Bloctel : succès du service contre le démarchage téléphonique

 |   |  288  mots
Les entreprises démarchant des personnes inscrites sur Bloctel encourent une amende administrative pouvant aller jusqu'à 75.000 euros.
Les entreprises démarchant des personnes inscrites sur Bloctel encourent une amende administrative pouvant aller jusqu'à 75.000 euros. (Crédits : Reuters)
Le gouvernement a fait un premier bilan de son dispositif pour empêcher la prospection commerciale non désirée.

Lancé le 1er juin dernier, Bloctel a déjà séduit 2,7 millions de personnes, selon un communiqué diffusé mardi. Le service permet à tout possesseur d'une ligne fixe ou mobile de ne plus être dérangé de manière intempestive par les appels de démarcheurs. L'inscription, gratuite, se fait en ligne sur le site dédié.

Selon la secrétaire d'Etat chargée de la consommation, Martine Pinville, "environ 500 entreprises ont adhéré au nouveau dispositif et transmis plus de 36.000 fichiers afin d'en faire retirer les numéros protégés par Bloctel". Les sociétés qui continueraient malgré tout à utiliser ces numéros sont passibles de poursuites : 330.000 réclamations ont ainsi été enregistrées, la moitié concernant  des "ping call", des appels (ou SMS) incitant l'utilisateur à rappeler un numéro surtaxé.

Amende de 75.000 à 1,5 million d'euros

Ainsi, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mis en oeuvre un plan de contrôles renforcés et systématiques des numéros les plus souvent signalés comme étant à l'origine de ces appels, et a déjà enquêté sur une vingtaine.

"À ce jour, deux sanctions administratives ont été prononcées et deux autres sont engagées", affirme le communiqué en assurant que l'enquête sera étendue "au cours de prochaines semaines" et portera sur 80 numéros.

Les entreprises démarchant des personnes inscrites sur Bloctel encourent une amende administrative pouvant aller jusqu'à 75.000 euros. Mais "si la pratique commerciale du démarchage est agressive, ou trompeuse au sens du code de la consommation, notamment dans le cas du +ping call+, la sanction est une amende pénale pouvant atteindre 1,5 million d'euros", rappelle le document.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2016 à 22:39 :
Ben moi je suis chez free, c'est simple, après l'appel je tape *351*# et j'ai la réponse, votre dernier correspondant fait partie des no rejetés.
C'est long au début, puis ça disparait petit à petit, plus qu'une fois tous les 15 jours pas plus.
a écrit le 13/12/2016 à 15:13 :
Je suis inscrit sur Bloctel depuis le premier jour ;mais aucun effet je reçoit des appels tout les jours de différentes sociétés ,et je suis un particulier;RAZ LE BOL et beaucoup trop de démarche pour signaler les abus a Bloctel je m'attendais a mieux très décu
a écrit le 13/12/2016 à 13:28 :
Ben non. Ça ne marche pas du tout, c'est même pire qu'avant, je suis em.... té deux à trois fois par jour.
a écrit le 13/12/2016 à 12:27 :
bloctel, un succes ?????? vous plaisantez !!!!!!!!! depuis que je suis inscrite sur ce service, mon telephone sonne encore plus qu'avant !!!!!! et quand vous dites que vous etes sur bloctel soit le demarcheur raccroche soit il vous répond qu"il s"en moque.
a écrit le 13/12/2016 à 11:36 :
Normal c'était une bonne initiative tombant au bon moment à savoir où les démarchages téléphoniques se transforment de plus en plus en escroqueries avérées.

Que l'on permette à des sociétés de harceler les gens de la sorte est intolérable.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :