Bâle III contraindra les banques à accroître leurs liquidités

 |   |  268  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Comité de Bâle va mener le premier effort mondial pour contraindre les banques à détenir davantage d'actifs liquides, a prévenu son président Stefan Ingves dans un entretien accordé au Financial Times.

Le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire va faire de la mise en oeuvre uniforme des règles prudentielles dites de Bâle III sa priorité, annonce son président Stefan Ingves dans un entretien accordé au Financial Times. Le Comité de Bâle va ainsi mener le premier effort mondial pour contraindre les banques à détenir davantage d'actifs liquides, explique Stefan Ingves, qui est aussi le gouverneur de la banque centrale suédoise.

Empêcher une "balkanisation des règles"

"Une balkanisation des règles sur le long terme n'est dans l'intérêt de personne", a dit Stefan Ingves au FT. Les règles de Bâle III doivent amener les banques à détenir plus de fonds propres de meilleure qualité pour parer à des pertes inattendues, mais des craintes se font jour de voir certains pays ne pas les respecter.
Le journal rapporte que le comité prévoit donc de publier des cartes montrant quels pays du monde respectent ou non les règles. Le comité enverra aussi des équipes d'experts pour vérifier si les lois de transposition et les régulations de chaque pays sont bien conformes à l'accord.

Finaliser les détails sur les règles de liquidité

Le Comité de Bâle est en train de finaliser les détails concernant deux règles de liquidité: le ratio de couverture de liquidité, qui pourrait exiger des banques qu'elles détiennent suffisamment d'actifs liquides pour survivre à une crise de 30 jours; et le ratio net de stabilité des financements, qui contraindrait les établissements financiers à recourir davantage à des formes de financement à long terme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/10/2011 à 12:16 :
yaka provisionner les bonus des traders pendant 10 ans
taxer les transaction financières automatisées à la nanoseconde.
réduire les ventes à découvert.
réduire les effets de levier à un taux max à définir (on n'est pas au casino!)
favoriser les investissements à long terme (revenir à l'idée initiale de la bourse, financement d'investissements à long terme!)
etc, etc, un peu de bon sens et moins d'avarice!
a écrit le 10/10/2011 à 12:16 :
yaka provisionner les bonus des traders pendant 10 ans
taxer les transaction financières automatisées à la nanoseconde.
réduire les ventes à découvert.
réduire les effets de levier à un taux max à définir (on n'est pas au casino!)
favoriser les investissements à long terme (revenir à l'idée initiale de la bourse, financement d'investissements à long terme!)
etc, etc, un peu de bon sens et moins d'avarice!
a écrit le 10/10/2011 à 10:25 :
Mais qui croit encore aux stress tests et autres foutaises de cet acabit ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :