La Tribune

Les Français favorables à une taxe sur les transactions financières

Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  275  mots
Dans un sondage, les Français se montrent plutôt ouverts à une telle taxe. Mais pas de façon isolée.

 Les Français sont largement favorables à l'instauration d'une taxe sur les transactions financières, avec 75% des sondés pour, mais la majorité d'entre eux uniquement si elle est adoptée simultanément par d'autres pays, selon un sondage Ifop réalisé pour Dimanche Ouest France.

Si les trois quarts des personnes interrogées plébiscitent une telle taxe, indépendamment de leur bord politique, seuls 21% des sondés y sont favorables si elle n'est mise en place qu'en France comme l'envisage le président Nicolas Sarkozy. Pour 54%, cette taxe est souhaitable mais sur un mode multilatéral.

Les sympathisants UMP, favorables à 90% à cette taxe (contre 75% à gauche et 72% des proches du FN), sont aussi ceux qui soulignent le plus (65%) que celle-ci doit être mise en place en même temps dans d'autres pays.

Un consensus se dégage également à gauche comme à droite pour que le produit de cette taxe soit consacré au remboursement de la dette publique (64% des sondés), devant les investissements (32%).

M. Sarkozy a réaffirmé mardi vouloir instaurer une taxe sur les transactions financières, de préférence à l'échelle européenne, mais au niveau de la France seule si celle-ci ne parvenait pas à surmonter le scepticisme de ses partenaires de l'UE.

Selon une proposition de la Commission européenne, un prélèvement de 0,1% sur les actions et les obligations et de 0,01% sur les autres produits financiers pourrait rapporter jusqu'à 55 milliards d'euros par an dans l'UE.

Sondage réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 9 au 12 janvier 2012 auprès d'un "échantillon de 999 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus", selon la méthode des quotas.

Réagir

Commentaires

EL97419  a écrit le 28/01/2012 à 12:11 :

au moins hollande pourra améliorer son projet bravo

cendu  a écrit le 18/01/2012 à 18:44 :

Les français sont toujours favorables pour créer des taxes qui ne les touchent pas. Le problème, c'est qu'avec ce raisonnement, la France perd des pans entiers d'industries et de services au profit de ses concurrents étrangers.
Moi, je suis favorable à la taxation des chats (je n'en ai pas, bien sûr) et des jeux vidéo (je n'en achète pas).

Justesse  a répondu le 31/01/2012 à 10:22:

Nous devons être solidaire
Mais tu peux si tu en a ras le bol de cette société descendre plus au sud,c a dire changer de continent et tu reviendras aussi vite que tu es partis

Véner  a écrit le 17/01/2012 à 10:53 :

Dans les années 80 on nous servait du ""on n'a pas de pétrole mais des idées!". Aujourd'hui on pourrait compléter par "et quand on à pas d'idée on fait de la taxe !". C'est tout ce qui reste à nos pauvres dirigeants français vraiment en mal d'inspiration.

Gilles  a écrit le 16/01/2012 à 18:22 :

Un échantillon aussi réduit sur une question aussi complexe n'a pas grand sens (et c'est un ancien professionnel qui parle) sauf à dire que la majorité de cet échantillon n'est pas ennemie d'une taxe qu'il pense n'avoir jamais à payer. Une telle taxe est indispensable pour éviter des errements tels que les spéculations à la microseconde mais n'a de sens que si elle est largement appliquée dans une majorité de pays. La France seule se collerait un boulet de plus.

jedi64  a écrit le 16/01/2012 à 10:19 :

Les français sont favorables tant qu'ils pensent ne pas être touchés personnellement! c'est un faux problème, on est en train de vouloir faire passer une nouvelle taxe sous le couvert d'un opération punitive contre les financiers.
Il faut que les politiques canalisent et contrôlent les financiers plutôt que l'inverse et tout ira mieux !

Samy  a écrit le 14/01/2012 à 15:51 :

Euh, pardon, mais personnellement je n'y suis pas favorable. Alors, ne dites pas "LES FRANCAIS", mais les sondés. Quand à savoir si ces derniers étaient Français, il peut y avoir escroquerie.

jason  a répondu le 15/01/2012 à 0:24:

C'est le principe d'un sondage samy, il permet de réaliser une hypothèse sur la population a partir d'un échantillon ... Donc avec un risque d'erreur de quelques pourcents, si les sondés sont majoritairement favorable, les français le sont . Et ils ont dit 75 % des français sont favorables, pas " les français " .. Donc lit bien le texte réfléchis un peu la prochaine foie :)

Samy  a répondu le 15/01/2012 à 17:11:

@JASON : Sauf que la Tribune titre "Les Français". (ps : fois sans le "e" STP)

jason  a répondu le 15/01/2012 à 18:57:

LOL. C'est ce que j'essais de t'expliquer, c'est le principe d'un sondage, sa permet de pouvoir estimer le caractère d'une population a partir d'un échantillon. Mais bon, apparement sa t'a énervé vu que tu t'amuses à me reprendre sur mon orthographe^^ . Dsl d'avoir piqué ton orgueil ;)