Les principales réductions et déductions

 |   |  345  mots
Pas facile de ne rien omettre dans sa déclaration

Champion du monde ! Le rapport Fouquet du 23 juin 2008 a dénombré en France 200 dispositifs dérogatoires à l'impôt sur le revenu. Autant dire que le contribuable risque, faute d'informations, de payer plus d'impôts qu'il ne le devrait.

Premier grand type de réductions : les avantages liés à la famille. Les contribuables résidant dans une structure pour personnes âgées dépendantes ont droit à une réduction égale à 25% des frais engagés limités à 10.000 euros par an. Pour les enfants aussi Bercy se montre généreux. Passons sur les 60 à 180 euros - toujours bons à prendre - octroyés par enfant scolarisé.

Plus intéressantes : les réductions d'impôt de 50% pour la garde d'enfant (dans la limite de 2.300 euros) et la déduction du revenu imposable pour le versement d'une pension alimentaire à un enfant (jusqu'à 5.729 euros). Contrairement aux idées reçues, cette dernière peut être obtenue s'il n'y a pas eu divorce, pour peu que l'enfant soit majeur. Enfin, mais c'est plus connu, la moitié des dépenses liées aux services à la personne peut être déduite : aide ménagère, jardinage, bricolage etc. Les plafonds de varient selon les services.

L'autre grande catégorie d'avantage fiscal concerne les investissements. Déduction des revenus imposables des intérêts d'emprunt dans le cadre d'un achat immobilier en loi Robien ou Borloo, des charges foncières en loi Malraux (monuments historiques), versements sur des produits retraite comme le Perp ou le Madelin ... mieux vaut ne pas oublier toutes ces carottes fiscales pour que son placement reste performant. Si vous avez racheté des trimestres de retraite à la Sécu, pensez aussi à le mentionner pour baisser la facture.

Au rayon des réductions, qui réduisent directement l'addition, on trouve l'achat de parts de Sofica (investissement dans le cinéma) ou en Girardin (investissements en DOM-TOM). Depuis l'an passé, les intérêts d'emprunt pour l'achat d'une résidence principale sont également déductibles au rythme de 40% la première année et 20% les quatre suivantes (dans la limite de 7.500 euros pour un couple).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :