YouTube visé par une plainte pour ciblage publicitaire sur enfants

 |   |  446  mots
YouTube, plateforme vidéos de Google, revendique plus de 1,5 milliard d'utilisateurs connectés par mois dans le monde.
YouTube, plateforme vidéos de Google, revendique plus de 1,5 milliard d'utilisateurs connectés par mois dans le monde. (Crédits : Dado Ruvic)
Officiellement interdit aux moins de 13 ans, YouTube est accusé de collecter des données personnelles sur ses jeunes utilisateurs à des fins publicitaires. La plateforme vidéo, filiale de Google, est visée par une plainte déposée lundi 9 avril par 23 associations américaines.

YouTube, officiellement interdit aux moins de 13 ans, collecte-t-il les données personnelles d'enfants ? C'est ce qu'affirme 23 organisations américaines de défense des droits numériques et de protection de l'enfance. Dans une plainte déposée ce lundi 9 avril auprès de la FTC, le régulateur américain du commerce, les associations accusent YouTube, plateforme vidéo appartenant à Google, de collecter des informations sur les enfants pour les utiliser à des fins publicitaires. Une pratique jugée illégale selon elles.

En effet, YouTube est officiellement interdit aux moins de 13 ans. Et pourtant, selon les associations, la plateforme collecte les informations personnelles de mineurs comme leur géolocalisation, l'appareil utilisé pour se connecter ou encore des numéros de téléphone portable. "Google amasse ses informations sans en informer au préalable les parents et Google les utilise pour cibler des publicités vers les enfants partout sur internet", résument les associations. Et de poursuivre :

"Depuis des années, Google a abandonné sa responsabilité envers les enfants et les familles en affirmant de façon trompeuse que YouTube - un site inondé de dessins animés, comptines et publicités pour des jouets- n'est pas pour les enfants de moins de 13 ans", estime dans le communiqué Josh Golin, de la Campagne pour une enfance sans publicité, l'une des organisations signataires.

Une version dédiée aux enfants lancée en 2015

"Google réalise des profits gigantesques avec les pubs pour enfants et doit respecter la COPPA", la loi sur la protection de la vie privée des enfants sur internet, affirme encore Josh Golin. Les pratiques de Google contreviennent selon les associations à cette loi de 1998 qui "interdit à un site internet destiné aux enfants, ou qui sait que des enfants l'utilisent, de collecter et utiliser de telles informations sans avoir l'accord des parents".

Contacté par l'AFP, un porte-parole de Google a indiqué que le groupe n'avait pas vu la plainte mais que "protéger les enfants et les familles était une priorité". Et de préciser :

"Parce que YouTube n'est pas pour les enfants, nous avons investi de façon importante pour créer l'application YouTube Kids, qui propose une alternative spécialement destinée aux enfants."

Lancée en 2015, cette version dédiée aux enfants a pourtant déjà rencontré de vives polémiques avec la mise en ligne de contenus complotistes ou inappropriés aux plus jeunes. Cette plainte intervient dans un contexte de méfiance renouvelée sur la gestion des données personnelles par les groupes internet, en particulier Facebook, englué dans le scandale retentissant Cambridge Analytica.

Lire aussi : Cambridge Analytica : Facebook au coeur d'un nouveau scandale

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2018 à 19:54 :
Et bien ça serait bien que l'UE mette une amende non?
En fait ça fait longtemps qu'on sait que google le fait mais ça ferait du fric facile, plutôt que de faire subir l'austérité aux européens pour grappiller quelques milliards d'euros, il n'y a qu'à se servir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :