François Hollande maintient Stéphane Richard à la tête d'Orange

 |   |  303  mots
Stéphane Richard, l'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy, a été mis en examen mercredi pour escroquerie en bande organisée dans l'enquête sur l'arbitrage dont a bénéficié en 2008 Bernard Tapie dans son litige avec le Crédit Lyonnais.Copyright Reuters
Stéphane Richard, l'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy, a été mis en examen mercredi pour "escroquerie en bande organisée" dans l'enquête sur l'arbitrage dont a bénéficié en 2008 Bernard Tapie dans son litige avec le Crédit Lyonnais.Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les trois représentants de l'Etat, actionnaire à 27% de l'opérateur, s'apprêteraient à voter pour le maintien à son poste du patron d'Orange, à l'occasion du conseil d'administration prévu lundi à 15H30, a assuré François Hollande hier sur M6.

Stéphane Richard, mis en examen dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais, sera bel et bien maintenu à la tête de l'opérateur Orange, lors du conseil d'administration de lundi, grâce au soutien de l'Etat. C'est ce qu'a affirmé François Hollande hier dans l'émission Capital sur M6. "Je ne veux rien faire qui destabilise cette entreprise. Tant qu'il peut être dirigeant sans que la procédure judiciaire l'entrave, il le restera", a assuré le président de la République. Il a rappelé que Orange employait 170.000 personnes dont 100.000 en France.

Décision ce lundi

François Hollande a ainsi confirmé des rumeurs de presse relayées plus tôt dans la journée. Selon les informations du Monde, qui ne cite pas ses sources, l'Etat, en particulier le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a arrêté sa décision en faveur de M. Richard, après de nombreuses discussions ces dernières heures. Les trois représentants de l'Etat, actionnaire à 27% de l'opérateur, s'apprêtent donc à voter pour le maintien à son poste du patron d'Orange, à l'occasion du conseil d'administration prévu lundi à 15H30, affirment les deux journaux.

L'intérêt de l'entreprise

Ces trois voix vont s'ajouter à celles des administrateurs indépendants, dont quatre au moins sur sept sont favorables à la reconduction de M. Richard, précise Le Monde. Trois facteurs ont pesé dans la décision de l'Etat, à savoir l'intérêt de l'entreprise, le soutien d'une partie des syndicats et des cadres ainsi que le contenu de la mise en examen, ajoute le quotidien.

Stéphane Richard, l'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy, a été mis en examen mercredi pour "escroquerie en bande organisée" dans l'enquête sur l'arbitrage dont a bénéficié en 2008 Bernard Tapie dans son litige avec le Crédit Lyonnais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2013 à 14:54 :
L'Etat, en encore moins F. Hollande, ne décide de rien tout seul chez Orange.
L'Etat n'a que 3 sièges sur les 15 du conseil d'administration d'Orange et jusqu'à preuve du contraire, il n'est donc pas majoritaire pour prendre quelque décision que ce soit de son propre chef.
C'est le CA d'Orange et uniquement le CA d'Orange qui a décidé de maintenir S. Richard.
a écrit le 18/06/2013 à 9:05 :
Je crois que les français sont las d'entendre toute la journée, dans tous les médias, les roitelets de gauche accuser Sarkozy et Guéant. A propos, avez vous vérifié si ce n'est pas à cause d'eux qu'il pleut depuis 3 mois ?
a écrit le 17/06/2013 à 15:55 :
AH BON? PARCEQUE C'EST UNE ENTREPRISE PUBLIQUE?
a écrit le 17/06/2013 à 15:52 :
voici donc un patron mis en examen pour "escroquerie en bande organisée" au détriment de l'état , en passe d'être maintenu dans ses fonctions à la tête de France Télécom, dans l'intérêt de l'entreprise. Il y a des fois où j'ai du mal à comprendre les arcanes de la politique.
a écrit le 17/06/2013 à 12:18 :
Au secours, à l'aide, actuellement mes ennemis me torturent je ne sais pas comment faire
a écrit le 17/06/2013 à 11:34 :
Notre cher président n'a rien à maintenir du tout. L'Etat français dans le cadre de sa participation a 3 administrateurs au conseil, à côté de 3 représentants du personnel et 7 administrateurs externes. Donc le vote est ouvert. Maintenant, que S. Richard, pur haut fonctionnaire parachuté, se fasse dégager par le conseil n'a à peu près aucune importance.
















Réponse de le 17/06/2013 à 15:05 :
Tout ça, c'était du flanc pour occuper le badaud : il n'a jamais eu la décision de le débarquer... Juste histoire de montrer sa grandeur !
Réponse de le 17/06/2013 à 15:06 :
Pauvre type, ce flanby...
a écrit le 17/06/2013 à 11:04 :
L'arbitrage est faussé. C'est confirmé ! Adieu Sarko ! Vivement le retour d'hommes et femmes d'état à la tête de l'UMP ! Sinon et bien je m'abstiendrai encore en 2017 !
Réponse de le 17/06/2013 à 17:31 :
@arbitrage..: il ne faut pas s'abstenir, il faut voter blanc pour marquer que l'on est d'accord ni avec l'un ni avec l'autre !!!
a écrit le 17/06/2013 à 10:48 :
Ah qu'il fait bon être tout en haut de l'échiquier. Quoique vous fassiez il ne vous arrive jamais rien. Bien sûr un non lieu sera donné comme aux autres à Monsieur Richard, on a l'habitude de la justice des riches et de l'injustice des pauvres. Après ils feront les étonnés du résultat lors des élections comme à Villeneuve sur Lot.
a écrit le 17/06/2013 à 9:31 :
Mince. Il va encore falloir que j'attende encore...
a écrit le 17/06/2013 à 8:26 :
le titre est a la limite de la vulgarite; l'etat possede 27% de ft, ca veut dire qu'il n'en possede pas 73%... il est donc loin d'etre majoritaire, et on ne voit donc pas bien en quoi il pourrait s'affranchir des autres... les parts sociales dont on parle, c'est des actions, non? pas des certificats d'investissement?
Réponse de le 17/06/2013 à 9:24 :
J'allais écrire la même chose.FH ne maintient rien du tout. Il n 'arrive même pas à maintenir ses députés.
Tout fout le camp, même le journalisme, jadis sérieux, de La Tribune.
Réponse de le 17/06/2013 à 10:52 :
Ne vous arrêtez pas au titre et à la photo, il vous suffit ensuite de lire le contenu de l?article... Il est dit que l'Etat a décidé de faire voter ses 3 représentants au CA en faveur de Stéphane Richard. Ce qui n'augure pas du vote des 12 autres membre du CA, non représentants de l'Etat. Je ne vois donc pas où est le problème...
Réponse de le 17/06/2013 à 11:41 :
j'ai peu etre pas lu l'article, mais j'ai bien dit "" le titre est a la limite de la vulgarite"", ce qui veut dire que vous n'avez pas lu mon post! ;-)
a écrit le 16/06/2013 à 22:04 :
Voila la preuve flagrante que Tapie est dans son droit. Désolé les socialos mais vous n'aurez pas Sarko aussi facilement pour 2017, vous n'arriverez pas non plus à planquer les escrocs du Crédit Lyonnais responsable de cette situation. Il va falloir tenter une autre approche, allez ! un peu d'imagination arrêtez avec les vieux plats.
Réponse de le 17/06/2013 à 7:43 :
Tapie est dans son droit ? Moi je ne retiens qu'une chose malgré vos petits éléments de langage UMP: il a touché 45 millions d'euros pour "préjudice" soit plus que tous les justiciables réunis et 1500 fois ce que touche quelqu'un qui perd son conjoint pour une erreur médicale par exemple. Je ne suis pas socialiste, je suis même de droite mais JAMAIS je ne voterai pour le petit clan que vous défendez !
a écrit le 16/06/2013 à 21:42 :
On se demande bien pourquoi l'état c'est portée civil alors !
Si elle ne vire pas son employé, responsable de sa plainte !?
a écrit le 16/06/2013 à 17:26 :
c'est une erreur; meme si Richard est presumé innocent, il est tout de meme mis en examen pour un motif particulierement grave et infamant,"escroquerie en bande organisée". Ca va causer beaucoup de tort à l'image de l'entreprise et à la confiance qu'investisseur et client peuvent porter à orange, surtout que cette affaire tapie est tres mediatisé y compris dans la presse internationale . De plus, Richard va passer beaucoup de temps à preparer sa defense, autant de temps donc qu'il ne consacrera donc pas à l'entreprise. Et si à la fin il etait condamné, ce serait extrement grave pour l'entreprise. Richard aurait du renoncer à son poste dans l'interet d'orange. Le gouvernement ne veut sans doute pas qu'on lui reproche d'ecarter un proche de Sarkozy et d'instrumentalisé cette affaire mais se faisant il prend un tres gros risque qui risque de lui revenir en boomerang.
Réponse de le 18/06/2013 à 9:10 :
C'est vrai que l'état socialiste prend des gants et s'est bien gardé d'écarter tous les hauts fonctionnaires coupables d'avoir été supposés proches du gouvernement précédent ! D'ailleurs il est question de nommer Blanche Neige au ministère de la famille !
a écrit le 16/06/2013 à 17:01 :
..est gérée en bande organisée ...
a écrit le 16/06/2013 à 14:30 :
MOI PRESIDENT D' ORANGE.......Moi président d ' Orange ........Moi président d ' Orange ....!!!!!!!

Ca ne vous rappelle rien ???
a écrit le 16/06/2013 à 12:40 :
On marche vraiment sur la tête dans ce pays
Réponse de le 16/06/2013 à 16:21 :
Et la presumption d'innocence c'est une honte? Le lynchage n'a aucun interet les juges font leur Boulot et S Richard paiera s'il est coupable.
Réponse de le 16/06/2013 à 18:14 :
si sa garde a vue a été prolongé, c'est forcément qu'il y a quelque chose de louche, sa démission ou son licenciement serait plus que justifié
a écrit le 16/06/2013 à 12:09 :
C'est normal il n'a pas démérité dans la gestion d'Orange bien au contraire.
Réponse de le 16/06/2013 à 12:43 :
oh oui c'est vrai le CA et les résultats sont exceptionnels! leur dernière box est la meilleur du marché, puis il ont pris tellement de clients à Free!
a écrit le 16/06/2013 à 12:02 :
Imaginons qu'un policier ou qu'un instituteur soit mis en examen pour "escroquerie en bande organisée".
Ne serait-il pas immédiatement suspendu de ses fonctions?
a écrit le 16/06/2013 à 11:40 :
Pour calmer tous les rangs, il n'a qu'à démissionner...Pas plus compliqué que ça.
a écrit le 16/06/2013 à 11:30 :
Ce serait une bonne decision car l'Etat contribuerait a apaiser. Par S Richard sera tenu de demissionner s'il est condamne.
a écrit le 16/06/2013 à 11:12 :
euhh... encore une fois, je ne comprend rien à ce gouvernement. C'est bien un ministre qui a demandé ( à la radio ou télé ) a avoir un conseil d'administratif exceptionnel pour mettre S.Richard dehors, car l' Etat possède 27% de Orange.
Et maintenant on apprend que les administrateurs vont voter pour le maintien.
La décision est peut être bonne ( perso pas d'avis ). Mais si nos ministres aiment ce faire mousser , il y pour ça " Secret Story" . La au moins on ne s'attend pas à avoir des informations, des critiques qui soit du niveau de la gestion d'un pays

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :