La Tribune

Siemens aurait retiré un demi-milliard d'euros d'une banque française

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  195  mots
Le groupe Siemens aurait décidé de mettre des fonds "à l'abri". Selon le Financial Times, l'entreprise allemande aurait retiré plus de 500 millions d'euros d'une banque française pour les placer auprès de la Banque centrale européenne. Cette information a été qualifiée d'inexacte par un porte-parole de Siemens.

Le groupe industriel allemand Siemens aurait retiré entre 400 et 600 millions d'euros d'une grande banque française pour les transférer auprès de la Banque centrale européenne (BCE) il y a deux semaines, affirme ce mardi le Financial Times (FT) qui cite une source directement informée.

Le quotidien britannique ne précise pas de quelle banque française il s'agit, mais rapporte que BNP Paribas ne serait pas concernée. Plusieurs agences dont Dow Jones Newswires évoquent la Société Générale, qui, de son côté, ne communique pas à ce sujet.

Le groupe allemand bénéficie d'une licence qui lui permet d'accéder plus facilement aux dépôts de la Banque centrale européenne.

La décision de retirer des fonds placés dans cette banque française aurait été prise en partie en raison d'inquiétudes sur l'évolution de la santé financière de cet établissement. La perspective de bénéficier des taux d'intérêt plus élevés versés par la BCE a également été prise en compte, ajoute le "FT".

Un porte-parole de Siemens a indiqué à l'agence Reuters que cette information était inexacte.

Réagir

Commentaires

Jean  a écrit le 20/09/2011 à 18:07 :

Cela n'est pas surprenant : les banques sont peu intéressantes : taux très faibles, erreurs en série. Si de puls on doute de leur solidité, alors autant se passer de leurs services quand on en a les moyens (ce qui n'est pas le cas de tout le monde). Mais ceci peut accentuer le problème des banques.

Bastien  a écrit le 20/09/2011 à 16:47 :

Et je les comprends. Les peuples feraient mieux de prendre rapidement leurs espèces parce que le robinet se ferme à vitesse grand V.

Corso  a écrit le 20/09/2011 à 14:57 :

Le FT est coutumier des rumeurs et autres infos à 4 balles sans fondement. Pour information si d'aucuns l'ignoraient encore Siemens dispose d'un statut de banque depuis peu. Il est donc naturel que cet établissement gère ses liquidités d'une manière nouvelle en accord avec la BCE et pour son meilleur développement. Rien de de bien surprenant et surtout pas une mise en cause des banques françaises derrière ces mouvements. La société allemande est en effet en situation défensive, cherchant à vendre les biens de sa division immobilier et aussi à replacer les engagements financiers de ses contrats industriels qui sont nombreux. Pour tout dire de les titriser car invendables. Son statut de banque lui permet désormais cette manipulation ainsi que de se fournir à meilleurs taux. Siemens en aura besoin si l'on se réfère à l'état de son portefeuille qui se dégrade de jour en jour.

vive la presse  a écrit le 20/09/2011 à 12:49 :

Je trouve cet article fantastique : 20 lignes de présentation et un titre accrocheur ... pour finir sur le fait que c'est inexact !
Un peu plus de sérieux journalistique serait le bienvenu

hades  a écrit le 20/09/2011 à 12:34 :

oui apparament il s'agirait de la SG
siemens affirme avoir placé ses billes a la bce, car apparament, elle lui proposerait un meilleur placement ... nous savons tous ce qu'il en est .

un contribuable  a écrit le 20/09/2011 à 12:29 :

C'est à qui tombera le premier !
l' ? ou le $ ?????
Si le $ tombe, c'est à cause des américains qui vivent au dessus de leurs moyens.
Si l'? tombe, c'est parce que nous vivons aussi au dessus de nos moyens.
La seule différence, c'est que les américains nous ne se privent pas de nous envoyer des peaux de banane et des intox de toutes sortes. (cotations, rumeurs, etc...)

Bernie  a écrit le 20/09/2011 à 12:15 :

revolution "cantonienne" ?

pompom  a écrit le 20/09/2011 à 11:18 :

alcide,la presse anglo-saxone continue la désinformation,pourquoi:pour saboter l'europe de l'"euro" tout simplement!

pidou  a répondu le 20/09/2011 à 12:37:

pour finir Siemens a confirmé un "gros retrait" d'une banque française sans la nommer.
Ce qui tendrait à confirmer les propos du FT

ludo31  a écrit le 20/09/2011 à 9:06 :

la banque en question est SG

Alcide  a écrit le 20/09/2011 à 8:52 :

Information formellement démentie par Siemens qui parle de spéculation. La presse anglo-saxonne continue la désinformation. On se demande bien pourquoi !

EIFFEL  a écrit le 20/09/2011 à 8:39 :

C'est le début de la panique comme en 1929. L'Histoire n'est-elle pas un perpétuel recommencement ?

Société Grenaille  a répondu le 20/09/2011 à 9:53:

Après 1929, les pays se sont préparer à un triste destin ou la grenaille a fait quelques dégâts... à l'heure d'internet, black berry, twitter, face book, il se pourrait que les citoyens prennent leur destin à leur compte avec des initiatives similaires à celles des pays du Magrheb dans lesquels les citoyens ont montré du courage !!!

Osalteccino  a écrit le 20/09/2011 à 8:35 :

Après lecture de votre info de dernière minute sur Siemens on s'aperçoit que l'article du FT est faux et que ce n'est pas l'Express qui mérite le qualificatif infâmant de "Tabloîd". Merci de votre vérification. Inutile de rajouter de l'huile sur le feu.

pmxr  a écrit le 20/09/2011 à 8:29 :

Ca sent le roussit !!!

Osalteccino  a écrit le 20/09/2011 à 7:49 :

Siemens aurait formellement démenti l' "information" du FT. A vous de vérifier.

Ses Grenailles  a écrit le 20/09/2011 à 7:26 :

Siemens a fait eouvre d'un grand pragmatisme et d'une anticipation toute germanique. Siemens a retiré Ses Grenailles.