Free attaque SFR pour « concurrence déloyale »

L'opérateur vient de porter plainte contre la filiale de Vivendi. Le fondateur et premier actionnaire de Free explique dans un entretien à « Capital » qu'il veut s'attaquer au subventionnement des téléphones portables.

2 mn

Xavier Niel, le fondateur de Free et principal actionnaire d'Iliad. Copyright Reuters
Xavier Niel, le fondateur de Free et principal actionnaire d'Iliad. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

SFR est le nouvel ennemi préféré de Free. Le numéro deux français des télécoms, filiale de Vivendi, est attaqué pour « concurrence déloyale » devant le Tribunal de commerce de Paris par Free. C'est Xavier Niel, le principal actionnaire d'Iliad, la maison-mère de Free, qui l'annonce dans un entretien au magazine « Capital » qui vient de sortir en kiosques. Du temps de Didier Lombard, c'était France Télécom la cible favorite de Free, notamment sur le terrain judiciaire, et jusqu'à l'été 2010. Désormais, Xavier Niel ne manque pas une occasion de dire tout le mal qu'il pense de son rival au carré rouge.

« Le subventionnement, du crédit conso déguisé avec un taux d'usure de 300% »
Lors du lancement de Free Mobile, il avait ainsi moqué le catalogue épais d'offres de services mobiles de SFR. Dans une interview à « Challenges » en mai, il avait jugé que SFR était celui qui avait « le moins réagi » à son offensive dans le mobile et qu'il était « la principale source de recrutement de Free Mobile ». Ici, il s'agit de dénoncer le système de subventionnement des téléphones.« Nous avons déposé plainte contre SFR auprès du tribunal de commerce de Paris pour faire reconnaître la nullité de ce type de contrat. Nous les assignons pour concurrence déloyale », explique le fondateur de Free dans « Capital ». «C?est une façon de faire du crédit à la consommation déguisé? sans se soumettre aux contraintes légales » fait valoir Xavier Niel. « Cela revient à pratiquer des taux d'usure de 300 ou 400% que le consommateur ne voit pas. » En revanche, il n'indique pas pourquoi Iliad n'attaque que SFR et pas Bouygues Telecom et Orange. « Free a choisi de poursuivre en priorité SFR sans préciser s'il attaquera également Orange et Bouygues Telecom sur le même terrain » observe le magazine. Cette offensive judiciaire intervient au moment même où le gouvernement envisage d'assouplir certaines dispositions de la loi Chatel, notamment sur les résiliations anticipées.
 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 19/07/2012 à 23:47
Signaler
Quand la concurrence est la c'est bon pour le consommateur

à écrit le 19/07/2012 à 16:08
Signaler
Free a bien raison. J'avais évoqué ce point d'illégalité puisque en France il est interdit de lier un service à une vente comme par exemple Microsoft en fait les frais pour les moteurs de recherche. Il faudra se poser la question de la cessité des Ju...

à écrit le 19/07/2012 à 15:34
Signaler
l'hopital qui se moque de la charité, ou plutôt un contrefeu pour équilibrer les attaques fondées à venir. Car Free oublie surtout de parler des avantages contraire au droit du commerce dont il bénéficie : prix des licences moins chères, et surtout s...

le 18/10/2012 à 5:12
Signaler
Avant de prendre la défense des trois qui nous ont escroqué 15ans auparavant, demande leurs ou ils on mis les profis qu'ils ont fait. Ces trois là regarde leurs porte feuille avant de penser à ceux de leurs clients. Free nous fait payer moins chère n...

à écrit le 19/07/2012 à 11:09
Signaler
Free qui attaque SFR pour concurrence déloyale? Franchement surprenant, j'aurais plutôt pensé le contraire comme quoi tout arrive...

à écrit le 19/07/2012 à 11:01
Signaler
Mr Niel ne soyez pas mauvais joueur. Avec votre discours de lancement de Free Mobile vous avez promis de miracles. Mais depuis, le consommateurs s'est juste rendu compte que vous avez apporté que que du vide. Vous n'avez rien inventé, tout copie et s...

le 19/07/2012 à 12:34
Signaler
Tu ne te rends pas compte que ça fais plus de 15 ans que le trio SFR Bouyguestel et Orange nous arnaque avec des forfait extremement cher pour les services proposés? Niel à apporté le tout illimité a 15e, certe sans mobile mais 15e ;) Le fait est q...

le 19/07/2012 à 13:27
Signaler
Je te dirai que aucun d?entre eux ne t'a forcé à t'abonner ou a payer le pris fort. Moi je n'ai jamais payé plus de 20 euros par moi. Il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre.cdt

le 19/07/2012 à 15:40
Signaler
à III, totalement faux, ça fait partie du matraquage auquel même l'arcep ne dit rien puisqu'elle lui donne des avantages particuliers, le régulateur anglais avait démontré dans une étude publiée et trés affinée que la France était le deuxième pays le...

à écrit le 19/07/2012 à 3:59
Signaler
C'est Arnaud MONTEBOURG qui sera ému d'apprendre que le méchant Free attaque encore le gentil SFR. Ah, ces pauvres SFR, BOUYGUES etc. ... vite vite, Arnaud, cours et vole à leur secours pour dire qu'il faut tout faire pour protéger leurs super-profit...

à écrit le 18/07/2012 à 21:14
Signaler
Allez-y Mr Niel. Ne molissez pas.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.