Huawei perd Griezmann et voit son image écornée

 |  | 612 mots
Lecture 3 min.
Antoine Griezmann, sous les couleurs du FC Barcelone.
Antoine Griezmann, sous les couleurs du FC Barcelone. (Crédits : Reuters)
La star française du FC Barcelone a décidé de rompre son contrat avec le géant chinois des télécoms et des smartphones au regard, souligne le joueur, des « forts soupçons » sur sa participation à la surveillance de la minorité ouïghoure par Pékin.

Des sportifs lâchés par leurs marques et sponsors lorsqu'ils sortent du droit chemin, c'est assez courant. L'inverse n'a rien d'ordinaire. C'est pourtant ce que vient de faire Antoine Griezmann. La star française du FC Barcelone et champion du monde 2018 a annoncé, ce jeudi, qu'il ne souhaitait plus collaborer avec Huawei. Il ne souhaite plus associer davantage son image aux smartphones du groupe chinois. Pourquoi ? Dans un communiqué publié sur son compte Instagram, l'attaquant des Bleus fustige les « forts soupçons selon lesquels l'entreprise Huawei aurait contribué au développement d'une 'alerte Ouïghour' grâce à un logiciel de reconnaissance faciale ». Antoine Griezmann ne se contente pas de déchirer son...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2020 à 18:09 :
Bravo! N'achetons pas ces téléphones huawei
a écrit le 11/12/2020 à 14:20 :
Tout à fait normal. Le pouvoir chinois est autocratique et absolument démocratique. Le peuple ouïghours est réprimé et enfermé. Le pouvoir central de Beijing ne supporte pas la moindre opposition au pouvoir communiste depuis 1949 et la, longue marche communiste. Même le parti communiste français avait dénonce le risque antidémocratique en Russie soviétique et en Chine. Griezmann à raison de rompre son contrat avec huawei qui est au service de la Chine, exclusivement. Personnellement j'ai garder en memoire depuis, 25 ans ce que mon premier patron avait dit de la Chine et le constat reste le même. Tout ne doit pas dépendre de la Chine et de la mondialisation. Même l'electronique et les nouveaux smartphone. Non et encore non. Nous savons faire et industrialiser aussi vite que les chinois et les, américains.
a écrit le 11/12/2020 à 14:15 :
C'est bien Antoine, on t'aime encore plus... Tu montres aux chinois que l'argent ne fait pas tout. Tu as tout notre soutien !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :