La Tribune

Le projet d'Union bancaire européenne est "incomplet"

Séverine Sollier  |   -  289  mots
La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) estime que l'Union bancaire en préparation doit être élargie pour permettre aux pays hors zone euro d'accéder au mécanisme européen de stabilité.

Alors que les pays de la zone euro ont déjà du mal à se mettre d'accord sur les contours de la future union bancaire qui doit entrer en vigueur l'an prochain, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) estime qu'elle doit être élargie aux pays ne faisant pas partie de la zone euro...

"Les plans pour la création d'une union bancaire européenne sont un pas important vers la résolution de la crise actuelle dans la zone euro mais doivent être étendus pour inclure l'Europe émergente", c'est à dire les pays d'Europe centrale et de l'est, considère la Berd dans un rapport. Créée en 1991, l'institution avait pour vocation de favoriser le passage des pays de l'ex-bloc soviétique à l'économie de marché. Elle vient d'étendre son périmètre d'intervention, outre l'Europe de l'Est et l'Asie centrale, aux "démocraties arabes émergentes" : Egypte, Tunisie, Maroc et Jordanie.

Permettre aux pays hors zone euro de ne pas être désavantagés

La banque considère donc que le projet de l'union bancaire est donc "incomplet", car il "limite la pleine adhésion aux membres de la zone euro" et les banques basées hors de l'union monétaire craignent donc d'être "désavantagées".

Pour la Berd, les pays ne faisant pas partie de la zone euro doivent donc être "autorisés à opter à la fois pour le mécanisme de supervision bancaire (prévu dans le cadre de l'union bancaire) et le mécanisme européen de stabilité". L'autre intérêt serait de permettre à ces pays  "de bénéficier par exemple d'un soutien conditionnel en terme de liquidités de la part de la Banque centrale européenne".

Réagir

Commentaires

Observateur  a écrit le 08/11/2012 à 18:07 :

Il suffit de lire entre les lignes : où est le siège de la Berd ? à Londres - Est-ce un pays de la zone Euro ? non - Alors on ne sait jamais, cela peut marcher.

Au secours ils sont fous !  a écrit le 07/11/2012 à 18:46 :

Autant allez émigrer hors de l'Europe, nous n'avons pas vocations à payer toutes les dettes des pays européens.
Je rappelle que la France est le 2ème contributeur au FESF (Fonds européen de stabilité financière) avec son cousin le MES (Mécanisme européen de stabilité financière) pour la mise en servage d'une grande partie des peuples européens.
Pour la Grèce le contribuable français va s'assoire sur 50 Milliards d'euros,