Une baisse des impôts, enfin

 |   |  322  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Le budget 2018 a été présenté. Et il prévoit, enfin, une baisse des impôts. Moins spectaculaire que ce qu'on pouvait espérer mais une baisse des impôts tout de même. De plus de 7 milliards d'euros. Cette baisse compensera la hausse de la CSG. Avec des gagnants, les actifs, surtout du secteur privé, et des perdants, une grande partie des retraités. Mais une baisse d'impôts reste une bonne nouvelle.

DEPUIS LE TEMPS
qu'on attendait qu'un gouvernement s'attaque au ras le bol fiscal, ne faisons pas la fine bouche. Certes on aurait pu espérer plus, mais cette baisse d'impôts renverse, pour la première fois depuis longtemps, la machine infernale de la fiscalité française. On accuse déjà Macron d'avoir fait des cadeaux aux riches et d'être le président des riches, c'est de bonne guerre. Mais il faut saluer cette baisse qui, nous l'espérons, sera la première d'une longue série.

L'ASSURANCE-VIE S'EN TIRE BIEN
On connaît désormais tout de la fiscalité future de l'assurance-vie. Le prélèvement forfaitaire unique, le PFU ou flat tax de 30%, s'appliquera donc à l'assurance vie. Mais l'impact sera très marginal :
- aucun impact pour les sommes déjà placées (quel que soit l'encours)
- la flat tax s'appliquera seulement aux nouveaux versements de ceux qui ont plus de 150,000 euros par personne, ou 300,000 euros par couple.
- Après 8 ans on a toujours les abattements de 4600 euros et 9200 euros sur les gains des rachats.

L'ASSURANCE-VIE AUSSI UN PLACEMENT À COURT TERME ?
Paradoxalement, la flat tax sera même favorable si on ouvre un nouveau contrat pour y mettre plus de 150 000 euros avec un objectif à court terme (prélèvement de 30% au lieu de 50.5%), faisant de l'assurance-vie une vraie alternative aux livrets.
Et il ne faut pas...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/10/2017 à 12:51 :
Les gagnants ne seront pas les actifs du secteur privé en 2018 :
1/ la hausse de la CSG s'applique en totalité des le 01 01 2018;
2/ la baisse des cotisations concernées se fera progressivement en 2018, par paliers, et la réelle suppression s'il y a lieu se fera peut être en 2019. Pas sûr.
Ajoutons que pour aller travailler il faut mettre du carburant dans la voiture, et que les taxes surtout sur le diesel vont encore augmenter (merci les verts), on sera perdants fiscalement.
Il est vrai que certains me diront qu'eux, ils ne cotisent ni pour le chômage ni pour le reste. Je leur dirai alors selon mon humeur soit qu'ils sont de vrais chanceux d'y avoir échappé et d'avoir un emploi assuré (ou d'être retirés de l'emploi), soit que seuls les salariés du privé sont solidaires et concernés par la perte d'emploi. Et que ce n'est pas un privilège.
Et comme j'ai du être modérée dans mon précédent post, je vais faire plus élégant : dire que lorsque j'entends "baisse d'impôts" j'ai tendance à ne pas lire les consonnes en double mais en simple, et que mes oreilles tintent à ce pieux mensonge.
a écrit le 04/10/2017 à 10:45 :
La hausse de la CSG s'appliquera à tous dès le 01.01.18. La baisse des cotisations sera progressive, appliquée en plusieurs fois, et on n'est même pas certains que ces cotisations seront totalement supprimées fin 2018. Donc et logiquement même les salariés du privé seront perdants en 2018.
Quant au mot "baisse d'impôts", et pour être polie, depuis ces trois derniers présidents j'ai tendance à lire baisse avec un seul "s".
Et on oublie tous les autres impôts actuels qui augmentent : le diesel, etc... Donc la plupart des citoyens sera perdante en 2018.
CQFD.
a écrit le 28/09/2017 à 11:30 :
"une vision sévère, sans concession mais juste.

Juste ? Alors que la pauvreté a augmenté du fait même de sa politique ?

Quelqu'un peut il m'expliquer comment une politique qui rend les gens de plus en plus pauvre peut être qualifiée de "juste" svp ?

Ou dans le sens de "trop juste" peut-être ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :