qui veulent s'approprier le Web pour des raisons purement mercantiles.
a écrit le 11/08/2015 à 12:00 :
La chaine météo,le seul site météo qui bloque les internautes qui ont adblock!Les pauvres,on va ailleurs!Encore des gens qui croient qu'on peut tout imposer.
a écrit le 11/08/2015 à 11:52 :
Le "tout-gratuit" a fait long feu et c'est sain à long terme. Pourquoi? Parce que le modèle financé par la publicité induit une course au clic qui se traduit nécessairement par la baisse qualitative et l'inflation quantitative de news/articles. Plus une prime aux sujets racoleurs et médiocre. Ce modèle ne permet pas la valorisation des contenus de qualité, difficiles à créer et s'adressant à une cible plus restreinte.
Le modèle pronait par des sites comme "patreon" et autres et bien plus pertinent car, au contraire, il s'appuie sur un financement (faible par unité de soutien) mais long terme et réfléchis. D'autres initiatives sont en cours pour contourner cette inflation de publicité.
Les bloqueurs de pub ne font qu'accélérer la chute d'un modele commercial pertinent dans les années 2000...
Réponse de le 11/08/2015 à 13:26 :
Bonjour,
Il y a également un modèle mixte qui se développe à savoir publicité pour des contenus gratuits mais limités.
Et participation financière faible par unité de soutien supprimant la publicité et débloquant du contenu premium.
Ainsi le gratuit sert d'appel d'offre pour convaincre de passer au premium.
De cette manière le gratuit ne disparait pas, les contenus premiums passent en gratuits au bout de six mois et les véritables clients du site ont accès à tout sans publicité en payant un tarif extrêmement faible.
a écrit le 11/08/2015 à 11:49 :
Le gratuit, c'est comme low-cost, ça a un coût et cela finit toujours par devenir cher.
Faut-il que nous ayons été matraqué par les médias pour finalement croire que le gratuit existe vraiment! La publicité (qui peut être utile) est tellement omniprésente, et surtout intrusive qu'elle est illisible.
A quand les bloqueurs d'appel téléphoniques non sollicités?
a écrit le 11/08/2015 à 11:29 :
Personnellement je préfère les voir disparaître que supporter la pollution publicitaire !
Aucune "inadvertance" la dedans ,une décision saine et mûrement réfléchie !
a écrit le 11/08/2015 à 11:19 :
Les sites en questions ne peuvent s en prendre qu a eux meme.
A force d ajouter des pop up, des pubs clignotantes ou en flash qui rendent la navigation plus lente (eh oui il faut telecharger tout ce merdier) ou simplement penible (vous avez deja essaye de lire quelque chose avec une pub clignotante juste a coté ?) le retour de balancier arrive

En soit si certains sites se font financer par leurs lecteurs, c est pas plus mal. car apres tout la pub c ets pas gratuit, vous la payez en achetant le produit. Et si vous payez vous avez une partie du pouvoir au lieu de la laisser aux regies publicitaires et gros annonceurs
a écrit le 11/08/2015 à 11:14 :
blablabla

Internet sans bloqueur de pub est un enfer... CQFD

Qu'ils ferment ou s'adaptent, mais se prendre des secondes de pubs dans la tête à chaque page est simplement insupportable.

D'ailleurs les seuls sites qui survivront sont ceux qui auront des abonnés... Mais là aussi quand on voit le prix des abonnement on pleure.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :