La Tribune

Quand Warren Buffet veut rassurer ses actionnaires sur sa maladie

Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  235  mots
Un mois après avoir dévoilé qu'il était atteint de cancer de la prostate, le milliardaire a cherché à rassurer les actionnaires de son holding Berkshire Hathaway.

 Samedi à Omaha, au centre des Etats-Unis, Warren Buffett s?est dit en « pleine forme ». Devant les actionnaires de son holding financier, Berkshire Hathaway, le multimilliardaire américain de, 81 ans, s?est voulu rassurant, un mois après avoir dévoilé qu?il était atteint d?un cancer de la prostate à un stade peu avancé. "J'ai quatre médecins, donc plusieurs sont actionnaires de Berkshire Hathaway", a t-il répondu à une question sur son état de santé. "Ils ont proposé plusieurs alternatives (de traitement) et celles qu'ils ont recommandées ne comportent pas une seule journée d'hospitalisation", a t-il ajouté.
Les chances de survie sont très élevées. (...) Il est possible que je finisse sous les balles d'un mari jaloux, mais ça (le cancer), c'est vraiment mineur", a plaisanté le troisième homme le plus riche du monde selon Forbes, avec ses 44 milliards de dollars

Doublement des bénéfices


Alors que les actionnaires de Berkshire Hathaway (dont les investissements vont de Disney, à Coca-Cola, en passant par General Le et Sanofi) s?inquiètent de sa succession, Warren Buffet a voulu les rassurer. "On ne confiera pas Berkshire à un diplômé de Lettres classiques", a-t-il dit, alors que son
successeur n?est pas identifié.
La veille, vendredi, le holding avait publié un bénéfice plus que doublé au premier trimestre à 3,2 milliards de dollars, pour un chiffre d'affaires en hausse de 13% à 38,147 milliards de dollars.

Réagir