Natixis : la Bourse sanctionne lourdement les pertes révélées par la Tribune

 |   |  313  mots
Le titre perd plus de 13% à 1,8 euro. Selon les informations de "La Tribune", des opérations de trading ont couté 975 millions d'euros à la banque en octobre. Cette perte pourrait bien être fatale au directoire de Natixis. La direction dément cette perte.

La sanction est lourde: le titre Natixis a perdu 13,46% ce mercredi à la Bourse de Paris à 1,8 euro. 

Selon les informations exclusives de "La Tribune", Natixis, la banque d'investissement et de financement des Caisses d'Epargne et des Banques Populaires, a englouti sur les marchés boursiers au cours du mois d'octobre la bagatelle de 975 millions d'euros. Cette perte sera comptabilisée sur le quatrième trimestre. Elle vient s'ajouter à celle déjà dévoilée par la Tribune le 17 octobre dernier et qui s'est traduite par une perte de 751 millions d'euros pour la Caisse Nationale des Caisses d'Epargne. 

Natixis dément cette information. Mais si elle se confirme tout de même, la banque qui présente demain jeudi ses résultats au titre du troisième trimestre devrait dans ces conditions émettre un avertissement sur ses résultats pour le dernier trimestre. (Retrouvez le communiqué (démenti)de Natixis).

La filiale de l'Ecureuil et des Banques Populaires évalue à environ 250 millions d'euros ses pertes en octobre, en raison d'un marché "extrêmement difficile, sans précédent connu pour ses activités" et "sans qu'aucun dysfonctionnement puisse être invoqué". A ce chiffre s'ajoutent "250 millions d'euros environ" de provisions passées en octobre pour prendre en compte les risques liés à la crise financière. Le coût du risque serait resté stable en octobre.

Retrouvez le dossier complet sur cette nouvelle affaire de perte sur les marchés boursiers pour la galaxie Caisse d'Epargne - Banque Populaire dans votre quotidien "La Tribune" de ce mercredi.

Vers un divorce entre Nexity et Caisse d'Epargne ?

Selon l'édition le Parisien-Aujourd'hui en France de ce mercredi, Nexity, serait en instance de divorce avec l'Ecureuil qui possède 40% de son capital. Un divorce à l'amiable imposé par les difficultés financières que traversent les deux groupes. Mais Nexity a publié ce mercredi un communiqué pour démentir cette information.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mon cher TRADER, vous pouvez vous rassurer comme vous le voulez, mais casser son thermomètre n'a jamais fait baisser la fièvre...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
750 millions dans une société du groupe puis 950 millions dans l'autre, au même moment, et tout celà est l'oeuvre de traders isolés?
On va faire les gros titres sur des "rapports internes" innocentant la direction.

La vraie, la grosse perte c'est sur Nexity et EADS pour les Caisses d'épargne.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pourquoi le journaliste parle t il de 975 millions de pertes apparemment sans preuve établie ou fournie
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Comment peut-on faire encore confiance ,si, l'on a suivi
les informations précédent cette nouvelle avarie ?????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les salauds,ils continuent à jouer au casino.C'est dégueulasse !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a eut un démenti de Natixis ! Qui à raison et qui MENT ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut éliminer cette gangrène avant qu'elle ne nous bouffe toutes nos noisettes. Où la Caisse d'Epargne ira-t-elle chercher les sous pour combler ce trou ? Dans l'épargne des petites gens ? Une seule solution : couper le bras sinon le corps y passera tout entier.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est grand temps de repartir sur des bases saines avec un changement significatif des apprentis sorcier à la tête de cette banque et redonner un bonne visibilité sur les nouvelles orientations stratégiques
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis patron d'une petite entreprise (20 personnes, je suis révolté que des patrons de banques, des traders puissent continuer malgré tous les avertissements à continuer à spéculer avec ... l argent de l'Etat c'est à dire le notre. Ce qui se passe n a rien a voir avec l'entreprise. Et pourquoi pas la prison pour ces frondeurs? ... ca me parait normal
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Félicitations, encore des traders qui vont toucher des bonus disproportionnés.
Tous les risques pour la banque, aucun pour les traders.
Le contrôle des risques était en vacances ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
sarko a bien fait de sauver cette banque!!!!!!
qu'en pensez vous????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On ne change pas une équipe qui perd.
La gouvernance globale du système financier français est gravement malade.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour,

ET certains nous diront ou nous feront croire qu'ils sont des élites et donc qu'ils méritent leur énormes salaires et jetons de présence tandis que d'autres triment pour gagner une misère !!!!! Il suffit d'y croire à leur efficacité qui n'est que baratin ....

Une certitude => Nous sommes encore au moyen âge dans bon nombre de neurones, donc demain, cela se reproduira, certes, pas forcément chez Natixis, mais ailleurs .... car tant que les français resteront des veaux et goberont le baratin : tout leur est permit ..... à nos soi-disantes "élites" ....

Cordialement
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
comment joue-t-on avec l'argent des citoyens(nnes), des petits(tes) épargnants(tes), des salariés(ées), des consommateurs(trices) ?...comment veut-on relancer la croissance, donc la confiance économique, voir même l'investissement ?...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Natixis filiale de la Caisse d'EPARGNE et de la Banque POPULAIRE a été créé fin 2006 au moment ou la crise de l'immobilier américain a débutée.

Comment se fait-il que 2 ans plus tard, Natixis soit touché aussi violemment par les subprimes ?

Merci de cocher la case :
[ ] pas de bol
[ ] manque de clairvoyance
[ ] incompétence
[ ] _autre_ ... __________
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est à nouveau la démonstration que le trading est un forme de spéculation qui est néfaste pour les marchés actions. seule la spéculation qui découle d'une analyse des fondamentaux des entreprises devrait être la règle. les banquiers sont vraiment des irresponsables!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ATTENTION A NE PAS TOMBER DANS LA DESINFORMATION
CE N'EST BON NI POUR LE MARCHE DES ACTIONS NI POUR POUR L'ACTIVITE ECONOMIQUE.
FAITES PLUTOT UNE VRAIE ENQUETE DANS TOUTE LA FRANCE CONCERNANT LA VERITE DANS LA RESTRICTION DU CREDIT. LE DISCOURS DES BANQUES EST A L'OPPOSE DE CELUI DES POLITIQUES Y COMPRIS LA BDF. LA VOUS FERIEZ UN VRAI TRAVAIL
D'INFORMATION
ALAIN REGNAULT
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est bien de faire le point sur les pertes des banques mais comme toutes ont fait du trading dans la même période et ont peu ou prou perdu, ce n'est pas très correct de manipuler ainsi à loisir les sorties successives d'information !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
gestion médiocre du directoire qui devrait être démis d/urgence.
----------------------------------------------------------------------------
Les Banques Populaires devraient se retirer de cette association néfaste.
----------------------------------------------------------------------------------------
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour les dégâts.
Il semble que tout ce qu'a entrepris la Caisse d'Epargne soit plombé. Ce n'est pas de la malchance mais de l'incompétence. Quelle erreur d'avoir quitté le giron de la Caisse des Dépôts. La grenouille a voulu se faire plus grosse que le boeuf. Des acquisitions faites dans tous les sens: Natixis, Century 21, Guy Hoquet, Crédit Foncier, des constructeurs de maisons, c'est n'importe quoi. Il faut tout reprendre à zéro, et renvoyer sur les bancs de l'école primaire tous ces incompétents.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LA TRIBUNE EST DEVENU UN TORCHON QUI DIT N IMPORTE QUOI UNE FOIS DE PLUS ! Ferait mieux de relater les excellentes performances de trading ayant eu lieu pendant des années et donc personne ne parle.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ces chiffres sont sûrement en dessous de la vérité. Comptez sur les comptables pour mettre le maximum de poussière sous le tapis et sur les dirigeants pour les y encourager fortement.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Natixis est le fruit d?une fusion, et n?a pas ete cree de rien fin 2006. Avant il avait Ixis et Natexis, elle-même nee de la fusion de 2 autres banques 10 ans plus tot. Donc ca n?a rien d?etonnant a ce qu?elle soit touchee par la crise des sub-primes comme toutes les autres banques !
Il faut arreter la mauvaise foi et reflechir avant de poster le meme commentaire idiot sur plusieurs sites de news, et se rendre ridicule
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cet argent perdu , par semble-t-il à peu près toutes les banques , n'est pas perdu pour tout le monde et ne serait-ce pas un moyen détourné pour le transférer dans des paradis fiscaux . Au profit de qui ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis un vieux client (en tant que particulier et professionel)des banques populaires (j'ai 60 ans)
J'ai constaté une nette dégradation de la qualité des relations entre les "conseillers" et les clients depuis 5 ans environ : valse des conseillers clientèle (durée moyenne de vie : 1 an), manque de connaissances du conseiller sur le produit qu'il veut vous vendre, artisan reçu avec morgue sous prétexte qu'il ne saisit pas toutes les subtilités du monde de la banque, incapacité à expliquer une anomalie de prélèvement sur un compte courant...
Mon épouse ayant cassé son PEL pour le mettre à la poste début octobre s'est entendu répondre par sa conseillère "vous pouvez mettre votre argent ailleurs, ça ne m'empêchera pas de dormir"
Moi-même ayant fait la demande de changement d'un terminal de paiement CB j'ai été témoin de l'échange suivant entre ma conseillere et le siège de la Banque:
- Ici l'agence XX, je suis en panne informatique, je ne peux pas renseigner mon client pourriez vous... oui mais j'ai le client devant moi
- Et alors?
Edifiant non?
Comme a dit Gascogne la grenouille a voulu se faire plus grosse que le boeuf et a atteint son niveau d'incompétence
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
751 millions de pertes pour la caisse d'épargne et 975 millions pour sa filiale Natixis ????
je vais peut etre arreter de jouer au loto et chercher un emploi de trader dans cette banque moi !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Patron d'une PME (qui heureusement ne dépend pas des banques) je pense qu'un très sérieux nettoyage s'impose dans le milieu bancaire ou les responsables ne sont jamais coupables. En période de crise il y a lieu de tout faire pour maintenir le moral des citoyens y compris de recourir à la sanction exemplaire. Ne pas avoir voulu il y a quelque temps enfoncer le Bouton avait laisser une impression bizzare, incompatible avec le maintien de la confiance dans le système économique.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Le poids des mots , le choc du milliard" : La Tribune est elle devenue le Paris Match de l'information boursiere ????
Des poursuites judiciaires seraient justifiées.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est bien les banques avec investissement capitalistique l'Etat! ca montre bien que la nationalisation des banques n'est pas une bonne chose. Quand les enarques se melent a la finance, on voit les resultats.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est simple il faut nationnaliser les banques au plus vite
et mettre en prison leur direction mais avant il faut les mettre sur la paille (banbe de bon a rien)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vous n'avez peut être pas compris ? Voilà le fin fond de l'affaire. La fusion CE BP était prévue sur une certaine parité. Depuis le trou à la CE. Plutot que revoir les parités il était + simple de faire un autre trou coté Natixis pour rétablir la parité d'origine. Simple non ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

8 euros 40 pour un defaut de paiement chez la caisse d'epargne sans recours possible et là ils jouent avec des fortunes TROUVEZ L'ERREUR .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
TASPECHE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
que fait Lagarde le chevalier blanc de la finance ?
il faut assainir par le haut que ça plaise ou pas aux gds de ce pays
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'ai fait confiance a mon Banquier de Sigean ( 11), tres bon conseiller financier !!! , lorsque j'ai voulu vendre il me l'a fortement deconseille .Il n'y est pour rien car il a suivi sa Direction , et ils nous ont fait perdre nos economies . Se sont des voleurs et des bandits , qui va nous rembouser , surement pas eux , le contraire , ils vont toucher une prime sans sub.....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A QUI PROFITE LE CRIME ? le Titre Natixis n'en finit plus de baisser non seulement à cause de la crise mais aussi à cause des articles de dénigrements incessants. Dès que le titre amorce une légère remontée, dans les deux jours qui suivent un nouvel article annonçant de mauvaises nouvelles, qui plus est non vérifiées semble-t-il, ce qui fait que le titre prend une nouvelle claque !!
A qui cela profite-t-il ? puisque la Tribune semble vouloir depuis quelques temps jouer dans la même cour que le Canard enchainé, eh bien pourquoi ne pas faire un article qui nous informerait sur la procédure diligentée par la COB sur la baisse spectaculaire du titre justement ?!!! En voilà une idée qu'elle est bonne !! De cette façon les petits porteurs comprendraient peut-être enfin qui ils sont en train d'enrichir à leurs dépends ?!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
regarder des pourcentages de baisse ça impressionne mais moins que la brutale réalité:4000euros a la souscription et 380 ce jour.Des incompétents complets qui ne risquent rien.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la puissance du monde s'en va alias le pétrole et l'industrialisation s'en va aussi. Plus de pétrole= néant et des truction du codage matriciel et de tout son encodage. Les algorhitmes ne répondent plus au monde en perdition c'est la fin pour eux aussi. Un nouveau système va naître grâce au erreur de l'actuel.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette information pose la question de la crédibilité soit de La Tribune ou soit de Natixis...
Alors soyons vigilants à la réponse à cette question car nous en tirerons toutes les conséquences !
Une perte de confiance du lectorat ou de l'ensemble des acteurs financiers auront des conséquences tout aussi importantes pour l'une que l'autre des parties.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour vendre du papier et semer le trouble , on diffuse des infos sans vérification , vous êtes le canard enchaîné de la finance!!! A qui le prochain , après la vie financière !!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les opposants a la politique de Sarkozy ont interet a sortir des informations de ce type pour justifier que les mesures prises par le gouvernement pour les banques sont mauvaises.A qui profite le crime a la sortie?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
F..............................
................................
................................ Monsieur le Président de la République Française
Palais de l?Elysée
55 rue du Faubourg Saint Honoré
75008 Paris
....... le 1er novembre 2008
Lettre recommandée avec accusé de réception n°1A01...........12

Monsieur le Président de la République Française,
 
J?ai suivi avec intérêt l?affaire du violeur présumé Jorge Montes qui a nécessité votre intervention pour réparer ce que l?avocat des parties civiles a qualifié de «boulette» des juges.
 
Je viens par la présente vous demander d?intervenir sur une autre « boulette » des juges qui me spolie de mes droits et me dispense de fait de toute obligation envers les lois de la République. En effet, comme vous l'avez rappelé, "Droits et Devoirs vont de pair" et cette "boulette" des juges qui me dispense de toute obligation envers la société s'avère aussi gravissime que celle commise dans le dossier du présumé violeur.
Exposition sommaire : alors que j?étais cliente, particulier et professionnel, depuis 14 ans à la BANQUE POPULAIRE VAL DE FRANCE, celle-ci a spolié mon entreprise dont je suis gérante, qui me rémunérait pour me nourrir afin de pas être une charge pour l?état Français. La banque, au moment de son rapprochement, encore secret, avec la Caisse d?Epargne, m?a fait disparaître .... euros d?un virement SWIFT, le 28/12/2005, m?a placé en interdit bancaire, puis m?a fait signer un protocole d?accord uniquement 5 mois après, qu?elle n?a pas respecté. Elle a réalisé à mon égard un (abus de confiance) ne me permettant plus de faire redémarrer mon entreprise compte tenu de la rupture de financement avec tout autre organisme bancaire et financier en France métropolitaine et DOM-TOM, et en usant de ses relations pour que je ne sois convoquée en Cour d?Appel que le 18 juin 2009 pour un appel relevé le 13 février 2008. (1an 1/2 pour une audience ,
3 ans 1/2 ,date de faute grave de la banque) Ainsi ne pouvant rembourser mes engagements auprès de mes tiers personnels, j?ai été traduite devant le TGI de ....., puis en devant la Cour d?Appel et condamnée pour ? abus de confiance? - 8 mois de prison avec sursis ainsi que 2 ans de mise à l?épreuve?, tandis que mes Banquiers de l?enseigne Banque Populaire, banque mutualiste coopérative, dont le capital de la banque appartient aux sociétaires, et précisément Messieurs Philippe DUPONT (Président de la Banque Fédérale des Banques Populaire), et Yvan de la PORTE DU THEIL Directeur Général BPVF, comité de la CIBP, comité directeur NatIxis, sont toujours à la tête du groupe bancaire, sans condamnation pénale. Pourtant NatIxis a appelé les réseaux Banque Populaire et Caisse d?épargne à recapitalisation à hauteur de 3,7 milliards sans vote préalable des sociétaires, suite à jeux et prise de risques en Bourse dénommés ? CRISE DES SUBPRIMES?. L?enseigne Banque Populaire s?apprête à convoler en noces avec l?enseigne CAISSE ÉPARGNE, au tradeur en garde à vue, après celui de la SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, aux doublons informatiques d?écritures à deux reprises cette année . Mon préjudice professionnel de l?ordre de ...... 000? à ce jour, ne m?est pas remboursé et mon entreprise périclite grâce à la lenteur de la Justice lorsqu?il s?agit des Banques. Je vous précise vous avoir saisi par l?intermédiaire de votre Chef de Cabinet Cédric Goubet, après celui de Monsieur Chirac, les services du Premier Ministre François Fillion après ceux de Monsieur De Villepin, les services de Madame Lagarde après ceux de Monsieur Breton, les services du Gouverneur de la Banque de France Christian Noyer, les services de la Fédération Bancaire Française, l?Autorité des Marchés Financiers, les services du Ministre de l?Intérieur Michèle Alliot Marie, après vos passages aux mêmes postex, les services du Garde des Sceaux Madame Dati, après ceux de Monsieur Clément, le DGCCRF, la DGPTE, le Médiateur de la République, le Président et responsable de la commission des finances à l?Assemblée Nationale, le Président du Sénat, les députés et Sénateurs du département, enfin les responsables de groupes politiques à droite, à gauche, comme au centre ou divers. Tous ont été unanimes à tout le moins ceux qui ont répondu. Aucune possibilité d?intervenir ?dans une relation Banque/client?. Le conseil : se rapprocher de la Justice à défaut d?amiable. Au niveau de la Justice : ?autorité de la chose Jugée? . Ni le Tribunal de Grande Instance de....., ni le Tribunal de Commerce de V....., ni la Cour d?Appel de ....., n?ont tenu compte de cet abus de confiance de mes banquiers, par voie de conséquence entraînant mon impossibilité de rembourser , eux-mêmes pourtant à tête d?une coopérative mutualiste, dont le capital social appartient aux sociétaires, leurs propres associés. Ces derniers spoliés de leurs droits, prévus pourtant dans les statuts de la Banque mutualiste coopérative , autant qu?en Justice ou pourtant doivent être appliqués, le Code Monétaire et Financier, le Code Civil et le Code Pénal, à défaut en punir ceux qui ne les appliquent pas ou qui les violent au sein de la Justice de notre pays. Après votre décision à soutenir les banquiers ?hurluberlus?, telle l?appellation de votre médiateur nommé à la surveillance des banques et des prêts à l?économie, vous noterez que les sociétaires vont régler deux fois la note, (une fois en sociétaire, une fois au plan fiscal alors qu?ils n?ont pas été appelés à voter en Assemblée Générale par le Conseil d?Administration des Banques Mututalistes coopératives aux sièges sociaux régionaux indépendants devant la Justice.

En vous remerciant de bien vouloir apporter la même diligence que celle que vous avez apportée pour l?erreur commise dans le dossier Jorge Montes, à la rectification de l?erreur commise par les juges dans mon dossier, (quant à cet abus de confiance et peine de prison à mon égard) ne pouvant bénéficier de l?aide juridictionnelle pour une entreprise, pas plus qu?à titre personnel, la Cour de Cassation ayant rejeté ma demande au motif qu?aucun moyen sérieux de cassation ne peut être relevé, que l?Avocat Général est souverain dans sa décision, je vous prie d?agréer, Monsieur le Président de la République Française, mes salutations responsables et citoyennes .

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le peut D'argent que j'avais de coté,natexis me la volée!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour mieux voler les riches faut leur ressembler ! bientôt, de nouveaux Mesrine arrivent !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A quand la démission de DUPONT et de tous les direecteurs régionaux qui l'ont soutenus avec incompétence et par intérêt ???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut arrêter la désinformation . Les journalistes travaillent mal . Présentations de faits uniquement , doute sur les causes , pas d'analyse pas de diagnostic ...c'est du n'importe quoi et on l' a vu avec les fameux 10 Mds donnés au banques qui sont en fait un prêt subordonné remboursable à 5 ans et à 8% ..... Quelle aide !!!!!
Pour ce quii est du trading , on en aura pour des mois a avoir encore de telles annonces de pertes sans pour autan toucher la compétence des équipes en place . Ce qui s'est passé aux US a touché tout le monde et pendant des mois il faudra dénouer des positions devenues facheuses mais prises de bonne foi au début . On oublie vite que ce sont les americiains qui ont mal bossé pas les européens et encore moins les Français ( aucune banque Française n' a fait l'objet d'un plan d'urgence ) ... Les banques de chez nous sont victimes aussi d'un marché qui n'était pas régulé ...la régulation c 'est l' affaire des états qui viennent seulement de s'y mettre , n"est ce pas ?
Donc arrêtons de juger , de traiter d'incompétent ....surtout quand on a soit même pas la compétence de comprendre grand chose !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et si , c'était de l'intox?????? Que risque ces journalistes de pacotille de divulguer de fausses informations?
Qui faudrait il réellement virer?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pertes bancaires !

Hem, hem ... attends ... 10 000 Euros, 100 000 Euros, 1 million d'Euros ...
Mer... je r'commence. 10 millions d'Euros, 100 millions d'Euros ...
Ah, fais ch... 1 milliard d'Euros, 100 milliards d?Eoros, 1 000 milliards de dollars, arh trop dûr ...
Allô BDF ? passez-moi Christian, merci, oui, c?est encore moi, c'est combien déjà qui se sont envolés chez tes ouailles ?
Quelles ouailles, Nicolas ?
Ben, tu sais bien, La Minérale, la BPT (banqueperdutout), le CaMembert, Vl?al?Coxis, enfin toutes, quoi !
Mais rien, j?tedis, Nicolas, rien du tout, c?est que du virtuel tout ça ! trois zéros, six zéros, neuf zéros ? personne n?est assez intelligent pour compter tout ça, tous des connards, tu l?as dit toi-même !
Ouais, t?a raison, ben j?retourne au boulot, moi, y?a ma tutelle qui m?attends ! Et j?vais m?payer le dernier Carl Off !, ça va m?changer ! Bizz !
MORALITE :
Messieurs les journaleux, vous vous pétez l?fion : C?est que du virtuel !
Même les Restos du C?ur c?est du virtuel !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand un quotidien économique se lance dans le journalisme d'investigation, voilà ce que ça donne. Personne ne peut aujourd'hui confirmer ou infirmer la perte de Natixis. En revanche, le titre du papier est déplorable. Son auteur semble revendiquer, voire se vanter de l'effondrement du titre Natixis. Particulièrement intéressant, notamment pour les petits porteurs qui sont par ailleurs de probable lecteurs de la Tribune.
Si l'information n'est pas vérifiée dans les prochaines jours / semaines, la question de la responsabilité de la Tribune se posera.
Sans compter qu'il n'existe pas de meilleur moyen pour se mettre les institutions financières à dos.
Et pour longtemps.

Si c'est sur ces bases que la Tribune entend se relancer, les Echos peuvent se féliciter de perdre leur seul concurrent.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faudrait expliquer une fois pour toutes à l' ensemble des lecteurs et journalistes guignols, que lorsque NATIXIS perd 250 millions, il y a une autre banques, et d' autres traders qui gagnent cette contrepartie. Les 250 millions ne partent pas en fumée, ils passent dans la poche d' un autre. C' est comme cela que se passe le trading. Mais étrangément, aucun journaliste ne parle jamais des gains faramineux engendrés chaque jour pas les traders du monde entier. Forcément c' est beaucoup moins excitant pour le " bon peuple " qui mélange ce type d' opérations de trading qui se font sur les FONDS PROPRES des banques en question, et non avec l' argent des contribuables. Ces pauvres français n' y comprennent vraiment rien. La tribune serait donc bien inspiré de donner le nom de la banque qui a gagné les 250 millions que NATIXIS a perdu, plutot que de jetter en pature cette dernière, à tous ses petits boursicoteurs à deux balles qui veulent en " croquer ", et qui pleurent dès qu' ils perdent les trois ronds qu' ils ont investi naivement. La Bourse n' est pas fait pour les amateurs, et ceux qui en subissent les conséquences doivent assumer.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Chers lecteurs et internautes,
Juste un petit mot pour vous signaler à tous que La Tribune et latribune.fr ne se réjouissent en aucune façon des pertes subies par Natixis (relisez l'éditorial du jour du directeur adjoint de la rédaction, Pierre-Angel Gay) contrairement à ce que certains déclarent dans leur commentaire. Et pour vous indiquer que si La Tribune a révélé cette information, ce mercredi matin, sur les pertes subies par Natixis, c'est après une enquête fouillée et après recoupements de plusieurs sources fiables, comme d'habitude.
Merci de votre fidélité (et de vos critiques constructives). Restez nous fidèles.
Olivier Provost, rédacteur en chef de latribune.fr
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je lis le communiqué de Natixis qui précise:
citation:....pour l?essentiel tournées vers sa clientèle, elle a été confrontée, à l?instar de
toutes ses consoeurs, au mois d?octobre, à un marché extrêmement difficile, sans précédent connu pour ces activités. Il en résultera, sans qu?aucun dysfonctionnement puisse être invoqué, des revenus négatifs
de la BFI en octobre de l?ordre de 250 millions d?euros, très inférieurs au chiffre avancé dans l?article.
Par ailleurs, le coût du risque lié à l?impact de cette crise sans précédent sur nos contreparties habituelles continue à rester élevé, comme d?autres banques l?ont constaté au troisième trimestre, pour s?établir au mois d?octobre à 250 millions d?euros environ.
Fin de citation
J'ai eu une longue carrière dans la banque, je n'ai jamais joué à la roulette et les opérations de bon père de famille (sans aucun rique) permettait de faire de profits de 1 mio de dollars pour une entité de 9 personnes.
J'avoue ne pas comprendre le communiqué..voyons les explications untlérieures...mais déjà je m'étonne..surtout par les temps qui courrent.
De qui se moquent-on?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui au journalisme d'investigation. La CE , pour peu qu'une "Organisation" le décide, et que son Directoire se laisse manipuler et même hynotiser, devient un colosse aux pieds d'argile. A qui profite le repas ? La très riche CE va se faire avaler par la secrète BP qui a depuis longtemps fabriqué déployé et mis en action la digestion, telle la vipère au masque de Faune !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
soit La tribune donne des précisions fiables sur ce qu'elle avance (dates, montants, type d'opérations) soit elle se tait, car l'un des deux ment sciemment ou alors l'organe de presse est manipulé. Entre 250 et 975 millions il y a un abîme quand même non ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Etant un ancien de la banque, je ne suis absolument pas surpris de ce qui arrive et encore on ne sait pas tout.....
Dirigeants incompétents, irresponsables agissant avec morgue. Ces gens n'ont rien apportés contrairement aux dirigeants des PME-PMI qui eux s'investissent beaucoup financièrement, par leur savoir, sans cela c'est la faillite.Monsieur le Président de la République je soutiens votre action par rapport aux banques mais je vous en prie, faites le ménage et envoyer ces gens au placard non doré.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis bien de l'avis de Trader; Pour reprendre l'expression de Mr OUDEA Directeur général de la Société Générale" ARRETONS CETTE SINISTROSE". pour connaitre le milieu banquaire, il n'y a en effet jusqu'à preuve du contraire lors d'une opération de trading, aucune relation avec la banque de détails concernée. Par conséquent je ne comprends pas pourquoi cette panique au sein de la clientèle de la Caisse d'épargne ou de celle de la Banque populaire, bien qu'il semblerait que ce sont davantage les clients de la Caisse d'épargne qui montent aux créneau. En effet, est ce qu'un client peut dire: il me manque tant sur mon compte à cause de la perte de trading? jusqu'à preuve du contraire non. Donc, il faut savoir que pour boursicoter, il y a , à mon sens deux impératifs: soit, on comprend quelque chose à la bourse et dans ce cas on suit au jour le jour, la cotation et on fait les opérations en conséquences, soit on a de la disponibilité, dans ce cas on attend tranquillement que le cours de l'action remonte, et on vend pour acheter autre chose ou les placer sur un compte qui rapporte des intérêts et là il n'y a aucun souci. En clair pour jouer en bourse il faut avoir de l'argent. Si ces duex conditions ne sont pas remplies, le livret A est un très bon plaçement, le PEL aussi pour qui veut à terme acheter un logement et il y en a d'autre. Personnellement, mon mari travaille dans une banque depuis plus de trente ans maintenant nous n'avons jamais boursicotté, et ne le ferons jamais. Quand aux journalistes de la tribune, vous êtes pour le moins décevants, car lorsqu'on ne sait pas donner des informations claires, on ne répète pas des propos glanés dans les salles de marché à 6 heures du matin, sans comprendre ce que l'on répète. Celà est le B.A BA de l'école primaire
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis d'accord avec ETRANGER et ALREG. On verra qui a raison! Celui qui a menti mérite sanction!
Quoi qu'il en soit, la finance mondiale est malade et il est grand temps de moraliser tout çà en augmentant les pouvoirs des organes de contrôle existant: en FRANCE LA COMMISSION BANCAIRE et l'AMF.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il était une fois un petit écureuil qui voulait devenir grand ... et qui s'est pris pour une cigale dépensant sans compter l'argent durement accumulé par ces petites fourmis ouvrières... et une fois l'été passé n'a plus de noisettes pour se mettre à l'abri de l'hiver rigoureux qui s'annonce...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La désinformation semble toujours prendre le dessus : 1) il n'y a pas eu de perte de 900 millions 2) les pertes enregistrées au 3è trimestre ne découlent pas de nouvelles positions prises sur les marchés 3) toutes les banques devront un jour ou l'autre couper les positions prises avant la crise : ça ne se fera pas sans dommages ! Il est donc normal de provisionner.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les fonds propres sont une émanation de l'argent des déposants qui a été joué sur le "casino" boursier. Un gain de la banque. Il doit être engagé avec "responsabilité" et compétence. En l'occurrence la compétence n'était pas au rendez vous ni dans la perte des 751 millions de l'Ecureuil qui ont été engrangé par BNP paribas et Société Générale, entre autres, ni dans les pertes de 250 millions minimum de Natixis . Des banques mutualistes et coopératives n'ont pas vocation à aller dans ce type de tractations. Elles doivent redevenir des banques de dépôts et de collecte de proximité aux services des déposants. La même remarque est valable pour le Crédit Agricole... et Calyon.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour avoir un chiffre sérieux c'est aujourd'hui impossible. Chacun a ses règles d'imputation, lissage et autres mesures que l'Europe incite à se servir depuis peu. La dérégulation à fond et chacun pour soi. Donc quitter le marché quand tout camouflage "positif" est légalement possible et donc incontrôlable pire non sanctionné.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La moitie des commentaires que j'ai lu sont ecrits par des gens qui ne comprennent rien a la finance.
heureusement certains ont des critiques constructives.
1)Les fonds propores d'une banque n'ont aucun rapport avec la collecte des épargnants.Les épargnents de CE et BP n'ont pas d'inquiétude à avoir.
2)Si natixis a pu investir des fonds sur les marchés financiers c'est grace ( en partie) aux fonds recoltes precedemment par l'intermediaire des memes traders. Bizarre personne n'a parlé de leurs gains.
3)Il est évident qu'avec la crise toutes les banques vont devoir a un moment ou un autre couper des positions perdantes.Ces positions ont étés à 98% prises avant la crise. On est pas obligé de sortir un article a chaque perte sinon faudrait créer un journal spécial pertes des banques.
4) il est facile de taper sur les banques mais toute entreprise un jour ou l'autre a du faire face a des difficultes et les banques sont des entreprises comme les autres.Les banques ne sont pas des entreprises publiques elles ne sont pas financées par l'argent de nos impots donc arretons de raler comme si c'etait le cas.
5)la seule remarque constructive est celle d'armbrust ; les banques devraient se (re)focaliser sur leur metier premier , la collecte et le credit.
Mais personne ne peut leur reprocher de vouloir faire fructifier leurs fonds propres c'est ce que font toutes les entreprises au monde.
6)La tribune est un journal que j'estime et j'espére que cette info a été soigneusement vérifiée.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est plus que du vol, ils nous prennent par les sentiments nous disent que nous sommes clients privilegies tout en sachant qu'ils nous arnaquent et se servent de nos petites economies dont nous avons bien besoin c'est honteux , je vais quitter cette banque et j'aimerai avoir une adresse pour faire valoir mes protestations
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ilserait important denous faire savoir s'il existe un comité dz défense des petits porteus d'actions natexis? j'en suis pour ma part à plus de 12000 euos de pertesur les conseils du conseiller financier de ma banque populaire qui m'en a fait racheter à la baisse qui n'a pas continuer de baisser?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
j'espère que les PDG des B.P. et C.E. après une gestion si catastrophique (perte de 2,8 milliard) seront remerciés sans prime et stock obption !!!! pourquoi ont-ils investi tant de millions d'euros alors que la crise des sub prime aux USA etait déja connu?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :