Brèves de Cannes

 |   |  543  mots
(Crédits : Reuters)
Le Festival de Cannes ne tourne pas seulement autour des films en compétition officielle. Il fête tout le 7e art. Voici les autres rendez-vous, infos ou anecdotes.

Les chiens aussi ont leur prix avec le Palm Dog
Tant qu?il y aura des hommes? il y aura aussi des chiens. Partant de ce principe, une poignée de prestigieux critiques britanniques de cinéma exerçant dans des journaux aussi sérieux que "The Independant" ou "The Guardian", se sont dit qu?il n?y avait pas de raison de primer les seuls bipèdes à Cannes pour leur interprétation. Emmené par le journaliste Toby Rose, ils ont créé le « Palm Dog » qui décerne chaque année le prix du "meilleur chien d?un film toute section confondue". "Dug" le bien nommé, inoubliable toutou empoté de "Là-haut", le dernier dessin animé des studios Disney-Pixar l?a emporté l?an dernier. Et pour 2010, l?année du dixième anniversaire de la manifestation? On dit que les chiens de "Robin des bois" ont toutes leurs chances. A moins qu?ils ne se voient rafler la mise par Boss héros canin du dernier Stephen Frears "Tamara Drewe". Verdict le 23 mai. (site : www.palmdog.com). Y.Y

Cannes révise ses classiques
Parallèlement aux films en compétitions dans les différentes sections du festival, Cannes propose aussi chaque année depuis 2004 une multitude de classiques du 7ème art récemment restaurés, projetés dans le Palais des Festival et rediffusés à La Licorne. Des séances à ne pas rater d?autant qu?elles sont souvent introduites par un proche du réalisateur ou une personnalité tel Pedro Almodovar qui viendra en personne présenter "Tristana" de Luis Bunuel sélectionné à Cannes en 1970. Mais il revient dès demain au magnifique "Baiser de la femme araignée" d?Hector Babenco (pour lequel William Hurt avait obtenu un prix d?interprétation en 1985), de lancer les réjouissances. Vingt-cinq ans après, toute l?équipe revient à Cannes, et ça vaut le détour. A ne pas manquer non plus, "La bataille du rail" (1946) de René Clément, premier film primé au lendemain de la seconde guerre mondiale, célébrant avec fougue le courage des résistants cheminots. Mais aussi "Psycho" de Hitchcock dont la bande-son, en restauration, promet une autre approche du film. Y. Y

Cinéma sur les plages de Cannes
Pas besoin de s?enfermer dans une salle pour profiter de la programmation cannoise. Depuis quelques années, la plage Macé accueille tous les soirs un écran noir permettant ainsi aux festivaliers comme au Cannois de goûter gratuitement aux classiques mais aussi à des films inédits en salle, souvent présentés en présence des réalisateurs. Parmi eux, plusieurs documentaire comme " The 2 Escobar", consacré par Jeff et Michael Zimbalist aux frères Escobar (projection le 14 mai). Le premier Andrès étant star et capitaine de l?équipe de foot de Colombie. Le second, Pablo, célèbre baron de la drogue, inventeur du narco-football. A voir également pour les amateurs de films de genre, "La meute", de Franck Richard avec Emilie Dequenne, Yolande Moreau ou Benjamin Biolay (projection le 17 mai). Enfin, on ne se lasse pas du "Monde du silence" de Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle, palme d?or du Festival en 1956 et Oscar du meilleur long-métrage (projection le 22 mai). Y.Y
 


 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :