Devinez quels sont les ménages qui épargnent le plus en Europe...

 |   |  498  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'Observatoire de l'épargne européenne publie une étude sur les différents comportements des ménages en Europe.

En matière d'épargne, le comportement des ménages européens diffère sensiblement d'un pays à l'autre. C'est ce qui ressort en tous cas clairement dans l'étude publiée par l'Observatoire de l'épargne européenne. Premier constat : le taux d'épargne varie considérablement. Il est de l'ordre de 17% en Allemagne et en France, de 12% en Espagne et en Italie alors qu'il ne dépasse pas 5% au Royaume-Uni.

 

 

Mais ce qui frappe le plus, c'est l'évolution du taux d'épargne. La conjoncture étant sensiblement la même d'un pays à l'autre (bien que, bien évidemment, la situation de l'Espagne ne soit pas comparable avec celle de l'Allemagne), on pourrait croire que les européens épargnent fortement sur les mêmes périodes. Or, il n'en est rien. Les Anglais et les Espagnols ont connu un pic d'épargne au deuxième trimestre 2009, pas les autres pays. De même, le taux d'épargne en France s'est effondré au 2ème trimestre 2010. Une situation que l'on ne retrouve guère qu'en Esapgne. La crise semble bien la cause de ces disparités: avant la crise financière, les évolutions étaient moins marquées et plus semblables d'un pays sur l'autre.

 

 

Deuxième constat : les placements préférés des épargnants ne sont pas les mêmes d'un bout à l'autre de l'Union Européenne. Ainsi, au quatrième trimestre, les Français ont investi 10% de leur revenu dans des placements financiers. Alors qu'en Italie, ce taux est quasiment équivalent à 0% et qu'en Espagne, les épargnants ont même puisé dans leurs placements financiers, sans doute pour faire face à une baisse globale de leur pouvoir d'achat.

Les préférences nationales sont moins disparates pour les placements non financiers, principalement constitués d'actifs immobiliers. La part des revenus qui y est consacrée oscille généralement entre 8 et 9%, à l'exception du Royaume-Uni. Cette différence tient à vrai dire aux prix des logements qui évoluent de manière divergente selon les pays. Les auteurs de cette enquête le soulignent : "Au Royaume-Uni et surtout en France, s'est produit depuis la mi-2009 un retournement à la hausse très marqué, et dans ces deux pays, les prix sont repassés nettement au dessus des niveaux antérieurs à la crise. La hausse est plus modérée en Allemagne, mais elle est remarquable car elle met fin à une longue période de baisse, qui avait distingué ce pays de la plupart des autres pays européens depuis plus de 10 ans. Le marché espagnol reste déprimé, probablement plus encore que ne le suggère la baisse des prix, finalement relativement limitée au regard de la profondeur de la crise".

Et enfin, le crédit à la consommation reste déprimé au Royaume-Uni et surtout en Espagne, tandis que sa croissance régulière en Italie reflète peut-être un effet de rattrapage de ce marché moins développé que dans le reste de l'Europe. Il augmente faiblement en France et en Allemagne.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/06/2011 à 7:46 :
le probleme de l'épargne, c'est sa sécurité.

Ors ces derniers temps il existe un gouffre entre la sécurité perçue et la sécurité réelle.
A quoi sert d'épargner beaucoup si l'avération d'un risque fond l'epargne.

Il vaut mieux épargner moins dans du réellement sur.
Et parfois cela passe par des investissements de consommation, car là encore la valeur de marché (perçue aussi) n'est pas celle de l'utilité parfois plus réelle.

Ce sont les situations individuelles globales qui peuvent déclencher une bonne stratégie d'épargne, loin des mouvements de mode ou de foule.
a écrit le 10/06/2011 à 9:24 :
L'encouragement des banques à épargner n'est pas évident: placement à terme de 3 mois chez ING tombe le 12 novembre 2010. Virement à LCL le 19, avec "confiscation" de 8 jours d'intérêts sur 250 000 euros(par ING et impossibilité de placer par quinzaine chez LCL) La FBF et la Banque de France refusent de statuer sur le dossier. circulez...il n'y a rien à voir si vous êtes retraité et épargnant!
a écrit le 09/06/2011 à 11:19 :
Il manque la pyramide des âges de chaque pays dans cette étude.
a écrit le 04/06/2011 à 13:13 :
@vrai Pouvez vous m'expliquer en quoi avoir internet serait aussi important que l'électricité? vs ne pensez pas que vs poussez le bouchon un peu loin? Comme l'a écrit un internaute vous avez le superflu, qui s'adresse aux personnes qui ne gémissent pas en fin de mois, et le nécessaire . Afin de connaitre la différence adressez vous aux Grecs ils vous expliqueront....
Réponse de le 22/06/2011 à 13:27 :
Au 19ème siècle les gens vous aurez dit qu'avoir l'électricité et l'eau courante est une chose superflue ...
mais on vit au 21ème siècle et être connecté au monde (internet, téléphone) fait partie du standard de vie basique. Après il y a toujours des gens pour dire que pour vivre heureux il faut juste un peu d'amour et d'eau fraiche...
a écrit le 04/06/2011 à 5:58 :
Regardez autour de vous et vous verrez que ceux qui épargnent le plus sont ceux qui ne font pas passer le superflu avant le nécessaire, surtout pour les petits salaires...
a écrit le 02/06/2011 à 20:53 :
On voit bien ici la bulle sur l'immobilier en France, qui continue à monter grâce aux efforts constants du gouvernement de faire progresser le crédit plus vite que la croissance...

France Energies

http://www.france-energies-2012.fr/xwiki/bin/view/Socracy/Un-droit-au-logement-efficace
a écrit le 02/06/2011 à 17:07 :
ceux qui épargnent ? les riches ?
a écrit le 02/06/2011 à 14:46 :
Ceux qui épargnent sont ceux à qui il reste quelques euros après les besoins courants car ils craignent pour leur avenir, leur retraite. Certains ayant un reste à vivre plus faible, très faible, n'ont pas intérêt à essayer d'économiser car notre système fait que quoi qu'il puisse leur arriver ils seront pris en charge par la société.
a écrit le 01/06/2011 à 17:02 :
"Devinez quels sont les ménages qui épargnent le plus en Europe..."------------------
C'est moiiiiiiiiiiiiiiiiii ^^ ( j'avoue afficher un taux d'épargne de 30% depuis le début de l'année. C'est le seul avantage d'être a-social et de vivre dans un placard ^^)
Réponse de le 02/06/2011 à 11:03 :
l'idéal c'est de ne pas avoir de crédit à la consommation !
Qu'en pensez-vous ?
Réponse de le 02/06/2011 à 14:18 :
J'en dit que je n'ai aucun crédit et que l'idéal c'est cela : ne pas avoir de crédit au temps que faire se peut. ça permet d'avoir un espace de liberté.
Réponse de le 06/06/2011 à 10:39 :
... n'en suis qu'à un peu plus de 26% depuis 01/11 et ce, malgré une gestion rigoureuse des dépenses (budgétisation des postes les + importants comme ma participation au financement de certains nantis des classes politiques et autres, des usagers des services de la santé sans avoir jamais cotisés - et pas forcément faute de moyens car pour ceux là, je suis fière de participer - ? et j?en passe !!). Une famille à nourrir et entretenir sans aucune, et j?insiste sur ce dernier mot, aide sociale. L?épargne n?est pas forcément l?apanage des « riches » (car je ne me considère pas comme tel dès lors ou je suis obligé de « compter » chaque fin de mois). Il n?est qu?une « assurance » nécessaire sur « l?avenir » tant qu?on peut encore en espérer un. Je tente de me préserver d?une petite voiture vieille de 15 ans, d?une retraite que je ne toucherai jamais ( ? ), des aléas de la santé que je dois envisager (la mutuelle couteuse + Sécu ne sera jamais à la hauteur des services qu?offre la CMU à certains « concitoyens »), d?une « pseudo » inflation galopante?
a écrit le 01/06/2011 à 13:28 :
Amusant... De comparer un pays hors Euro avec les autres... Ils sont endettés de combien, déjà, par habitant..???
a écrit le 01/06/2011 à 12:19 :
Nos politiques adorent (quand ça les arrangent) comparer la France à l'Allemagne, et sous prétexte de convergence, faire passer certaines décisions.
Qu'est ce qu'ils attendent pour proposer une convergence des pratiques immobilières, pour retrouvez un niveau de prix comparable à ceux de l'Allemagne ??
Pour la réforme de l'ISF, il y avait du monde au balcon. Là, personne!
Réponse de le 03/06/2011 à 6:07 :
Vous proposez de faire comment, pour niveler les prix de l'immobilier Francais sur ceux, Allemand?
Réponse de le 03/06/2011 à 10:04 :
pour moi que l'état arbitre les subventions à l'acquisition de logements vers leur rénovation, je crois que ca ferait moins de demande d'achat,et donc des prix moindres, mais par contre aiderait à réduire la consommation électrique, bilan carbone des maisons dééja existantes, et donc pas moins d'emploi et d'activité dans le secteur.
Réponse de le 03/06/2011 à 16:06 :
Merovek, pourquoi n'investissez-vous pas en Allemagne si vous pensez que c'est si bon marché? Vous pensez faire une super plus-value?
Les courbes que vous voyez ne signifient pas que l'immobilier est mailleur marché en Allemagne qu'en France. Elles montrent que sur une meme période les prix ont GLOBALEMENT augmenté en France alors qu'ils ont GLOBALEMENT diminué en Allemagne.
J'insiste sur "globalement" parce qu'il y a de grosses différences régionales. L'immobilier en ex-Allemagne de l'Est est trés bon marché, et de plus en plus (libre à vous d'y investir!), alors que dans des villes comme Munich, Hambourg, Francfort ou Duesseldorf, où le prix au mètre carré est supérieur à n'importe quelle grande ville francaise sauf Paris, les prix ont bien augmenté depuis 2004.
Cela dit, si vous insinuez qu'il y a des réformes à faire concernant la politique fiscale en France dans l'immobilier, vous avez sans doute raison.
Réponse de le 07/06/2011 à 20:56 :
La seule solution économiquement efficace pour faire baisser les prix de l'immobilier c'est que le France décentralise. Le revenu disponible des ménages augmenterait et la consommation aussi! Il a été prouvé que le prix des logmeents plus faibles en Allemagne était un des piliers de la compétitivité de l'économie allemande. L'Etat ne payerait pas plus à court terme à réurbaniser qu'à payer des aides au logement, des prêts à taux zéro... A long-terme il économiserait et ce serait aussi meilleur pour l'environnement! N'est-ce pas simple mes chers amis? Désolée pour tous les politiciens propriétaires d'appartements à Paris qui verraient fondre la valorisation de leur patrimoine!
a écrit le 01/06/2011 à 12:19 :
....
a écrit le 01/06/2011 à 11:45 :
M'enfin, 80% (ou plus) de la population n'épargne pas, car pour épargner faut déjà avoir de l'argent, et la plupart ont déjà du mal à finir la fin du mois et simplement acheter de quoi se nourir...
Réponse de le 01/06/2011 à 12:25 :
Par contre pour payer les multiples abonnements multimédia (téléphone, internet, canal+, ...) là il y a toujours de l'argent. Et je ne parle même pas des dépenses de voitures (achat, entretien, essence et lavage) ou il faut toujours épater la galerie avec des signes extérieurs de richesse !! Un retour à la réalité vous ferait le plus grand bien !!
Réponse de le 01/06/2011 à 13:12 :
C'est vous qui devriez redescendre sur terre. Avoir internet au 21ème siècle est aussi important qu'avoir l'électricité au 20ème. Et avoir une voiture pour aller travailler ça coute cher, même si c'est une vieille caisse, pareil pour les pleins d'essence...

Et puis sans être dépensier, un Français moyen, après avoir payé ses charges incompressibles et payé ses impôts locaux et nationaux, se retrouve à sec.

Alors oui, faut le dire, seule une minorité de Français peuvent se permettre d'épargner.
Réponse de le 01/06/2011 à 13:24 :
Bcp de Français ont une voiture très banale juste pour aller travailler. ça ne les empêche pas de payer très cher les réparations et les pleins d'essence...
Et si vous croyez que l'on va chez le garagiste pour épater la galerie, vous ne vivez pas dans le même monde que nous!
La vérité c'est que beaucoup de Français tirent le diable par la queue pour s'en sortir. Une fois les charges fixes payées et les impôts, reste plus beaucoup d'argent...

Réponse de le 01/06/2011 à 15:20 :
a lire le commentaire de FAUX, il faut se rendre à l'évidence : les extra-terrestres sont bien parmi nous!Si comme il le dit nous allons chez le garagiste pour "épater la galerie", force est de constater que FAUX, lui, n'ésite pas ( peut-être pour épater la galerie) à dire egalement n'importe quoi.la vraie vie ce n'est pas ce qu'il décrit.
Rassurez vous FAUX, vous avez réussi vous aussi a épater la galerie.....par la bétise de votre commentaire!
Réponse de le 02/06/2011 à 10:08 :
N'oubliez pas que pour que l'économie tourne , il faut CONSOMMER! Les citoyens qui épargnent ne contribuent nullement à l'économie. Amassez des économies pour son propre plaisir? quel intérêt. Avoir un peu d'épargne, certes, mais l'argent doit circuler et non dormir sur des comptes.... je préfère vivre, que de survivre en ayant X milliers d'euros sur un compte et me priver!
Réponse de le 02/06/2011 à 22:12 :
L'épargne permet de maintenir le niveau de vie.
Réponse de le 03/06/2011 à 13:32 :
en dehors de la voiture, moi employé de banque, je vois tres bien des foyers qui non pas un pet' de tunes, mais ont en effet canal + , plus canal sat, prennent des videos a la demande a 8e ect...
par contre la voiture est souvent une necessité .
Réponse de le 06/06/2011 à 4:12 :
N'oubliez pas que pour que l'économie tourne , il faut CONSOMMER!, certes mais pour investir il faut épargner !!!la loi de J.B. Say.
Réponse de le 28/06/2011 à 14:39 :
Et oui, l'épargne est aussi importante que la consommation, car sans épargne, il n'y aurait pas d'investissement et pas d'emprunts. Il ne faut pas croire que l'épargne sur les comptes bancaires ne fait que dormir. Non, elle est investie et les banques s'en servent pour pouvoir prêter aux entreprises et aux ménages en besoin de financement. Merci aux épargnants!
a écrit le 01/06/2011 à 11:40 :
Si en regardant les courbes des prix de l'immobilier vous n'intégrez pas en France une baisse en terme réel de 30% , reprenez vos études !!!
Réponse de le 02/06/2011 à 16:43 :
Le contraire serait étonnant.
Réponse de le 02/06/2011 à 18:48 :
moi, je fais des conserves de tomates pour épargner
Réponse de le 03/06/2011 à 8:40 :
surtout en comparant les prix du moteur Allemand et des autres, dire qu en France au Royaume Unis il n y a pas de bulles....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :