Nouvelles grèves en vue chez les VTC

 |   |  306  mots
Le SETP appelle les chauffeurs de VTC et Loti à se rassembler lundi dès 4H00 du matin à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, avant de partir en cortège vers Paris via l'autoroute A1 puis le périphérique.
Le SETP appelle les chauffeurs de VTC et Loti à se rassembler lundi dès 4H00 du matin à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, avant de partir en cortège vers Paris via l'autoroute A1 puis le périphérique. (Crédits : Jacky Naegelen / Reuters)
Le syndicat SETP dénonce "une dégradation" des conditions de travail et "l'acharnement" des contrôles de police, "avec les accès devenus impossibles aux gares et aux aéroports de plusieurs villes de France".

Les voitures de transport avec chauffeur (VTC) sont de nouveau appelés à manifester lundi pour défendre leur profession, par le seul syndicat SETP, et fin mars par quatre associations, a-t-on appris vendredi auprès des organisateurs.

Ces annonces interviennent alors que le député PS Laurent Grandguillaume, chargé par le gouvernement de déminer le conflit opposant VTC et taxis, continue de consulter les différents acteurs. Ses premières propositions sont jugées trop favorables aux taxis par les VTC et les capacitaires Loti (transport collectif à la demande). Mais les plateformes de taxis type G7 n'y trouvent pas non plus leur compte.

Deux poids deux mesures ?

"C'est une honte dans un Etat de droit de favoriser un métier plus qu'un autre", déclare à l'AFP Farid Aïeche, président du Syndicat des exploitants du transport de personnes (SETP).

Le SETP appelle les chauffeurs de VTC et Loti à se rassembler lundi dès 4H00 du matin à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, avant de partir en cortège vers Paris via l'autoroute A1 puis le périphérique.

Le syndicat dénonce "une dégradation" des conditions de travail et "l'acharnement" des contrôles de police, "avec les accès devenus impossibles aux gares et aux aéroports de plusieurs villes de France".

Transport de malades réservé aux taxis, signalétique inamovible...

Les manifestants réclameront un accès au marché du transport de malades assis et la possibilité d'emprunter les voies de bus, selon M. Aïeche. Ils s'opposent en outre à l'instauration d'une signalétique inamovible sur les véhicules VTC et Loti, une mesure préconisée par Laurent Grandguillaume.

Un mouvement de protestation est également prévu fin mars, probablement les 29, 30 et 31 mars, cette fois à l'initiative du syndicat Unsa SCP-VTC et des associations CAPA-VTC, Actif-VTC et VTC de France.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2016 à 12:16 :
Avant que les VTC ne manifestent qu'ils réfléchissent au peu au niveau de sécurité qu'ils offrent à leur client par rapport aux taxis. Un chauffeur de taxi est tout d'abord formé, il doit avoir un casier judiciaire vierge, il doit passer son véhicule au contrôle technique tout les ans, il doit avoir une assurance personnes transportée spécifique au métier de transporteurs et non une assurance privée comme n'importe quel propriétaire de voiture, si vous avez un problème avec un chauffeur de taxi, il y a une affichette transparente collée sur la vitre arrière gauche qui indique le numéro de la préfecture de police vers qui vous pourrez vous plaindre. Ce que n'offre pas les VTC. Alors ont peu dire ce que l'on veut des chauffeurs de taxis, mais ce n'est pas une bouteille d'eau offerte ni un sourire aimable qui va m'assurer que je ne vais pas me faire dépouiller au fond d'une impasse, que mes frais d'hôpital me seront remboursé si le VTC a un grave accident et que je me retrouverai marron si je veux signaler un problème que j'ai eu avec le chauffeur, les plate formes de VTC n'assurant pas ce genre de service comme la préfecture de police.
Quant à prendre les couloirs de bus, qu'ils paient donc une licence comme les taxis qui permet d'emprunter ces couloirs et de pouvoir stationner.
Ces formes de métiers qui viennent des États Unis sont toutes d'un même esprit mafieux, avoir le beurre et l'argent du beurre et la crémière tant qu'ils y sont !
a écrit le 12/03/2016 à 9:25 :
Les VTC... Une belle affaire qui marche. Rapide, pas cher, propre, chauffeurs aimables, voitures toujours disponibles en quelques minutes, grâce à leurs applis. Moderne. Parfait pour l'utilisateur. Par conséquent, sous la pression des taxis en perte de vitesse, le gouvernement a décidé de démolir le système. Vive l’archaïsme de ceux qui nous gouvernent !
Réponse de le 12/03/2016 à 12:00 :
Chauffeur aimable, ben voyons deux fois j'ai eu droit à un chauffeur bougon qui a laisser sa radio allumée, ni bonjour ni au revoir. Les chauffeurs de VTC sont comme les chauffeurs de taxis avec aussi leur problèmes, ils font des efforts au début, mais le naturel reviendra au galop. Quant aux chauffeurs de taxis aimables et serviables, pendant les 5 années durant les quelles j'ai pris deux à trois fois quotidiennement un taxi, très peu de chauffeur pas aimables ni serviables
a écrit le 12/03/2016 à 9:14 :
La France des avantages acquis !!! 👏Donc autant faire grève il y aura toujours une miette de plus ! 🙄
a écrit le 12/03/2016 à 7:56 :
On doit être dans le guinness book des grèves en tous genres !
a écrit le 11/03/2016 à 19:47 :
Il manifeste pour rester hors la loi et maintenant réclame des les mêmes droits que les taxis sans les contraintes acheter une licence et changer de métier plutôt que faire de l'esclavagisme moderne pour les plateformes

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :