Autoroutes : plus de la moitié des députés PS demandent le rachat des concessions

 |   |  269  mots
Pour appuyer le gouvernement, les députés ont voté le 5 décembre la suppression d'un avantage fiscal accordé aux sociétés d'autoroutes, l'absence de plafond pour déduire les charges financières.
Pour appuyer le gouvernement, les députés ont voté le 5 décembre la suppression d'un avantage fiscal accordé aux sociétés d'autoroutes, l'absence de plafond pour déduire les charges financières. (Crédits : reuters.com)
Le rachat permettrait à l'État de reprendre la main dans les négociations, écrivent ces députés dans un courrier adressé à Matignon. Ils soulignent que celui-ci ne peut se faire "qu'au premier janvier de chaque année, moyennant un préavis d'un an".

Quelque 152 députés socialistes, sur les 274 que compte l'Assemblée nationale, ont écrit mardi 9 décembre à Manuel Valls pour réclamer le rachat des concessions d'autoroutes, rapporte le site des Échos, qui publie le courrier :

"L'application de l'écotaxe puis du péage de transit poids lourds ayant été abandonnée, il est temps d'agir en procédant au rachat des contrats de concessions autoroutières passés en 2006 avec les six sociétés historiques."

"Loin de nationaliser les concessions [...], vous placeriez l'État en position de force" pour négocier "de nouveaux contrats de délégations à des sociétés privées", soulignent les signataires, parmi lesquels figurent les sept présidents de commission, le président du groupe à l'Assemblée, Bruno Le Roux, ou encore l'ancienne membre du gouvernement Delphine Batho, Henri Emmanuelli, Christophe Caresche ou Jean Glavany.

Courte fenêtre d'opportunité

Le rachat ne peut toutefois se faire "qu'au premier janvier de chaque année, moyennant un préavis d'un an", soulignent les députés. "Un rachat acté avant le 31 décembre 2014 permettrait de travailler tout au long de l'année 2015 à la mise en œuvre d'une autre gestion du réseau autoroutier", selon eux.

Le gouvernement négocie en ce moment avec les sociétés concessionnaires d'autoroute un plan qui prévoit une prolongation de la durée de leurs contrats, en échange de 3 milliards d'euros d'investissement.

Pour appuyer le gouvernement, les députés ont voté le 5 décembre la suppression d'un avantage fiscal accordé aux sociétés d'autoroutes, l'absence de plafond pour déduire les charges financières.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2014 à 16:59 :
ll ne faut pas oublier que les caisses de l'état sont vides et que la nationalisation des autoroutes signifie que c'est avec l'impot des redevables que les autoroutes seront gerées et entretenues.
Cela veut dire que tous les redevables vont payer les autoroutes et non plus seulement les clients.
a écrit le 12/12/2014 à 19:31 :
Et que dire de france telecom, edf??? C'est pareil. Tous ce qui rapportait de l'argent dans les caisses, l'UMP la vendu pour une bouché de pain...
a écrit le 11/12/2014 à 11:06 :
Vu la spoliation du peuple français dans l’affaire des ventes d’autoroutes il y a une solution très simple pour que le gouvernement se rachète.
Pour 1 EURO symbolique à chacune de ces sociétés, il s’empare de 50 % du capital et des droits de vote ce qui lui donne accès à la gouvernance et aux bénéfices indus. Mais par contre l’Etat étant un très mauvais gestionnaire il laisse le personnel et l’entretien gérés par les sociétés beaucoup plus réactives et efficaces que lui.
a écrit le 10/12/2014 à 23:07 :
Pour nationaliser il faut emprunter et les profits de ces sociétés serviront pendant plusieurs .années pour rembourser les emprunts.
Où est le gain économique?
Réponse de le 11/12/2014 à 7:28 :
le gain s'est fait en 2006 lors de la privvatisation faite par VILLEPIN à un tarif aujourd'hui fortement discuté aussi bien par la gauche que par la droite (voir reportage sur les autoroutes qui passent sur ARTE)
Par ailleurs emprunté à moins de 2% par rapport au rendement des autoroutes donnent un effet levier à cet investissement sans parler de la position qui se renforce dans les prises de décision d'investissement et de tarification
a écrit le 10/12/2014 à 18:52 :
Le problème avait des autoroutes nationalisées, c'est que les péages vont servir à combler les trous du budget de l'Etat, mais pas ceux des voies de circulation!!
Quand il s'agira d'entretenir les routes, il n'y aura plus d'argent, et il faudra s'endetter!
a écrit le 10/12/2014 à 18:42 :
Faudra trouver l'argent pour le rachat et ensuite penser à combler les déficits d'une gestion de fonctionnaires. Pour les socialistes l'argent n'est jamais un problème. On taxe et puis voilà !
Réponse de le 10/12/2014 à 18:54 :
il suffit d'emprunter la somme,elle sera remboursée grace aux droits de péages ultérieurs...
a écrit le 10/12/2014 à 18:36 :
3.5 MdE d'investissement. On a assez d'autoroutes payantes dans ce pays. Ca suffit ce massacre des terres à blés , de forets , de zone humide (expression à la mode,.... on nous bassine assez avec ça). Donc ils veulent continuer bétonner le pays , continuer à nous racketter avec la bénédiction du gouvernement. Ils ne créent pas d'emplois , ils licencient plutôt, et le bétonnage autoroutier crée moins d'emploi à budget égal ce n'est pas nouveau.
Il faut que les tarifs baissent. Point. Il y a une clause de rénégociation , mais on devrait l'exercer tous les ans. C'est ce que font tous les Acheteurs de l'industrie.
a écrit le 10/12/2014 à 18:30 :
Bonne idée oui mais avec quelle argent!!!!'
Réponse de le 10/12/2014 à 18:36 :
Sans aucun doute avec un nouvel impôt, "investissement sans avenir". Il faudra encore plus taxer le privé pour financer les retraites des nouveaux fonctionnaires autoroutiers...
a écrit le 10/12/2014 à 15:03 :
je déplore que les péages emploient de moins en moins de personnel, vous ne trouvez plus de caisse avec du personnel, tout est informatisé et après l'on vous dit que le chômage augmente, donc moins de personnel, moins de frais de gestion et plus de bénéfices
Réponse de le 10/12/2014 à 18:30 :
Personne ne vous force à fabriquer de nouveaux chômeurs en faisant autant de gamins que vos parents. Il faut savoir si vous souhaitez profiter du progrès technologique ou revenir à l'âge de la pierre... Concernant les bénéfices vous pouvez en profiter en logeant des actions de sociétés d'autoroutes dans votre PEA à la fiscalité avantageuse.
a écrit le 10/12/2014 à 13:24 :
Si seulement ils pouvaient le faire, ça éviterai de nouveaux impôts. Ces autoroute n auraient jamais du être vendues. Ça aurait évite le problème de l eco taxe.
Le rachat sera très vite remboursé par les recettes. Les péages ne doivent pas baisser mais doivent servir a réinvestir. Si seulement ils pouvaient aller au bout, pour une fois.
Réponse de le 10/12/2014 à 18:33 :
C'est complètement faux! Avant la privatisation des autoroutes, la gestion était calamiteuse et les autoroutes aussi chères et déficitaires, si bien que l'état bouchait les trous d'air dans la comptabilité des autoroutes par de nouveaux impôts.
a écrit le 10/12/2014 à 11:20 :
On suppose que ces braves députés rachètent avec leur pactole; Il serait temps qu'ils se mettent à investir personnellement, au moins ils auront une idée de ce que cela coûte et combien ils vont payer d'impôts et de taxes.
a écrit le 10/12/2014 à 11:09 :
En attendant l'Etat vend ses aéroports ! Cherchez l'erreur...
Réponse de le 10/12/2014 à 12:04 :
l'erreur, ce sont les députés socialistes qui ne comprennent rien à rien
Réponse de le 10/12/2014 à 13:26 :
Les aéroports ne rapportent rien, contrairement aux autoroutes... Avant de critiquer par réflexe ...
Réponse de le 10/12/2014 à 13:50 :
Et ceux qui ont vendu les bijoux de famille aux grand profit d'actionnaires qui ne pensent qu'à s'en mettre plein les poches. Dire que les autoroutes n'étaient pas entretenues est une vue de l'esprit de certains.
a écrit le 10/12/2014 à 10:13 :
les societes autoroutieres entretiennent bien nos autoroutes laissez les gerer L'etat ne ferait pas mieux et les tarifs augmenteraient davantage .
Réponse de le 10/12/2014 à 18:34 :
D'autant plus que l'état abuse des impôts pour dissimuler sa mauvaise gestion.
a écrit le 10/12/2014 à 9:55 :
Hourra ! On va pouvoir créer une nouvelle taxe! Les socialistes devaient déprimer après l'annonce de Hollande de ne plus augmenter les impôts!
Et ce sera merveilleux: l'état est réputé pour sa bonne gestion !
a écrit le 10/12/2014 à 9:31 :
L'Etat est hypocrite: qui peut croire s'il rachète les concessions que les tarifs des péages baisseront? L'Etat sera bien content de la manne financière ... et le réseau baissera en qualité car les autoroutes gérées par l'Etat ont montré par le passé qu'elle étaient mal entretenues.
Réponse de le 10/12/2014 à 14:06 :
Là vous touchez le fond de la bêtise....
Reprendre les concessions va permettre à l'état de récupérer des revenus dont il a fortement besoin, au lieu d'engraisser des actionnaires, pour la plus part en plus non Français. L'espace routier est un bien public dont la gestion et les revenus doivent revenir à l'état et non aux copains...
Autoroutes sous péages mal entretenues, mis à part votre mauvaise foi, vous vous basez sur quoi? C'est totalement faux...
Réponse de le 10/12/2014 à 18:41 :
En effet, les autoroutes françaises ont toujours été bien entretenues malgré la privatisation dont les syndicalistes dénonçaient à l'époque une possible dégradation de la qualité des autoroutes françaises. Aujourd'hui nous savons qu'il n'en est rien cependant la gestion privée des autoroutes est profitable si bien que cela agace les socialistes tributaires d'une mauvaise gestion des autoroutes comblée par des impôts.
a écrit le 10/12/2014 à 9:22 :
Avec leur argent personnel, je suppose ?
Réponse de le 10/12/2014 à 14:10 :
Les sept concessionnaires historiques ont distribué 14,6 milliards d'euros de dividendes depuis 2006 à leurs actionnaires, soit plus que le montant de leurs bénéfices nets sur la période (Cf l'express)
Vous croyez pas que cela permet largement de régler la note?
Réponse de le 10/12/2014 à 23:03 :
Comptablement expliquez moi comment on peu distribuer plus de dividende que les profits réalisés.
a écrit le 10/12/2014 à 9:12 :
Je n'ai aucune confiance en l'Etat. Les automobilistes seront rackettés et le service sera dégradé sans compter avec les dérives idéologiques. Les routes nationales en sont le meilleur exemple.... Il vaut mieux, peut être, renégocier les tarifs dans le cadre du contrat
et laisser le produit à des entrepreneurs privés. L'affaire " Ecomouv" n'a pas suffit apparemment...
Réponse de le 10/12/2014 à 11:02 :
Notre réseau électrique n'est pas pourri à ce que je sache, les RD sont plutôt bien entretenues également. L'état peut aussi faire des choses bien, parfois...
Réponse de le 10/12/2014 à 12:32 :
je suis bien de votre avis -
Réponse de le 10/12/2014 à 18:55 :
@hmhm

Le réseau électrique n'est certes pas pourri mais à quel prix? EDF augmente régulièrement ses tarifs pour entretenir les privilèges de ses agents et pour combler ses investissements hasardeux à l'étranger. L'excellence à la française se réalise toujours au détriment de la majorité des français...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :