Incroyable... l'Italie bloque l'acquisition de Next (défense) par un groupe français

 |   |  463  mots
Altran a été interdit par le gouvernement italien de racheter Next, une société de logiciels embarqués, pour des raisons de sécurité nationale
Altran a été interdit par le gouvernement italien de racheter Next, une société de logiciels embarqués, pour des raisons de sécurité nationale (Crédits : Altran)
Le gouvernement italien s'oppose à la vente de Next, une société italienne d'ingénierie travaillant dans la défense, à Altran. Il évoque une question de "sécurité nationale".

C'est à peine croyable... l'Italie bloque une acquisition d'un groupe italien par un français. Pourtant, le groupe naval Fincantieri, qui négocie une alliance avec Naval Group, a eu finalement le droit de racheter STX Saint-Nazaire (certes après beaucoup de tergiversations de Paris). En revanche, Altran n'a pas le droit de racheter la société italienne d'ingénierie Next. Le gouvernement italien a décidé jeudi de s'opposer à cette opération, en évoquant une question de "sécurité nationale".  Le conseil des ministres a choisi "d'exercer les pouvoirs spéciaux sur l'opération d'acquisition par Altran Italia Spa de la totalité du capital social de Next Ast Srl, en s'opposant" à ce rachat.

Cette décision a été prise afin de "protéger les intérêts essentiels de la défense et de la sécurité nationale", un objectif qui ne peut être atteint dans le cas de Next en imposant des mesures spécifiques, a précisé le conseil des ministres. Le gouvernement italien a la possibilité d'exercer des "pouvoirs spéciaux", également appelés "golden power", dans des secteurs considérés comme stratégiques (défense, télécoms...) afin de protéger les intérêts nationaux. Pourtant, Rome n'a pas hésité il n'y pas si longtemps à autoriser la vente de groupes italiens dans la défense à des groupes américains, comme le motoriste Avio à General Electric en décembre 2012 alors que... Safran était candidat.

Next et Altran, une opération qui avait du sens

Le groupe de conseil en technologies Altran avait annoncé fin juillet sa volonté d'acquérir Next Ingegnera dei Sistemi, un groupe de 230 salariés qui travaille notamment dans le secteur de l'aérospatiale et de la défense. Fondée en 1999 et basée à Rome, cette société de logiciels embarqués devait compléter les compétences d'Altran en matière de logiciels intégrés, un segment à forte croissance. Le portefeuille de clients de Next comprend notamment des acteurs clés comme Leonardo, Telespazio, Thales Alenia Space ou Bombardier Transportation.

L'opération devait renforcer le leadership d'Altran en Italie, un marché clé pour le groupe français. La combinaison d'Altran et de Next, actuellement détenue par les trois co-fondateurs et leurs familles, aurait permis d'offrir des solutions de bout en bout de matériel et logiciels embarqués aux clients du secteur de la défense et de l'aérospatiale

"Je suis fier que notre entreprise rejoigne Altran, leader des services d'ingénierie et d'innovation en Italie. Nous connaissons Altran depuis longtemps et, tout au long de ces années, nous avons construit une admiration et un respect mutuels, qui constituent la base de notre collaboration à l'avenir", avait pourtant expliqué le co-fondateur et PDG de Next, Giulio Cesare Chiarini.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2017 à 18:53 :
Il faut les virer de STX , reprendre la majorité , et leur mettre le pied au c .. ,à ces ritals
a écrit le 04/11/2017 à 13:04 :
La réponse du berger à la bergère....vive l'Europe.....!😂
a écrit le 04/11/2017 à 12:47 :
..... "un objectif qui ne peut être atteint dans le cas de Next en imposant des mesures spécifiques, a précisé le conseil des ministres."
Cette phrase ne signifie t-elle pas que la fusion est encore possible ? si, peut-être, Altran est prêt à lâcher du lest sur le management après la fusion.
Cordialement
a écrit le 04/11/2017 à 11:14 :
Merci à Macron qui a causé une guerre commerciale ... les Italiens font bien.
a écrit le 04/11/2017 à 10:27 :
C est la réponse du berger à la bergère ,ils ont de la mémoire les Italiens !!!bien fait pour les grands ministres de Bercy
a écrit le 03/11/2017 à 19:20 :
Voilà le résultat du cafouillage STX.Les Italiens viennent de découvrir les mots "stratégiques" et "golden power".Jusqu'ici ils vendaient tout ce qui était vendable,notamment à la France,de l'électricité aux territoires maritimes,en passant par les banques,l'alimentation,le luxe et on en passe,et voilà le Macron qui fout tout par terre en leur faisant découvrir le protectionnisme patriotique,jusqu'ici inexistant au delà des alpes.
Réponse de le 05/11/2017 à 13:26 :
j’espère que vous rigolez en disant cela ?
le nombre de société italienne qui ont racheté des boites étrangères pour en rapatrier l'activité chez eux à la première secousse ne tiendrait pas sur cette page écrit en petit...
Réponse de le 05/11/2017 à 13:26 :
j’espère que vous rigolez en disant cela ?
le nombre de société italienne qui ont racheté des boites étrangères pour en rapatrier l'activité chez eux à la première secousse ne tiendrait pas sur cette page écrit en petit...
a écrit le 03/11/2017 à 17:47 :
petite vengeance .... bof c'est de bonne guerre !
Réponse de le 03/11/2017 à 18:33 :
@SNCF: j'ai toujours dit que ce non respect des contrats du côté français auraient des conséquences :-)
a écrit le 03/11/2017 à 14:59 :
Je me demande bien ce qui peut bien être "à peine croyable" dans cette affaire....On n'est pas les derniers à faire la même chose, et les Italiens pas plus ou pas moins que les autres pays...
a écrit le 03/11/2017 à 14:39 :
Macron n'est pas très compétent, c'est certain, mais il a le soutien des LGBT et écrit en inclusif, donc tout va bien pour lui, il est du bon côté de l'histoire (Lol). Les Italiens ont du avaler pas mal de couleuvre françaises ces dernières années (rachats dans le luxe et la banque). La même quantité que nous avec les couleuvres allemandes (industrie, chars de combats, politique monétaire). C'est normal qu'ils rappellent que tout n'est pas open bar chez eux. Et ce n'est pas un banquier d'affaire qui va résoudre le problème. Après avoir insulté les Polonais et se les être aliénés, Macron s'est couché devant les allemands. Il piétine les relations essentielles avec le Royaume-Uni dans le domaine de la défense. Il tend la main vers "l'Europe"? Les Allemands ont tellement envie de faire un avion de combat avec nous qu'ils demandent des prix pour le F35 US. Les Italiens se considèrent comme tenant d'une 3ième voie en matière de défense: une bille avec nous, une bille avec les Américains. Au final je préfère les Britannique. Avec eux, on en a vraiment pour notre argent et ils ne se sont pas moqués de nous sur plusieurs sujets importants (MBDA, Thales, simulation).
Réponse de le 03/11/2017 à 19:01 :
MBDA c'est Français,Anglais et Italien pour 25%.Thales a des coopérations dans tous les pays d'Europe,d'Amérique du nord,certains du sud.Thales-Alenia,Thales UK....etc.Dans la coopération avec les Anglais il y a eu pas mal de flops,surtout en matière de défense.Au moins avec les Italiens,il y a les Fremm,missiles,satellites.,et autres dont on ne parle pas.
Réponse de le 04/11/2017 à 14:22 :
@Math
Et vous Math c'est quoi vos compétences? Facile de la ramener derrière un clavier. Bref, je dirai juste que ce serait une bonne chose si les Allemands allaient voir ailleurs pour leur avion de combat. On en fait des mieux et on en fera des mieux avec les Britanniques.
Réponse de le 05/11/2017 à 12:55 :
Je ne suis pas concerné, mais c'est quoi le rapport avec les LGBT et l'écriture inclusive ?

Heureusement le reste de votre argumentation n'est pas du même tonneau, mais en lisant la première phrase, j'ai craint le pire pour la suite...
Réponse de le 10/11/2017 à 14:41 :
renseigne toi mon ami les groupes Francais rachète beaucoup plus d'entreprises allemandes que l'inverse....
a écrit le 03/11/2017 à 13:15 :
Sans blague les Italiens ne sont pas totalement dénués de bon sens.

Soyons honnête c'est bien fait après la mascarade du rachat de STX...
a écrit le 03/11/2017 à 13:10 :
En même temps le rachat de STX a été plutôt compliqué , la France est en position de critiquer ce blocage mais pas de dire que cette décision est incompréhensible.
a écrit le 03/11/2017 à 12:07 :
le coup de pied de l'âne latin
a écrit le 03/11/2017 à 11:39 :
Ben oui Macron c'est un comptable, c'est même pas un bon commercial, un vrai panier percé le petit spéculateur de l'oligarchie.

Ces gens qui s'auto déclarent experts dans tous les domaines n'ont même pas un échantillon de compétence sur eux.

Comme vous dites c'est une information incroyable même si démontrant que nos dirigeants ne sont que des baudruches mêmes pas capable d'établir une transaction commerciale équitable pour les deux parties.

L'empire des faibles et chapeauté par des incompétents mais au final c'est logique.
Réponse de le 03/11/2017 à 16:09 :
Votre incapacité à contrer mes arguments en dit bien plus que vos commentaires diffamants que j'ai bien entendu une énième fois signalé.

Ça ne doit pas être facile le boulot de modérateur dans ce monde de fous, je devrais peut-être proposer mon aide tiens...
Réponse de le 06/11/2017 à 14:00 :
Vos trois commentaires qui ne sont pas là pour débattre ne faisant au final que confirmer mes propos ont bien entendu été signalés.

Je ne suis pas difficile je peux faire avec pas grand chose mais ce serait bien que vous fournissiez au moins ce pas grand chose.

SI vous voulez que j'arrête de signaler vos commentaires, le meilleur moyen c'est d'arrêter de troller non ? Enfin ça me semble tellement évident.
Réponse de le 06/11/2017 à 23:39 :
Contrer quels arguments ? Faudrait que vos posts aient un sens pour qu’on y réponde autrement que par l’ironie. Continuez à vos prendre pour ce que vous n’êtes pas, on adore...
Réponse de le 07/11/2017 à 11:41 :
C'est vrai ça mes propos vous sont tellement indifférents que vous me harcelez en permanence c'est vachement logique hein...

Bref votre énième trollage est bien entendu signalé.

L'avantage c'est que grâce à vous les modérateurs voient et apprennent beaucoup même s'ils devaient savoir déjà pas mal, merci pour eux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :