La Russie numéro un européen en nombre d'internautes

 |   |  490  mots
La Tribune Infographie
La Tribune Infographie
Premier marché en audience sur la Toile devant l'Allemagne et la France, le pays compte des poids lourds du secteur comme Mail.ru et Yandex.

Forte de ses 143 millions d'habitants, la Russie devait fatalement se hisser en tête des marchés européens par le nombre d'internautes, à mesure que la pénétration de l'Internet se poursuit dans les ménages. C'est chose faite depuis septembre : selon une étude réalisée par l'institut ComScore, 50,8 millions de Russes ont utilisé Internet, contre 50,14 millions en Allemagne et 42,35 millions en France.

Le ministre des Télécoms et des Médias, Igor Shchegolev, a déclaré en octobre que le marché russe de l'Internet deviendra le premier d'Europe en valeur dans les toutes prochaines années si la croissance se poursuit au même rythme. Le ministre estime que très bientôt, la moitié des Russes surferont sur le Net. Selon ComScore, l'internaute russe moyen passe 22,4 heures par mois sur le réseau, contre une moyenne de 26,4 heures en Europe. Le site russe le plus visité est VKontakte, l'équivalent russe de Facebook. VKontakte devient du coup le premier site Internet européen en terme de temps passé par les internautes. Ses 58,7 millions de visiteurs uniques en septembre (dont 34,3 millions de Russes) ont surfé en moyenne 427 minutes sur le site.

La pub en croissance de 57 %

Le marché de la publicité sur Internet en Russie, qui a atteint 340 millions de dollars au troisième trimestre, en croissance de 57 %, a pour la première fois dépassé celui de la publicité imprimée. Ce dynamisme permet à des groupes Internet comme Mail.ru et Yandex de figurer parmi les premières capitalisations européennes du secteur. Coté à Londres, Mail.ru, qui détient 40 % de VKontakte et 100 % des deux autres principaux réseaux sociaux du pays, 2,33 % de Facebook, 4,63 % de Groupon et 100 % d'ICQ, vaut 6,2 milliards de dollars. Le moteur de recherche Yandex, coté sur le Nasdaq, capitalise 6,9 milliards.

Une des particularités de l'Internet russe est sa résistance face aux géants mondiaux. Seul Twitter règne sur son segment (3,4 millions de visiteurs uniques), la concurrence russe étant tout juste émergente : Mail.ru a annoncé fin octobre le lancement de son propre site de microblogging. En revanche, Google n'a qu'une part de marché de 25 % des recherches contre 64 % pour Yandex, mais il s'est donné pour objectif de détrôner son rival local, qui affiche de son côté des ambitions mondiales. La version russe de Facebook compte 9,3 millions d'utilisateurs, près de quatre fois moins que son rival local VKontakte, selon ComScore. Cependant, Facebook compte sur le durcissement de la législation promis par les autorités russes sur la protection des droits d'auteur, nécessaire pour l'intégration à l'OMC. Le réseau social américain vient de signer un accord avec deux fournisseurs de contenus musicaux pour que ses utilisateurs puissent légalement partager des fichiers. Une nouveauté sur les réseaux sociaux russes, alors que VKontakte ne cesse de recevoir des plaintes venant des ayants droit, ses utilisateurs échangeant librement des fichiers musicaux en toute illégalité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2012 à 11:32 :
Bon article où on apprend que la Russie est en Europe...grâce à internet, c'est magique :-)
a écrit le 21/11/2011 à 13:26 :
Si la Russie continue d'être bien gouvernée et bien gérée; elle sera première partout.
Nous "les grandes gueules" de français, on sera dans les choux...JCM
Réponse de le 21/11/2011 à 16:20 :
Si vous trouvez si bien la Russie, je vous invite à vous y installer. Et je vous remercie pour votre analyse politique et économique si éclairée et si bien argumentée!
Réponse de le 21/11/2011 à 21:00 :
cillantçabr. Désolé je ne peux pas répondre à votre commentaire. En étant très poli et en écrivant correctement le français; je constate que mes sentiments aimables à l'égard de la Russie et des USA déplaisent à la Tribune. J'ai déjà été censuré 3 fois. Ce n'est pas de ma faute si la France se dégrade dans tous les domaines.
France = 4 F (frime, fric, fraude, fourberie)...Jean-Claude meslin

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :