YouTube s'associe à la vente de billets de concerts

 |   |  332  mots
YouTube vient de conclure un partenariat avec la plateforme de billetterie en ligne, Ticketmaster, qui propose des concerts comme Lady Gaga (photo).
YouTube vient de conclure un partenariat avec la plateforme de billetterie en ligne, Ticketmaster, qui propose des concerts comme Lady Gaga (photo). (Crédits : Reuters/USA Today Sports)
La plateforme vidéo de Google s'associe à Ticketmaster, leader mondial de la billetterie en ligne, pour vendre des places de concert. Régulièrement accusé de sous-payer les artistes pour l'exploitation de leur musique, YouTube dit vouloir "les aider à atteindre leurs fans".

Une première pour YouTube. La plateforme vidéo de Google a annoncé mardi un partenariat avec le leader mondial de la billetterie en ligne, Ticketmaster. Lorsque les utilisateurs regarderont un clip officiel sur YouTube, les prochaines dates de concert de l'artiste écouté seront affichées en dessous de la vidéo. Les internautes seront ensuite directement redirigés vers la plateforme de Tickermaster. Les termes financiers de l'accord n'ont pas été dévoilés.

Dans un premier temps, cette fonction sera disponible pour "des centaines d'artistes américains" en tournée, précise YouTube sur son blog officiel. "Ce n'est qu'un début", prévient la plateforme vidéo qui souhaite ensuite étendre sa base d'artistes à tous ceux présents sur Ticketmaster. Le leader mondial de la billetterie appartient à Live Nation, société d'organisation et de promotion de concert. Cette dernière s'occupe de 3.200 artistes et revendique "un concert toutes les 20 minutes dans le monde". Live Nation s'occupe d'artistes comme U2, Metallica, Muse ou encore Lady Gaga. Si l'initiative est nouvelle pour Youtube, ce n'est pas le cas de Ticketmaster. La plateforme s'est déjà associée à Spotify l'année dernière et Facebook, précise TechCrunch.

Accusé de sous-payer les artistes

"Etant donné que les concerts deviennent le principal moteur des revenus pour les artistes, nous voulons aider les créateurs à atteindre leurs fans, les tenir au courant des prochains concerts et vendre davantage de billets", assure la plateforme au 1,5 milliard d'utilisateurs connectés par mois.

Pour YouTube, c'est aussi l'occasion de redorer son image auprès de l'industrie musicale. La filiale est en effet régulièrement accusée de sous-payer les artistes pour l'exploitation de leur musique. Voulant afficher sa bonne volonté, la plateforme a recruté en décembre dernier Lyor Cohen, un ancien dirigeant de Warner Music, afin de s'occuper de la branche musique sur son site. Le même mois, YouTube annonçait avoir versé 1 milliard de dollars de royalties grâce à ses revenus publicitaires en 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :