En Russie, les médias étrangers dans l'œil de Moscou

 |   |  321  mots
Le vote de ce texte mercredi fait suite à une enquête lancée cette année par la Douma pour savoir si CNN, Voice of America et d'autres médias américains se conformaient bien à la législation russe.
Le vote de ce texte mercredi fait suite à une enquête lancée cette année par la Douma pour savoir si CNN, Voice of America et d'autres médias américains se conformaient bien à la législation russe. (Crédits : Maxim Shemetov)
Aux termes d'un texte, qui doit encore obtenir l'approbation de la chambre haute puis du président Vladimir Poutine, les médias étrangers visés devront rendre publics les détails de leurs financements et leurs effectifs.

La Douma d'Etat, chambre basse du Parlement russe, a approuvé mercredi un projet de loi permettant aux autorités de déclarer certains organes de presse étrangers "agents étrangers". Aux termes de ce texte, qui doit encore, pour avoir force de loi, obtenir l'approbation de la chambre haute puis du président Vladimir Poutine, les médias visés devront rendre publics les détails de leurs financements et leurs effectifs.

Le vote de ce texte mercredi fait suite à une enquête lancée cette année par la Douma pour savoir si CNN, Voice of America et d'autres médias américains se conformaient bien à la législation russe.

Tout organe de presse qualifié d'"agent étranger" sera tenu de respecter les mêmes exigences que celles appliquées depuis 2012 aux organisations non gouvernementales ayant des financements étrangers. L'application de ces restrictions aux ONG avait été vivement dénoncée par les pays occidentaux. La loi de 2012 sur les "agents étrangers" fait obligation aux ONG concernées de fournir à intervalles réguliers des rapports sur leurs financements et sur la manière dont elles utilisent leurs fonds, sur leurs objectifs et l'identité de leurs directeurs.

Une réponse aux restrictions américaines

S'exprimant avant le vote en troisième lecture, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que ce texte fournissait à la Russie un outil permettant de répondre aux restrictions que les Etats-Unis ont eux-mêmes appliquées aux médias russes.

Le ministère américain de la Justice a demandé que la chaîne de télévision RT, proche du Kremlin, soit déclarée "agent étranger" aux Etats-Unis. Moscou a dénoncé un acte "inamical".

Les services de renseignement américains accusent la Russie d'avoir tenté de s'ingérer dans l'élection présidentielle de l'an dernier aux Etats-Unis pour favoriser la candidature de Donald Trump, ce que Moscou dément.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2017 à 17:57 :
Sortons de la pensée binaire et regardons la puissance qu'incarne les médias de masse, ils font les élections, ils nous disent quoi et comment penser, se méfier de ceux-ci quand ils nous sont défavorables est plus que pertinent.

Du coup Poutine oppose ses médias menteurs aux médias menteurs occidentaux, une guerre de propagande d'un ennui infini pour ceux qui savent qu'il ne faut pas croire les médias de masse et qu'il faut lire et écouter entre les lignes et les mots sinon c'est la lobotomie assurée.

D'avoir chassé l'indépendance et la compétence partout où elle se trouvait génère l'information binaire aliénante du bien contre le mal et le bien c'est toujours soi-même évidemment.
a écrit le 15/11/2017 à 17:32 :
Je pense aussi que RT Russia Today et Sputnik sont de medias financés et controllés par le gouvernement russe
a écrit le 15/11/2017 à 15:02 :
Et vice versa.....pourrait-on dire pour être objectif non?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :