SNCF : aucun train à la gare de Lyon samedi et dimanche

 |   |  212  mots
(Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
En raison de la mise en service d'un nouveau poste d'aiguillage de la gare parisienne les 18 et 19 mars, aucun train ne circulera ce week-end à la gare de Lyon. Un service ferroviaire de substitution allégé a été mis en place.

[Article publié le 10 janvier, mis à jour le 17 mars]

Les passagers qui ont prévu de prendre un train au départ ou à destination de la gare de Lyon ce week-end (18 et 19 mars) ne verront pas la gare parisienne. Il n'y aura aucune circulation ferroviaire pendant 48 heures dans cette gare. Pour autant, la SNCF met en place un service ferroviaire réorganisé au départ d'autres gares parisiennes pour les destinations TGV et des services routiers, notamment les lignes assurées par Transilien. "Le dispositif de ce plan de transport sera allégé", explique Florence Parly, la directrice générale de SNCF Voyageurs.

Passage d'une technologie de 1937 à une technologie de 2016

Cette fermeture exceptionnelle est la conséquence de la mise en service d'un nouveau poste d'aiguillage de la gare de Lyon. Dépourvu d'informatique à 80%, le poste existant utilise un système électromécanique, une technologie datant de sa mise en service en 1937. Il sera remplacé par un poste d'aiguillage automatisé et informatisé, situé à 20 km de la gare de Lyon.

En 2017, la SNCF va changer 500 aiguillages, contre 300 il y a deux ans, a précisé Patrick Jantet, le président de SNCF Réseau.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2017 à 17:49 :
Il s'en tape, il roule en scooter :-)
a écrit le 16/01/2017 à 10:57 :
Contrairement aux écrits , la gare de Lyon est actuellement commandée depuis deux postes d'aiguillage électromécaniques (et non 1) datant de 1933 et non 1937.
Ils sont l'héritage de la compagnie privée Paris/Lyon/Méditerranée (PLM) et c'est dire leur robustesse !
Certes , ces postes sont d'une grande fiabilité mais très coûteux en entretien.
Le nouveau poste d'aiguillage basé exclusivement sur l'informatique reprendra l'intégralité des fonctionnalités.Cette stratégie s'inscrit dans la même que celle des autres réseaux ferroviaires Européens qui à terme devrait signifier une réduction des personnels d'exploitation de 2/3.
C'est la commande centralisée réseau issue des préconisations de l'école polytechnique de Lausanne.Néanmoins , il conviendra de reconnaître que ces réalisations deviendront des "géants aux pieds d'argile" car tributaires de logiciels informatiques très coûteux et rendant l'exploitant ferroviaire CAPTIF des mises à jour ( comme nos ordinateurs) avec des risques de pannes à ne pas négliger et donc de quasi black-out ferroviaire ! L'actualité récente nous l'a montrée avec des interruptions totale de circulations ferroviaires ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :