Altice lance une offre publique de retrait sur SFR, l'action bondit de 9%

 |   |  239  mots
(Crédits : Jacky Naegelen)
La holding Altice, propriété de l'homme d'affaires Patrick Drahi, a annoncé ce jeudi avoir franchi à la hausse le seuil de 95% du capital de sa filiale SFR et ainsi lancer une offre publique de retrait obligatoire. A cette annonce, le cours de l'action a flambé.

SFR prenait plus de 9% jeudi matin à la Bourse de Paris, dopé par le lancement d'une offre publique de retrait obligatoire par la holding Altice, qui proposera en septembre 34,5 euros par action.

A 10H00, le titre du groupe de télécoms et médias gagnait 9,25% à 34,36 euros dans un marché en repli de 0,20%.

La holding Altice, propriété de l'homme d'affaires Patrick Drahi, a annoncé ce jeudi avoir franchi à la hausse le seuil de 95% du capital de sa filiale SFR et ainsi lancer une offre publique de retrait obligatoire.

"Un effet mécanique"

"Le cours s'aligne sur l'offre de retrait à 34,5 euros, un effet mécanique", explique à l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué chez Diamant Bleu Gestion.

Le cours que proposera Altice en septembre représente en effet une surcote de 9,69% par rapport au cours de clôture mercredi à 31,45 euros.

En septembre, l'OPE avait été retoquée

Ce n'est pas la première fois qu'Altice tente de sortir SFR de la cotation.

En septembre dernier, la holding avait lancé une offre publique d'échange (OPE) afin de prendre le contrôle de 22,25% du capital de l'opérateur télécoms qu'elle ne détenait pas encore. Altice espérait, s'il obtenait au moins 95% des titres de SFR, pouvoir alors retirer de la cote l'opérateur français mais l'OPE avait été retoquée par l'Autorité des marchés financiers (AMF), qui la jugeait non conforme.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :