L'Internet mobile, un marché de 1,2 milliard d'euros en France

 |   |  264  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le marché des services mobiles a progressé de 5% en trois ans, selon le premier observatoire réalisé par Solucom pour l'Association française du multimédia mobile.

Jeux, sonneries, applications, ... : le marché de l'Internet mobile est estimé à plus de 1,2 milliard d'euros en 2010 par l'Observatoire économique des services mobiles, premier du genre réalisé par le cabinet de conseil Solucom pour l'Association française du multimédia mobile (AFMM) et présenté jeudi matin. Cette association, créée en 2005, regroupe les opérateurs de réseau Orange, Bouygues Telecom et SFR, les éditeurs de services en ligne (GESTE) et l'ACSEL (association de l'économie numérique).

Téléchargement de contenus et développement d'applications

En trois ans, ce marché a bondi de près de 50%. Sur ce 1,2 milliard d'euros,  la plus grande part provient de la distribution de contenus et services numériques (800 millions hors taxe), le reste de la publicité et du marketing mobile (430 millions hors taxe), ce qui comprend 130 millions de marketing directe (incluant les prestations d'agences et le coût d'envoi des SMS) et 300 millions d'investissements dans le développement d'applications et de sites mobiles. Stimulé par la démocratisation des smartphones, le marché devrait approcher 1,9 milliard d'euros fin 2013.

Un écosystème fort de 6.000 emplois directs

Cet observatoire s'est aussi penché sur l'écosystème des services mobiles en France, composé d'environ 500 entreprises - représentant près de 10.000 emplois, dont 6.000 emplois directs, auxquels s'ajoutent les personnes en charge des servcies mobiles chez les opérateurs et les postes créés chez les annonceurs. Ces entreprises sont jeunes pour la plupart : 50% ont moins de cinq ans. La filière devrait créer près de 1.500 nouveaux emplois directs dans les trois ans à venir. Avis aux jeunes ingénieurs !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/05/2011 à 12:02 :
Alors, est-ce + 5%, ou bien plutôt +50% d'augmentation comme indiqué dans le corps de l'article??
Messieurs & Mesdames les journalistes, SVP vérifiez avant de mettre en ligne !
Bon Courage
a écrit le 20/05/2011 à 11:59 :
Alors, c'est + 5%, ou bien plutôt + 50 % !!
Mesdames & Messeurs els journalistes, vérifiez vos papier vant de les mettre en ligne !
Bon courage

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :