Streaming : Hulu, le "nouveau Netflix" qui monte, qui monte...

 |   |  863  mots
Hulu connaît une croissance rapide depuis un an et a fait ses preuves dans l'univers du streaming vidéo.
Hulu connaît une croissance rapide depuis un an et a fait ses preuves dans l'univers du streaming vidéo. (Crédits : © Carlo Allegri / Reuters)
Toujours loin de rivaliser, en terme de catalogue et d'abonnés, avec Netflix et Amazon Prime, le service de streaming vidéo Hulu se renforce doucement mais sûrement. A partir de septembre, il diffusera même du sport et des événements télévisés en direct, supplantant les chaînes de télévision. Et il suscite l’intérêt croissant des grands studios.

Non, il n'y a pas que Netflix et Amazon Prime dans le petit monde du streaming vidéo à la demande sur abonnement (SVOD). Même si les deux géants ont réussi en peu de temps à devenir des acteurs majeurs dans le paysage des séries télévisées, et qu'Amazon s'est même illustré au Festival de Cannes cette année avec quatre films en compétition, les deux géants n'ont pas réussi à étouffer la concurrence dans le streaming vidéo. La preuve, le "petit" Hulu, volontiers regardé avec condescendance jusqu'à présent, sort progressivement de l'ombre de ses aînés avec une stratégie originale qui commence à porter ses fruits.

     |Lire. Comment Netflix attaque l'industrie du cinéma

En septembre, Hulu va mener rien de moins qu'une petite révolution télévisuelle. Pour la première fois, le streaming va rencontrer la télévision traditionnelle, qui se consomme en direct. Hulu va en effet diffuser sur sa plateforme, en direct, du sport, des séries télévisées et de l'information, grâce à des partenariats signés avec les studios Disney, déjà actionnaire de Hulu, et FOX.

Disney offrira donc à Hulu des contenus à diffuser en direct issus des chaînes de son groupe. Pour l'heure, seule ABC (connue pour Desperate Housewives et Lost, notamment) et la chaîne sportive câblée ESPN sont de la partie. Mais Hulu a également signé avec la chaîne FOX (connue, entre autres, pour Les Simpson et 24) et la chaîne FX (filiale câblée de FOX, diffuse notamment la série American horror story). Soit plusieurs gros diffuseurs dans l'univers du divertissement américain. Cette nouvelle offre hybride (mi-streaming, mi-direct) devrait sortir au premier trimestre 2017 aux Etats-Unis.

9 millions d'abonnés

Cette annonce couronne Hulu comme un acteur à prendre au sérieux dans la guerre des contenus que se livrent les chaînes de télévision traditionnelles (type FOX, ABC, CBS ou NBC), le câble (HBO, FX, Showtime...) et les plateformes de streaming (Netflix, Amazon Prime).

Fondé en 2007, Hulu revendiquait en février seulement 9 millions d'abonnés payants, très loin des 46 millions d'Amazon Prime et des 75 millions de Netflix. Mais depuis septembre dernier, le service a acquis une nouvelle respectabilité dans les séries télévisées grâce à plusieurs décisions audacieuses. La première a été de ressusciter la comédie The Mindy project, annulée par la FOX l'an dernier mais chouchoute des critiques. Une bonne opération d'image. La deuxième a été de marquer les esprits avec deux séries qui ont séduit à la fois le public et la critique, les thrillers The Path et 11.21.63.

Netflix, grand perdant du partenariat Hulu-Disney ?

De fait, le grand perdant du rapprochement entre le petit Hulu et le géant Disney pourrait bien être Netflix. Car l'irruption rapide de Hulu sur la scène du streaming et ses liens privilégiés avec Disney pourraient, à terme, menacer l'attractivité de Netflix. Pour l'heure, le leader mondial jouit notamment d'un partenariat juteux sur la franchise de super-héros Marvel, qui lui a permis de trouver le succès avec les séries Daredevil et Jessica Jones. Netflix prépare également deux nouvelles séries issues de l'univers Marvel, Iron First et Luke Cage.

Mais quid de l'avenir? La semaine dernière, Bob Iger, le Pdg de Disney, a estimé que l'irruption de "nouveaux acteurs" (comme Hulu, donc) donne à Disney de nouvelles marges de manœuvre pour essaimer ses contenus un peu partout. Et s'il a assuré que Disney continuerait à vendre ses franchises à la concurrence, il a parlé de court-terme. En sachant que Disney dispose aussi des studios Pixar et de la franchise Star Wars, beaucoup de nouveaux contenus attractifs pourraient échoir à Hulu dans les années à venir...

Réconcilier le streaming et le direct

Hulu apparaît en outre particulièrement bien placé pour incarner le futur de la télévision sur internet. Contrairement à Netflix et à Amazon Prime, qui diffusent leurs séries par blocs -ils lâchent d'un coup tous les épisodes d'une saison le même jour- Hulu a préféré garder le mode de diffusion traditionnel, à savoir un épisode par semaine.

Autrement dit, Netflix et Amazon ont parié sur la consommation à la demande des contenus plutôt que sur le rendez-vous hebdomadaire imposé par les chaînes de télévision, devenu de moins en moins pertinent à l'heure du binge-watching et de la multiplication de l'offre.

Mais en choisissant cette stratégie, Netflix et Amazon Prime se sont éloignés du direct. Ils ont donc ouvert un boulevard pour Hulu, qui peut se positionner comme l'acteur de la télévision du futur : celle qui réconcilie la volonté du public de regarder des programmes en streaming, au moment où il le souhaite, sans pour autant se priver de la magie de la télévision, à savoir sa capacité unique à rassembler une large audience lors de rendez-vous bien identifiés, pour regarder un match de football par exemple.

     | Pour aller plus loin. Séries télévisées : Amazon entre dans la cour des grands

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :