Saint-Gobain relance la fabrication dans son usine nordiste fermée pendant quatre ans

 |   |  252  mots
La productivité a été améliorée de 10% et la consommation d'énergie réduite de 25%, de même pour les émissions de CO2 diminuées de 20% par rapport à l'ancienne installation.
La productivité a été améliorée de 10% et la consommation d'énergie réduite de 25%, de même pour les émissions de CO2 diminuées de 20% par rapport à l'ancienne installation. (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)
Le groupe souligne que cet investissement total de 30 millions d'euros à Aniche-Emerchicourt "assure la pérennité de l"usine sur le long terme", avec une durée de vie estimée de 20 ans pour les nouvelles installations.

Elle était à l'arrêt depuis 2012. Le groupe de matériaux de construction Saint-Gobain a inauguré mardi à Aniche-Emerchicourt (Nord) une nouvelle ligne de fabrication de verre plat (float), rénovée et modernisée après 4 ans de fermeture, pour un investissement total de 30 millions d'euros.

L'unité, arrêtée en 2012, était restée ensuite fermée, "sur fond d'une crise sans précédent", dans le secteur du bâtiment en France, a expliqué le groupe dans un communiqué.

70% pour le bâtiment, 30% pour l'automobile

Compte tenu des perspectives de redémarrage du bâtiment, Saint-Gobain a décidé de relancer ce site après une reconstruction du four et de l'ensemble de la ligne de production. Mais le groupe a aussi diversifié la production avec la fabrication de verre plat pour l'automobile, un secteur en croissance. L'usine d'Aniche-Emerchicourt travaille désormais à 70% pour le bâtiment et à 30% pour l'automobile.

"Nous profitons pleinement du redémarrage du bâtiment", mais "le float est bivalent pour mieux résister à des variations de charge", a souligné Patrick Dupin, directeur du pôle vitrage de Saint-Gobain lors d'un point de presse.

Le groupe souligne que cette décision "assure la pérennité de l"usine sur le long terme", avec une durée de vie estimée de 20 ans pour les nouvelles installations.

La productivité a été améliorée de 10% et la consommation d'énergie réduite de 25%, de même pour les émissions de CO2 diminuées de 20% par rapport à l'ancienne installation.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2017 à 10:35 :
Avec tout ce que l'état français leur fait comme cadeaux il conviendrait quand même que les multinationales françaises investissent aussi en france.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :