Hôtellerie : l'Assemblée nationale augmente la taxe de séjour de plus de 500%

 |   |  583  mots
La nouvelle taxe limitée à l'Ile de France devrait rapporter 140 millions d'euros, destinés à financer les transports en commun. (Photo: Reuters)
La nouvelle taxe limitée à l'Ile de France devrait rapporter 140 millions d'euros, destinés à financer les transports en commun. (Photo: Reuters) (Crédits : Reuters)
Deux amendements au projet de budget rectificatif 2014 ont été votés mercredi et jeudi, visant à modifier la taxe de séjour. Le premier multiplie par cinq la taxe appliquée par tous les hôtels français. Le deuxième crée une taxe supplémentaire, de deux euros, limitée à l'Ile-de-France.

"Deux nouvelles taxes en moins de 24h": Voici le nouveau sujet d'inquiétude de l'Union des métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH). A l'heure où le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius veut faire du tourisme une cause nationale, l'Assemblée nationale vient en effet d'adopter deux amendements au projet de loi de finances rectificatives 2014, modifiant le système de taxes de séjour. Il en résulte deux augmentations distinctes.

Une augmentation de plus de 500%

D'une part, un amendement socialiste adopté mercredi soir quintuple la taxe de séjour pour les hôtels 3, 4 et 5 étoiles. Pour les 3 étoiles, elle passe de 1 à 5 euros, et de 1,50 à 8 euros pour les 4 et 5 étoiles. La députée socialiste parisienne Sandrine Mazetier, qui avait initialement proposé de porter la taxe à 10 euros, a expliqué:

"Depuis plus de dix ans, celle-ci est plafonnée à 1,50 euro", "montant ridiculement bas".

Une taxe supplémentaire pour l'Ile-de-France

D'autre part, jeudi, l'Assemblée nationale a adopté une nouvelle taxe de séjour spécifique à l'Ile-de-France, cumulative par rapport à celle appliquée à la France entière. De deux euros par nuitée, elle devrait rapporter 140 millions d'euros. Ce montant est destiné à financer les transports en commun: il correspond quasiment à celui de ressources nouvelles (150 millions d'euros) que le gouvernement s'était engagé à trouver en signant en juillet 2013 un protocole de financement des transports en Ile-de-France.

La mesure, qui devrait être appliquée à partir du 1er septembre, a été largement adoptée sur les bancs de la gauche mais aussi par des élus de droite.

 "Une mesure cohérente" selon le président de l'Ile-de-France

Le président PS du Conseil régional, Jean-Paul Huchon, s'est "réjoui" de ce vote.

"C'est une mesure cohérente, car les 40 millions de touristes annuels en Ile-de-France sont nombreux à utiliser les transports: l'activité touristique francilienne contribuera ainsi à l'amélioration de sa propre compétitivité", a assuré Jean-Paul Huchon.

La commission des Finances avait pourtant repoussé cet amendement pour attendre les conclusions d'une mission parlementaire travaillant sur le sujet de la fiscalité touristique d'ici deux à trois semaines. Mais "une adoption maintenant est préférable pour avoir une base solide" car "les efforts à fournir les prochaines années sont gigantesques" pour les transports et sont "importants pour le tourisme", a notamment plaidé le premier des douze socialistes franciliens signataires de cet amendement, Olivier Faure.

Les professionnels de l'hôtellerie inquiets

Les professionnels du secteur, qui avaient d'ailleurs reçu le soutien de Fleur Pellerin, ministre du Tourisme, sont en revanche montés au créneau. Roland Héguy, président de l'Umih, principale organisation patronale de l'hôtellerie, a notamment regretté:

"Deux taxes en moins de 24 heures, sans concertation, pour un secteur créateur de richesses, c'est une première et c'est totalement irresponsable".

Alliance 46.2, structure qui regroupe 19 entreprises intervenant dans le tourisme, a pour sa part mis en garde:

"La seule annonce de cette surtaxe a déjà fait réagir plusieurs de nos partenaires voyagistes étrangers et écorne l'attractivité de notre pays. (...) C'est un signal extrêmement négatif que la France envoie à ses clients étrangers et nous savons d'expérience que ses effets seront durables".

Laurent Fabius opposé

Si le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert a indiqué mercredi que le gouvernement s'en remettrait à la sagesse de l'Assemblé sur tous les amendements concernant la taxe de séjour, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, a exprimé sa "très forte opposition" à cette mesure, a par ailleurs indiqué son entourage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2014 à 9:34 :
Continuons à assassiner le peuple, ces décideurs s'en moquent de l'augmentation de la taxe de séjour puisque lors de leurs déplacements, ils se logent avec nos impôts et en tant qu'élus, ils récupèrent la taxe de séjour.
Facile non....
a écrit le 01/07/2014 à 9:24 :
LE PRINCIPE DES CONSOMATEURS PAYEURS ET JUSTE? MAIS SE SERAIS DOMMAGE DE PERDRE DES TOURISTES? CAR LA FRANCE DOIT DEVENIR UN GRAND PAYS TOURISTIQUE???
a écrit le 30/06/2014 à 19:34 :
pourquoi ne pas taxer nos ministres nos présidents nos députés
a écrit le 29/06/2014 à 14:46 :
Voilà élections passées... Messieurs les Députés dans notre dos et juste avant les vacances d'été augmentation magistrale de la taxe de séjour.... MERCI
Un seul mode de raisonnement TAXES TAXES TAXES-PLUS et sournoisement bien sûr avec de bonnes raisons.....
Et le mot ECONOMIE vous connaissez ??????
a écrit le 29/06/2014 à 12:22 :
our je souhaite réagir à la vidéo intégré à cet article sur l'augmentation de cette taxe de séjour. Il faudrait que le journaliste apprenne la différence entre taxe d'habitation et taxe de séjour. Les 2 amendements concernent la taxe de séjour. De plus il faudrait donner des information clair comme c'est le cas dans votre article "Pour les 3 étoiles, elle passe de 1 à 5 euros, et de 1,50 à 8 euros pour les 4 et 5 étoiles". Dans la vidéo le journaliste mélange tout en parlant de la taxe à payer pour une famille de 4 personnes nuité à 150 euros il parle de taxe à 8 euros! "ça fait 50 euros de taxes si c'est un hôtel dans Paris". Il faudrait qu'il comprenne que 150 euros la nuit pour 4 ce n'est pas dans un hôtel 4 ou 5 étoiles !!! de plus il faudrait qu'il apprenne à compter.
Je pense que 10 euros de taxe pour des gens qui paient 500 à 1000 euros la nuit c'est rien ! bien sûr ce ne sont pas ces gens là qui prennent les transports en commun. On ne mélange pas les torchons et les serviettes.
a écrit le 29/06/2014 à 11:30 :
Une honte , deux taxes en plus , pourquoi ne pas diminuer fortement les salaires de nos élus , nos élus qui cumulent des postes et des retraites , que l on abroge le statut des généraux qui sont au nombre de plus de 6000 qui touchent leurs salaires a vie . Honte a cette nouvelle taxe
a écrit le 28/06/2014 à 23:29 :
au lieu d'aller en camping en France, j'irai en Espagne ou en Italie ,il accepte les euros
a écrit le 28/06/2014 à 22:19 :
ils ne savent que taxer, imposer, recruiter, dépenser, gaspiller.... jamais d'optimisation de dépenses, d'arbitrages, de travail sur la performance, l'efficacité, de réorganisations, rationalisations......il y a le privé qui bosse dur pour créer la richesse et le monde politique et administratif pour la transformer en dette via ses mégas gaspillages et avantages inqualifiables....
a écrit le 28/06/2014 à 11:37 :
Cette taxe ne touchera pas que les touristes. En semaine les hôtels sont occupés par nombre de commerciaux et autre salarié en déplacement. Cela sera donc une charge en plus pour les entreprises.
a écrit le 28/06/2014 à 5:33 :
Pour 3 semaines en camping à 4, la taxe passera de 120€ à 640€!!!
Soit 500€ de plus pour nos seules vacances de l'année en famille!!!
C'est du n'importe quoi!!! La seule réaction possible: raccourcir le séjour pour l'année prochaine, ou partir 3 semaines chez la belle-mère...
Merci Messieurs les députés de flinguer les vacances des Français!
Réponse de le 28/06/2014 à 21:57 :
Cela fait maintenant 8 ans que je ne part plus en vacances. Ne vous plaignez pas trop.
Et il faut se priver pour l'assistana de toute sorte !
a écrit le 27/06/2014 à 23:03 :
SCANDALEUX. En ce qui me concerne la taxe de séjour en camping, parce que cette taxe concerne également les terrains de camping, passerait sur une durée de 15 jours de 22,5€ (1.5€ x15 jours) à 120 € (8€ x 15 jours) par personne. Du pur délire. C'est vrai que nos bobos du gouvernement ne fréquentent pas beaucoup, ou ne connaissent pas du tout les campings. Imaginez un instant une famille de 4 personnes... SCANDALEUX
a écrit le 27/06/2014 à 19:17 :
Si nos élus veulent que Paris reste la première destination mondiale, alors ils n'ont rien compris. A l'heure où Fabius veut relancer le tourisme en France, seul secteur économique non délocalisable, on pond à nouveau un impot injuste et complétement irrationnel ...
a écrit le 27/06/2014 à 17:42 :
bientôt une taxe sur l'air qu'on respire !!!!!!

INCOMPETENTS NOTOIRE -PARTEZ !!! PARTEZ !!! Avant que notre pays soit complétement ruiné.....
a écrit le 27/06/2014 à 17:36 :
Il eût été plus équitable de taxer les 5 et 6 étoiles, ces derniers étant inaccessibles aux communs des mortels . les clients ne s'en apercevraient pas !
a écrit le 27/06/2014 à 16:06 :
Si on multiplie par 5 un nombre, on l'augmente de 400% et non pas 500%... Un élève de seconde, un minimum concentré en cours, ne se serait pas trompé...Je vais finir par postuler à la Tribune, le niveau n'a pas l'air d'être très élevé, j'ai mes chances.
a écrit le 27/06/2014 à 16:03 :
il n'y a pas eu d'amendement pour que les indemnités parlementaires soient taxables en l'absence de justificatif ?
a écrit le 27/06/2014 à 14:58 :
Avec cette augmentation exorbitante de la taxe de séjour, c'est encore les "petits" qui vont trinquer, ils seront obligés de partir encore moins longtemps ex : pour une famille de 4 personnes en camping pour 3 semaines taxe : 400 €, + camping + essence chère... c'est dingue, si l'idée était venue de la Droite tous les socialistes manifesteraient, les syndicats et autres.....mais là.........
Réponse de le 27/06/2014 à 16:35 :
Même une partie de notre droite a voté ces taxes.…peut-être par haine de l'étranger?
a écrit le 27/06/2014 à 14:26 :
le montant des taxes de séjour n'est-il pas décidé par les communes ???
a écrit le 27/06/2014 à 14:26 :
On n'en serait pas là si TOUS les usagers de la RATP payaient leurs tickets !
Réponse de le 28/06/2014 à 22:00 :
Très juste
a écrit le 27/06/2014 à 13:39 :
Les incapables frappent encore par leurs incompténces, ils vont détruire des emplois et aprés ils ponderont une nouvelle réforme ou taxe pour éliminer leurs conneries.
Messieurs de l'assemblée : DEMISSIONS!!!!!!
a écrit le 27/06/2014 à 13:08 :
Je crois qu'il vaudrait mieux ne pas être faux cul mais faire payer plus cher les billets RATP et autre en IdF aux touristes étrangers
a écrit le 27/06/2014 à 12:31 :
Les élus français, fonctionnaires pour la plupart et totalement déconnectés de la vraie vie et ignorants du monde de l'entreprise, ont la solution à tout pour trouver de l'argent : augmenter toujours et encore les taxes qui rentrent de moins en moins bien.
a écrit le 27/06/2014 à 10:58 :
Fausse bonne idée, il suffit de parcourir les sites à la recherche d'un hotel, tous sont obligés de faire des promotions pour assurer leur taux d'occupation, ajouter 4 euros par nuitée çà semble peu, mais sur un marché aussi concurentiel c'est énorme, on parle d'améliorer la compétitivité , est on certain que cette approche entre dans ce cadre, j'en doute?
Réponse de le 27/06/2014 à 17:05 :
Le montant de la taxe est applicable par personne , donc pour un couple 4 eur x2
a écrit le 27/06/2014 à 10:48 :
Les politiciens devraient taxer les pays étrangers qui vont avoir un afflux de touristes qui ne viendront pas en France
a écrit le 27/06/2014 à 10:30 :
Typiquement français ça! Dès qu'il y a quelque chose qui marche, on plume ! et après, tout triste on dit: "on ne peut pas peigner un diable qui n'a plus de poil"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :