Pour Libération, "nous serons là" (Matthieu Pigasse, Le Monde)

 |  | 232 mots
Lecture 1 min.
On ne peut pas rester indifférent au sort de Libération, a estimé Matthieu Pigasse
"On ne peut pas rester indifférent au sort de Libération", a estimé Matthieu Pigasse
Le trio Bergé-Niel-Pigasse, propriétaire du "Monde" et bientôt du "Nouvel Observateur" ne serait pas indifférent au sort du quotidien parisien.

Le trio Bergé-Niel-Pigasse, propriétaire du "Monde" et bientôt du "Nouvel Observateur", "sera là" si "Libération" est à vendre, a déclaré Matthieu Pigasse dimanche sur "Canal Plus". Alors qu'une journaliste l'interrogeait avec insistance sur ce que ferait le trio si le journal était à vendre, Matthieu Pigasse a répondu : "Nous verrons", puis : "Nous serons probablement là. Nous serons là".

"Quand on investit dans la presse, quand on aime la presse, quand on aime l'écrit, quand on est de gauche, engagé, on ne peut pas rester indifférent au sort de Libération", a estimé le banquier d'affaires. "Nous suivons cette situation avec attention. Mais jusqu'à preuve du contraire, Libération a des actionnaires, ces actionnaires ont un projet. Nous n'intervenons pas", a-t-il poursuivi.

Partenariat le plus vaste possible

Dans un entretien au Journal du Dimanche, Matthieu Pigasse indique que Pierre Bergé, Xavier Niel et lui-même souhaitent que leur partenariat soit "le plus vaste possible""Nous ne sommes qu'au début de notre association. Notre souhait est d'investir dans les médias porteurs de sens et d'engagement. On ne s'interdit aucun secteur: presse, radio, internet et, pourquoi pas, l'édition", ajoute-t-il.

Interrogé sur un risque de concentration, il estime que "l'univers de la presse française quotidienne, hebdomadaire, mensuelle, nationale, régionale, de droite, de gauche est tel qu'(il ne voit) pas de menace sur le pluralisme".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/03/2014 à 12:48 :
je n'ai jamais mis le nez dans ce journal ;alors il peut bien disparaître .
a écrit le 24/03/2014 à 12:30 :
Le journal rouge sera-t-il subventionné ou bien fermera-t-il? En France on aime les emplois inutiles sur le dos des autres...
a écrit le 24/03/2014 à 9:39 :
Ils investissent à perte dans des instruments de propagande politique pour en tirer des bénéfices politiques qui se traduiront en avantages financiers tôt ou tard. Question de pouvoir.
a écrit le 24/03/2014 à 7:38 :
tu declare le double de tes pertes et tu payes moins d impot,plus les aides a la presse , je suis sur qu il y a une combine pour que les milliardaires investissent là....
a écrit le 24/03/2014 à 7:10 :
J'ai toujours été étonné de voir tous ces milliardaires au chevet de journaux de gauche...où ils perdent de l'argent!
Cela ne serait il pas pour mieux nous enfumer ?
a écrit le 23/03/2014 à 23:31 :
N'est-ce pas Mr Pigasse qui nous a gratifié il y a peu d'un exercice en communication vantant les mérites de solutions libérales?
On finit par s'y perdre avec ces gens à double discours.
a écrit le 23/03/2014 à 21:13 :
"Libé" a perdu toute sa raison d'exister après qu'il a été racheté par la banque Rotschild. Un journal qui se veut de gauche dont le patron est un banquier, quel sens ?
a écrit le 23/03/2014 à 21:13 :
"Libé" a perdu toute sa raison d'exister après qu'il a été racheté par la banque Rotschild. Un journal qui se veut de gauche dont le patron est un banquier, quel sens ?
a écrit le 23/03/2014 à 19:58 :
Les journaux de pub comme Libération ou Le Point peuvent disaparaître, on s'en fout. On veut des vrais journaux avec de vrais journalistes et pas des rigolos à la solde des uns ou des autres !!!
a écrit le 23/03/2014 à 19:01 :
sachant que les propriétaires actuels n'ont qu'une seule soif, celle de l'actif immobilier. Voyez ce qu'ils firent en son temps avec le rachat de la société Matin Vert.
a écrit le 23/03/2014 à 17:28 :
Ce n'est pas cette concentration supplémentaire de la presse qui va nous amener à l'objectivité de l'information, notamment sur l'Ukraine et la Russie.
C'est en général un tissus de mensonges, d'ailleurs sur arte aussi au passage.
Qu'ils se bouffent entre eux, de toute façon ce n'est plus sur le papier que l'on cherche la vraie info. C'est sans doute pour cela qu'ils déposent le bilan les uns après les autres.
a écrit le 23/03/2014 à 16:30 :
Un journal de propagande pour les bobos de gauche.
Réponse de le 23/03/2014 à 17:22 :
Vous avez raison ,il faut s opposer aux journaux de gauche,mais encourager les journaus pour les bourges de droite du figaro valeurs actuelles etc
Réponse de le 24/03/2014 à 10:31 :
il n'y a pas que des bourges dit"de droite" aussi stop car la majorité de la presse
est de tendance gauche !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :