#Balancetonporc : des femmes racontent leur harcèlement au travail

 |   |  431  mots
Le producteur de Hollywood, qui nie toute relation non consentie, est accusé d'avoir agressé ou harcelé sexuellement de nombreuses femmes au cours des trente dernières années.
Le producteur de Hollywood, qui nie toute relation non consentie, est accusé d'avoir agressé ou harcelé sexuellement de nombreuses femmes au cours des trente dernières années. (Crédits : Andrew Kelly)
Suite à l'affaire Weinstein, des femmes, victimes de harcèlement ou d'agressions sexuelles, ont été invitées depuis vendredi soir à dénoncer leurs agresseurs sur Twitter.

L'onde de choc de l'affaire Weinstein continue de s'étendre. Plus d'une semaine après les révélations du New York Times, accusant le producteur hollywoodien Harvey Weinstein de harcèlement et d'agressions sexuelles sexuelles sur plusieurs actrices et top-modèles, des femmes brisent le silence. Sous le hashtag "balance ton porc" elles racontent sur Twitter ces mêmes violences dont elles ont été victimes sur leur lieu de travail.

Selon Libération, c'est la journaliste de la Lettre de l'audiovisuel Sandra Muller qui est à l'origine de ce trending topic (hashtag qui remonte le plus sur Twitter, ndlr). Vendredi soir, elle a posté un tweet dans lequel elle incite les femmes à dévoiler publiquement "le nom" de leurs agresseurs "et les détails".

"Tu ne bosseras plus jamais petite pute"

Elles sont nombreuses à avoir répondu à l'appel et témoigné des violences dont elles ont été victimes. En plus des tentatives d'attouchements, voire de passage à l'acte, beaucoup parlent des menaces qu'elles ont reçu concernant leur avenir professionnel si elles refusaient de céder aux avances de leurs agresseurs.

"Certaines sont toutefois prises à partie par des internautes pour refuser de donner le nom de leur harceleur ou de leur agresseur", note Libération.

| Lire aussi : le sexisme largement répandu au travail

Des enquêtes à New York et Londres

Pour mémoire, la police de New York a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête pour harcèlement sexuel à l'encontre du producteur de cinéma américain Harvey Weinstein pour des faits remontant à 2004. Une enquête a également été ouverte à Londres, rapporte le Guardian.

Le producteur de Hollywood, qui nie toute relation non consentie, est accusé d'avoir agressé ou harcelé sexuellement de nombreuses femmes au cours des trente dernières années, dont les actrices Angelina Joli et Gwyneth Paltrow. Il a été suspendu mercredi de l'Académie du film britannique (Bafta). L'Academy of Motion Picture Arts and Sciences, qui décerne les Oscars, l'a exclu samedi. En France, l'Élysée a demandé à la grande chancellerie que la légion d'honneur, qui lui a été remise en 2012 par Nicolas Sarkozy, lui soit retirée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/10/2017 à 17:37 :
Doit-on dénoncer la promotion canapé si répandue en entreprise et dans les services publics ?
Réponse de le 21/10/2017 à 17:44 :
Bonsoir .Dans le privé aussi. Un ancien du service public dans le privé. ( perso une promotion canapé m’a couté un licenciement....... )
Réponse de le 01/11/2017 à 15:23 :
Doit -on dénoncer ce dont on a profité ?
a écrit le 16/10/2017 à 15:34 :
Appel à la délation, organisation d'un lynchage en ligne, utilisation de la même terminologie grivoise qu'on entend dénoncer, courcicuitage de l'appareil judiciaire... Elle est bien française cette dame, ça ne fait aucun doute.
a écrit le 16/10/2017 à 8:54 :
Vous n'avez pas validé mon commentaire outré face à de telles façons de faire et pourtant dès hier on voyait sur Twitter un contre mouvement organisé par les mysogines de toutes sortes "balancetatruie".

Twitter n'est qu'un déversoir de haine, il serait temps que les journalistes abandonnent définitivement ce réseau social qui semble avoir été fait par des fachos pour des fachos.
a écrit le 15/10/2017 à 18:46 :
Des milliers de gens dorment dehors mais il y a toujours des histoires à américaine friand

Passer de la promotion canapé au harcèlement tout est une question de d'ambition lol
a écrit le 15/10/2017 à 18:10 :
quand extradons-nous Roman Polanski que la justice américaine attend depuis des décennies ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :