La Tribune

Xavier Niel à Sciences Po : « La France est un paradis fiscal »

Delphine Cuny  |   -  1320  mots
Le fondateur de Free était ce vendredi l’invité de Sciences Po pour une Masterclass sur l’entrepreneuriat. Il a distillé ses conseils - "il faut mordre la ligne jaune" - et quelques certitudes : la France n'est pas un enfer pour les entrepreneurs dès lors qu'ils ont la passion. Extraits.

Xavier Niel, l'autodidacte qui arrêta ses études en prépa, le pourfendeur d'un système éducatif « qui ne forme pas des gens créatifs », invité à Sciences Po - « ce temple de la tradition élitiste française » comme l'a fait remarquer son ami Jean-Louis Missika, le codirecteur de la campagne d'Anne Hidalgo aux municipales qui siégea longtemps au conseil d'administration d'Iliad, la maison-mère de Free… Et pour une Masterclass sur le thème « Comment créer et développer sa start-up » : une forme de consécration et d'hommage, à 46 ans, pour ce patron non-conformiste.

Devant un amphithéâtre Chapsal bondé, le fondateur de Free a répondu vendredi matin aux questions parfois piquantes des étudiants de l'école de la rue Saint-Guillaume. Posé, sérieux, presque bon élève, aussi volubile mais peut-être moins provocateur qu'à son habitude, la sixième fortune de France, avec un patrimoine d'environ 6 milliards d'euros, a distillé ses conseils et quelques confidences.

La leçon de Van Ruymbeke et le « pirate de la croissance »

Lorsqu'un participant lui demande s'il faut être « un pirate de la croissance », reprenant le concept américain en vogue de « growth hacking » et lui rappelant son passé dans le Minitel rose, où il n'a « pas toujours tout fait dans les règles », Xavier Niel raconte qu'il a reçu « une vraie leçon » quand le juge Van Ruymbeke, dont l'enquête a conduit à l'innocenter des accusations de blanchiment et de proxénétisme, lui a conseillé « maintenant, de juste mordre la ligne jaune. »

Et celui qu'on baptisé le trublion de l'Internet de citer les exemples de Airbnb et de Uber, qui ont « mordu la ligne jaune pour faire évoluer les choses. » Continue-t-il à le faire ? « Tous les jours, j'espère ! » Au lancement de Free Mobile, en janvier 2012, il avait lancé, fidèle à sa réputation de provocateur, « on n'est pas là pour gagner de l'argent, on est là pour foutre le bordel ! »

Face à cette assemblée de brillants étudiants, il a plaidé que « la créativité est un état d'esprit » et qu'il « ne faut pas rejeter d'emblée les diplômés » des grandes écoles. Reconnaissant qu'il n'y a que « un HEC, un Essec, un Polytechnicien et un Sciences Po sur 6.000 salariés chez Iliad » et qu'un « formatage excessif » peut être un obstacle, il considère que « c'est aux jeunes de s'ouvrir. »  

Paris est le lieu idéal pour créer son entreprise, la France un paradis fiscal

Interrogé sur l'environnement du pays qui ne serait pas propice, le fondateur de Free balaie l'argument : « le mot entrepreneur est français, on a ça dans nos gènes. On a envie d'entreprendre, de créer des entreprises ». Avant d'ajouter un bémol : « l'ascenseur social ne marche pas en France, par exemple il n'y a que 11% de boursiers à Polytechnique. »

Pour autant, Xavier Niel fait valoir que « on n'a besoin de rien pour entreprendre, tout juste savoir écrire et compter. Vous pouvez vous lancer avec un centime d'euro ! » Sur la fiscalité, il considère qu'il y a « une perception fausse. La France est un paradis fiscal » avance-t-il, prenant l'exemple de la taxation sur les plus-values à 23%, moins qu'aux Etats-Unis, ou le régime de cession de son entreprise à ses enfants, « taxée à 6 ou 7% seulement, même si je ne crois pas à l'héritage. »

Aux côtés de Jean-Louis Missika, le Monsieur Innovation de la Mairie de Paris, il défend « l'écosystème qui existe à Paris : c'est simple, c'est possible » de se lancer et en plus « c'est la plus belle ville du monde : il y a des petits défauts mais c'est la ville fantastique pour créer son entreprise. Allez-y et vous vivrez une aventure géniale. »

Etre tenace et révolutionnaire

S'il devait avoir une devise, ce serait « l'absence de la peur face aux risques. Si vous vous souciez du lendemain vous ne faites rien ! » C'est pour cela que son mot préféré est « la jeunesse, l'âge où l'on peut tout faire. » Le mot qu'il déteste est « impossible, c'est ce que l'on vous dit tout le temps ! »

Or « il y a une chose plus importante que tout, c'est votre motivation, votre énergie, votre envie d'en découdre », citant l'exemple du culotté et « punchy » Michael Boukobza qui fut son directeur général avant de partir en Israël : « je lui en ai beaucoup voulu, on ne s'est plus parlé, je boudais et finalement on s'est réassociés pour lancer un opérateur mobile là-bas (Golan Telecom) qui marche très bien. »

D'ailleurs, sa plus grande qualité à lui est « la ténacité » et celle qu'il apprécie chez ses collaborateurs : « la capacité à se remettre en cause. » Mais s'il devait être un animal, ce serait « une tortue, pour me cacher plus souvent, c'est ma timidité maladive… » On peut être timide tout en voulant « faire bouger le monde » : et « pour être entrepreneur, il faut avoir une vision révolutionnaire de ce qui existe. » Il a d'ailleurs encouragé les jeunes venus à l'écouter à utiliser eux aussi ce terme de « révolution : je l'ai utilisé toute ma vie, pas forcément à raison ! » a-t-il concédé.

Trop nul en anglais pour l'international

Pressé de questions sur l'absence de tentative de Free à l'international, Xavier Niel s'est réfugié derrière ses piètres talents linguistiques.

« Je connais un pays et une ville, la France et Paris, je parle mal anglais, je suis mal disposé à sortir du territoire. Mes deux garçons de 11 et 13 ans me disent souvent « Papa, comment tu as réussi à gagner autant d'argent en parlant si mal anglais ? On ne peut pas tout faire partout. On connaît le marché français, c'est là qu'on sera le meilleur. C'est important d'être assez « focus ». Après, on va vieillir, prendre la grosse tête et essayer de faire la même chose ailleurs » a-t-il prédit.

 

En parlant d'argent, justement, Xavier Niel fait valoir que « la notion d'argent dans la création d'entreprise n'est pas le plus important, le succès de l'entreprise repose sur vous. La vraie motivation d'un chef d'entreprise, c'est de gagner l'argent que l'on mérite, en fonction de son travail. »

« Il n'y aurait pas autant de pub sur la 4G si Free n'était pas là »

Une prise de parole de Xavier Niel ne saurait se faire sans quelques coups de griffe aux concurrents. Interrogé sur les conséquences de l'arrivée de Free Mobile sur le marché français en termes d'emplois, le premier actionnaire d'Iliad a naturellement rappelé la condamnation pour entente d'Orange, SFR et Bouygues, faisant valoir que « vous, vous n'avez pas été remboursés du surplus que vous avez payé. »

Avant de relever que « l'investissement n'a jamais été aussi élevé » dans le secteur, reprenant un argument du président du gendarme des télécoms, l'Arcep, Jean-Ludovic Silicani. « Quand la concurrence est tendue il faut se différencier. Il n'y aurait pas autant de pub sur la 4G si nous n'étions pas là » a-t-il lancé, sachant que Free est le seul des quatre opérateurs à ne pas avoir encore ouvert son servcie commercial 4G.

Assurant que « l'emploi est resté stable voire a progressé », Xavier Niel a ensuite ironisé : « oui, des choses ont baissé, ce sont vos factures, c'est terrible » et ses concurrents « ne font plus 40% de marge, mais seulement 25%, c'est horrible. » Quant à la baisse des dividendes, « c'est une mauvaise nouvelle pour les retraités américains, qui sont les principaux actionnaires de France Télécom, pas l'Etat Français. » S'il a reconnu que l'Etat avait récolté moins de TVA et d'impôts, il a espéré que « l'argent que vous, vous avez récupéré, vous l'avez dépensé ailleurs… » Ce gain de pouvoir d'achat rendu au consommateur c'est ce qu'il répondrait «  si Dieu [me] demandait ce qu'[il a] fait sur Terre… »

 

>>> La vidéo de la Masterclass de Xavier Niel à Sciences Po

Réagir

Commentaires

Karpov  a écrit le 17/10/2013 à 17:40 :

Niel est un escroc (intéressez-vous à son parcours) et un bonimenteur prêt à raconter ce que veulent entendre les politiques du moment pour être dans leurs petits papiers. Il a "réussi", mais quelle image déplorable pour les entrepreneurs. Dire que la France est un paradis fiscal est un énorme mensonge qu'il ne peut feindre d'ignorer. Comme quand son ami Pigasse déclare être heureux de payer des impôts, quand il se fait rémunérer une grosse partie de son salaire à l'étranger...

sekou.diallo84@yahoo.fr  a répondu le 22/02/2014 à 21:14:

La fiscalite est elle une science ou une technique?

Cocobus  a écrit le 16/10/2013 à 10:15 :

Le problème, c'est qu'il n'y a pas assez d'entrepreneurs comme Niel en France et beaucoup de grincheux (lire les comments) .
Il réussi dans la NetEconomie tout en bousculant un ordre établi,et ses dernières initiatives (42, incubateur startup etc...) montrent la voie.

Ursule  a écrit le 15/10/2013 à 22:54 :

D'après ce que je lis dans les commentaires, l'argent dérange et fait beaucoup de jaloux !

biber74  a écrit le 15/10/2013 à 22:21 :

Qd on pense que cette personne doit sa fortune en copiant les adresses telephoniques de l ex-france telecom dont les 3 premieres minutes etaient gratuite et. Pleins d autres choses.........
Il y a des gens qui n ont aucune pudeur

Eric  a répondu le 15/10/2013 à 22:52:

Jaloux !

tiana  a écrit le 14/10/2013 à 18:05 :

quand je lis un tel tissus de betises,je suis contente de n'avoir pas fait sciences po!!

m_aat  a écrit le 13/10/2013 à 11:20 :

C'est toujours marrant de lire les fiers "entrepreneurs bosseurs" qui vivent et travaille à l'étranger, parce que vraiment le France c'est un enfer communiste peuplé d'assistés et de fonctionnaires paresseux. En attendant le pays étranger ou vous êtes à 95% de chance d'êtres économiquement moins puissant, diplomatiquement moins influent, de vous fournir un système de santé moins efficace et plus chère (voir inacessible) de vous préparer une éspérance de vie moins élevée, et d'être un pays déposant moins de brevets et d'innovations... Et oui, 5eme puissance economique mondiale, membre du conseil de securité (5pays), 2 ou 3 eme espérance de vie moyenne mondiale, 3 eme pays en terme de depot de brevet innovants( cf. dernier classement paru ce mois),etc... Alors vous allez dire "oui mais elle est sur le declin" mais ca fait 30 ans qu'on rabat ca, bien sûr il y a un tas de choses qui ne vont pas... comme partout. Allez Robert remet y un verre de blanc pour les grincheux et les patrons liberaux de génie (on connait pas votre nom par contre) à la cool parti loin de chez de nous...!

@ m_aat  a répondu le 14/10/2013 à 7:36:

L'occident est en déclin relatif par rapport à l'Asie. Moi ce qui me fait rire chez les soit disants "entrepreneurs et investisseurs français à l'étranger", c'est le temps qu'ils passent à blablater sur LT ! J'hésite pour les qualifier entre trolls frontistes et mythomanes sociopathes...

Jazzies  a répondu le 15/10/2013 à 12:06:

Enfin un post équilibré, positif, sur La France. Oui, ce pays a des atouts. Oui, ce pays ne va pas si mal. Oui, ce pays a beaucoup á offrir et á donner. Pourquoi ce déboulonnage systématique, par certains, du système économique et social français. Oú veulent t-ils en venir? Le seul bémol, un peu plus de rigueur anglo-saxonne pour ce qui est de l´argent opaque qui circule trop souvent dans la politique, en général, et une interdiction de mandats, á vie, pour les politiciens véreux.

lemans  a écrit le 13/10/2013 à 2:10 :

Il faut expliquer a Niel ce qu'est le paradis et l'enfert.
Le paradis c'est la ou la cuisine est francaise,les amoureux Italiens,les mecaniciens Allemand,la policice Britannique, et ou l'organisation est faite par les Suisses.L'enfert c'est ou la cuisine est Anglaise,les amoureux Suisses,les mecaniciens Francais et ou tout est organise par les Italiens.

NAPOLEON  a écrit le 13/10/2013 à 1:53 :

Il ne doit pas vivre dans le même "" paradis fiscal "" que nous !!!!!!!!!!!!

à Napo  a répondu le 13/10/2013 à 22:08:

Il a besoin du gouvernement pour ses petites affaires...

Miloo  a écrit le 13/10/2013 à 0:50 :

Taxation des plus-values à 23%? Tu déconnes ferme mon petit Xavier. Pour info, on est aujourd'hui au barème de l'IS, et on était avant Hollande à 39.5% (plus les 4% de surtaxe Fillon au dessus de 500.000)...
Là où la fiscalité est douce pour les très riches, c'est au niveau de l'ISF, puisqu'ils n'en paient pas sur leur patrimoine professionnel (soit 99.99% dans le cas des milliardaires). Mais, l'ISF n'existe plus qu'en France (et à Genève)...

conscient  a écrit le 12/10/2013 à 21:51 :

Que ce qui critique en face aux temps réussite, absolu dommage qu'il soit si peux nombreux en france le pays ou ne régne que la politique de BERCY la réussite du PS

dd91  a écrit le 12/10/2013 à 18:30 :

une grande réussite dans les services , en achetant ses box à l'étranger.. une telle réussite dans l'industrie demande une autre implication et c'est ce que nous ne faisons pas...

churchill  a écrit le 12/10/2013 à 18:21 :

vaut mieux entendre ca que d'etre sourd, a moins que la headline ait ete tronquee, ce qui donnerait ' la france est un paradis pour ceux qui n'y ont pas le siege ou qui beneficient d'allocations massives de toutes sortes, et un enfer pour ceux qui y sont pieds et poings lies et ne peuvent pas aller ailleurs et qui payent pour les premiers'... ca c'est le cas , effectivement

Kirk  a répondu le 13/10/2013 à 9:28:

churchill Vous avez remis les choses dans le bonne ordre effectivement.

Regardez, c'est savoureux et oh combien très actuel !  a écrit le 12/10/2013 à 15:25 :

Niel, Bergé, une exception française ! des patrons de gauche (sic), bref, une exception comme "certains poissons volants, qui ne constituent pas la majorité du genre" ! Je rends à César ce qui appartient à Gabin, c'est ici ( 05'/11') : http://www.youtube.com/watch?v=Dq8CyzMJNWY

T'as raison Niel  a écrit le 12/10/2013 à 14:33 :

C'est tellement paradisiaque que t'as envoyé tes centres d'appel free à l'étranger.
Mais bon, on ne peux pas t'en vouloir de faire du caressage-de-poils-dans-le-bon-sens au gouvernement socialiste.

Pouricoune  a répondu le 12/10/2013 à 20:24:

Je pense exactement la meme chose. Vaut mieux ne pas offenser le parti parce qu ils risquent de lui mettre des batons dans les roues.

Mais "on ne nous dit pas tout"  a répondu le 13/10/2013 à 7:57:

Au total, Free et Free Mobile disposent de 5 centres internalisés en France : A Paris, au siège d?Iliad, à Vitry sur Seine, à Colombes, à Bordeaux et à Marseille.

Messi  a répondu le 15/10/2013 à 14:18:

Cest typique des francais ca
Un mec reussi et ya que des jaloux
Si vous avez aucune ambition et que vous ne reussissez rien dans votre vie cest votre pb
En attendant lui a la niak et cest lui qui gagne. Pff la jalousie va vous tuer un jour

Corso  a écrit le 12/10/2013 à 13:58 :

Est-ce que l'on est mafieux lorsque l'on profite du désordre ou est-ce que le désordre est créé pour que l'on en abuse ? Ces "libertés" voulues par les états qui ne sont que des dégradations aboutissent à une formidable concentration des richesses. C'est le seul constat. La question est toute économique : Est-ce cela que nous voulons ?

pmxr  a écrit le 12/10/2013 à 12:31 :

c'est de la pub rien de plus ... et gratuite .... comme le patron raynnair qui proposait de faire voyager les clients debout .... la presse est tombée dans le panneau !!!!!!!

test  a écrit le 12/10/2013 à 12:15 :

Il a tout a fait raison mais pas pour les entreprises!!!!! Sutout sur l'immobilier qu'il a le trou beant!
C'est l'arnaque du siecle la fiscalite sur l'immobilier qui fait exploser les prix par injection des impots des francais a travers toutes les aides au logement! Et en plus l'imposition est totalement infime.

pmxr  a répondu le 12/10/2013 à 12:33:

vive les lois Duflop !!!!!!

@test  a répondu le 12/10/2013 à 14:56:

Imposition infime ?
Taxe foncière à payer.
Plus IR sur les revenus locatifs cumulés aux 15,5% de prélèvements sociaux.
Pour calculer votre revenu imposé, vous pouvez déduire de vos revenus locatifs, soit 30%, soit les frais réels (intérêts d'emprunts, taxe foncière, charges non récupérables...).

Au final le terme "infime" me parait tout de même un peu exagéré...

test  a répondu le 12/10/2013 à 22:33:

Vous etes un heureux. Ailleurs vous devez deja payer entre 2 et 3% de la valeur de marche du bien par an. Plus tous les impots sur les revenus des locations. Faites un petit calcul: pour une maison de 500KEuro il faut payer rien q'en impots au moins 10KEuro d'impots..... Tres loin des 2-3KEuro de taxe fonciere et d'habitation. En plus la residence principale n'est exoneree de rien. Cela juste pour vous dire que l'immobilier est une imense niche fiscale en France!

Merci de nous faire rire !  a écrit le 12/10/2013 à 11:55 :

Un deal peut-être avec Bercy sur l'ISF et "l'hollandesque" taxe de 75% ?

pmxr  a écrit le 12/10/2013 à 11:36 :

« La France est un paradis fiscal »... pour les percepteurs !!!!

rigolo  a écrit le 12/10/2013 à 10:54 :

paradis fiscal pour les très riches peut être... mais champion des prélèvements obligatoires pour les autres: l'argent est bien pris quelque part !

gerard  a écrit le 12/10/2013 à 10:17 :

pour sortir une telle ineptie économique, j'espère que la Gauche lui garantie un marché!!

Miloo  a répondu le 13/10/2013 à 0:52:

Possible. N'oublions pas que dans le mobile, il dépend du réseau d'Orange. Il se la joue libre, mais il dépend encore plus de l'état que vous ou moi.

@ miloo  a répondu le 14/10/2013 à 7:40:

Un rentier, ça dépend à 150 % de l'état vu que ça ne vit que de transferts et de niches fiscales. Ça ne l'empêche pas d'être aigri vis à vis d'un entrepreneur...

Miloo  a répondu le 14/10/2013 à 10:44:

Alors l'ami, toujours sur Iphone? Bon, faut bien nourrir les actionnaires d'Apple, et à 70% de marge, ils vont bien.

X Niel  a écrit le 12/10/2013 à 9:19 :

Je vends du vent.
Je fais de l esbroufe.

Entrepreneur de l'action sociale  a répondu le 12/10/2013 à 11:17:

Moi, je commence surtout à en avoir assez des chefs d'entreprise qui continuent de "taper" indistinctement sur les fonctionnaires et leur manque de productivité, cause de tous les maux français !
Je suis fonctionnaire, gestionnaire d'un service public (110 agents) inscrit sur le secteur marchand me confrontant tous les jours avec les patrons de sociétés privées qui se lèvent plus tôt que moi ... conclusion : nos prestations délivrées sont considérées comme plus qualitatives (certification AFNOR), les prix les plus faibles du marché ... le tout sans aucune distorsion de concurrence (aucunes subventions ou contrats aidés). Le vrai enfumage vient de ces chefs d'entreprise aigris qui considèrent que leurs charges sont toujours trop élevées en oubliant que l'essentiel est de développer son chiffre d'affaires plutôt que de se complaire dans la complainte en oubliant ses propres responsabilités !

@Entrepreneur de l'action sociale  a répondu le 12/10/2013 à 12:58:

+10^infini ! Ce sont des entrepreneurs comme vont qu'on aurai besoin, pas de petit gérant aigris qui donne des carton jaune à la tout va pour réclamer toujours plus d'aide.

Enrepreneur privé  a répondu le 12/10/2013 à 13:19:

je vous félicite de la qualité de vos prestations. Je ne sais pas dans quel secteur vous intervenez (si c'est vrai), mais une chose est sûre : votre service n'existe que grâce à l'impôt des français. Il ne subit aucune des contraintes du secteur privé (IS, charges, réglementation) et vous n'avez pas de problèmes de survie. Bref, vous êtes dans un hotel 5 étoile luxe et vous vous moquez des "pleureuses" qui sont au bagne ! Vous ne connaissez apparemment rien au monde de l'entreprise, vous êtes épargnés par la concurrence internationale et vous vous permettez de donnez des leçons à la terre entière. UN conseil : faîtes un saut dans le privé et on en reparlera.

@Entrepreneur de l'action sociale  a répondu le 12/10/2013 à 14:28:

Vous êtes chef de fonctionnaires.
Très bien mais vous n'êtes donc pas chef d'entreprise.
Tout ceci n'a donc strictement rien à voir.

Entrepreneur de l'action sociale  a répondu le 12/10/2013 à 16:26:

1. Nous intervenons dans la filière des services à la personne (c'est vrai ...). Nous existons grâce à l'impôt, certes mais sans nous : acteurs privés ou publics, c'est de vos deniers personnels que vous prendriez en charge les prestations accompagnant vos proches.
2. Globalement, nous avons à faire face aux mêmes charges que les acteurs privés, aux mêmes contraintes de gestion de la ressource humaine (de mon côté ils disposent du statut fonctionnaire et pourraient être moins enclin aux changements qu'imposent leur métier mais ce n'est pas le cas). La seule différence réside dans le non paiement de l'IS. Les résultats excédentaires que nous constatons ne sont pas distribués en dividendes ou en jetons de présence pour les administrateurs de l'établissement public qui j'anime (après paiement de mon salaire). Ils sont réinvestis en informatisation des services fonctionnels, en formation des agents etc.
3. Non, nous ne sommes pas dans un hôtel 5 étoiles mais chez des personnes âgées dépendantes ou atteintes de la maladie d'Alzheimer
4. J'ai été conseiller en création d'entreprise durant 10 ans ... dans le privé.
5. Je ne donne de leçon à personne, je prends les leçons des autres !

Quelle chance d'avoir un marché à l'international ... cela laisse beaucoup plus d'opportunités de développement ... (je le pense réellement). Bon courage !

Pour ce qui est du message, "vous n'êtes donc pas chef d'entreprise". C'est vrai chef. Je ne le suis pas et je ne me considère pas chef d'entreprise, encore moins "chef de fonctionnaires". Mais les contraintes ou les opportunités, les échecs ou les réussites sont, dans mon cas de figure, plutôt similaires. L'atmosphère qui règne dans une organisation est une condition de la réussite ... Croyez moi, c'est un ancien objecteur de conscience qui vous le dit et si vous ne me croyez pas, regardez la réussite X.NIEL.

churchill  a répondu le 12/10/2013 à 18:29:

le pb d'un entrepreneur c'est pas de depenser le pognon qui coule a flots via les subventions qu'il suffit d'augmenter, c'est de se demander comment on va payer ses fournisseurs, banquiers et ... collaborateurs en fin de mois, surtout en cas de ralentissement de business... et comme en general le president fondateur et actionnaire a sa maison dans la balance, il se demande ' juste' s'il va finir clochard en cas de pbs.... l'entrepreneuriat social et la fonction publique ont leur role a jouer, mais comparez ce qui est comparable... si un jour vous avez un ulcere et des nuits de 2 heures a vous demander comment vous aller boucler les fins de mois ( et que vous etes caution personnelle et solidaire sur l'emprunt de 1 million d'euos recemment contracte pour l'activte de votre entreprise) , vous serez bienvenu au club ;-)

chef d'entreprise en France  a écrit le 12/10/2013 à 2:46 :

Je suis chef d'entreprise en france, et je continue de me lever le matin, de prendre des risques, d'embaucher des gens qui en veulent, le montrent, et me permettent d'avancer !! Bon courage aux grincheux, nostalgiques des années Sarkozy qui n'ont rien apporté, sinon de la dette, qui devraient réfléchir, optimiser, progresser plutôt que de pleurer continuellement..., au travail !!

@ chef d'entreprise  a répondu le 12/10/2013 à 7:40:

Et moi, je suis l'abbé pierre et je dis aux fonctionnaires : au boulot, fini le temps où deux agents font le travail d'un. Quand on lit ce genre de post débile, que seul un troll à côté de ses pompes peut produire, on se dit que la France est surtout de la pays de la propagande et de la manipulation. Mais bon, ce sert peut-être à cela les emplois d'avenir. Quant à Niel, il va falloir qu'il fasse de la politique plutôt que des affaires pour raconter des âneries pareilles. Au moment où même les ministres reconnaissent le ras le bol fiscal des français, où tout le monde dit (y compris à gauche) que la ligne rouge a été franchie, où les impôts des entreprises et des particuliers vont encore augmenter, dire que la France est un paradis fiscal, alors là chapeau ! Plus fort qu'Hollande, grand maître du mensonge et de l'enfumage !. Même Désir, le seigneur de la langue de bois n'avait pas osé !

balzac  a répondu le 12/10/2013 à 8:47:

et pourtant il n'a pas tort , la france donne chaque année a travers tout un tas d'aide et d'optimisation fiscale , sociale , plus de 120 milliards d'euro d'aides diverses aux entreprises , les départements , régions apportent aussi de l'eau a ce moulin , enfin comble du comble on a aussi droit aux aides européennes , les aides dépendent aussi de la taille de l'entreprise , ainsi plus vous etes gros moins vous payez , les petits paieront a votre place , mieux encore le CICE qui a été décidé c'est encore que du bonus , enfin la france compte le plus de millionnaires sur son sol c'est un fait , alors l'enfer fiscal me faites pas rire , car si cela l'était vraiment la situation serait très différente , l'enfer fiscal c'est pour les salariés , cadres moyens , inactifs , bref ceux qui sont pas millionnaires et qui doivent assumer les démagogies fiscales , l'ancien gouvernement avait été large avec les entreprises en forme d'aides ( la loi copé sur les filiales ) ce gouvernement poursuit la meme logique .. puis faire de la politique ? , vous avez vu tapie ? , pas sur qu'un chef d'entreprise veuillent se baigner au milieu de piranhas ..

coco  a répondu le 12/10/2013 à 9:31:

Les aides aux entreprises ? les 22 milliards par an pour les 35 h (merci Aubry) ? Les 20 milliards du CICE pour baisser le coût du travail et le poids de la fiscalité (Merci Ayrault) ? Les vrais entrepreneurs n'en veulent pas (je parle pas des grosses boîtes spécialistes du de la subvention). Ce qu'ils veulent c'est moins de charges, moins d'impôts, moins d'administratif, bref un cadre qui leur permet de se battre à armes égales avec leurs concurrents et qu'on leur fiche la paix ! Aujourd'hui, on les assassine avec les impôts et les charges et on leur accorde une niche quand on se rend compte qu'il y un problème (CECI). On marche sur la tête dans ce pays! Quant aux millionnaires, ceux qui ne sont pas à la retraite et qui entreprennent se cassent, dans des proportions certainement très importante mais chut les chiffres de l'exil fiscal relèvent du secret défense.

@coco  a répondu le 12/10/2013 à 12:48:

Et bien barrez vous de la france si vous voulez moins d'impots. Y aura toujorus des impots en france, car ça paye les profs, les policiers, les militaires, la sécurité sociale, les retraites, etc. Si vous voulez pas d'impots, alors allez ailleurs. Bon vent !

@@coco  a répondu le 12/10/2013 à 14:07:

A quand l'ouverture de goulags tant que nous y sommes ?

Prout  a répondu le 12/10/2013 à 15:08:

@@coco: ça sert surtout à payer le mille feuille administratif des collectivités et notre retraite la plus coûteuse au monde. Si il y avait réellement autant de fonctionnaires utiles, il n'y aurait pas d'attente dans les hôpitaux, plus de délinquance dans les quartiers, on serait parti à l'assaut de la Syrie tout seul comme des grands et il n'y aurait que 15 élèves par classe(sans compter les 50 000 professeurs qui ne travaillent pas parce qu'il n'y a pas assez d'établissement). Oui moi je me barre de France le temps de finaliser mon projet d'entreprise (je travaille sur un secteur qui demande beaucoup de temps de préparation) parce c'est à cause des gens comme vous qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez que la France va rester enlisée dans ses problèmes. PS, PCF, FdG ou FN, vous n'avez absolument rien du tout pour redresser l'économie française, ça ne sert à rien de rester, le jour où la France sera dans le même cas que la Grèce, Iliad ne vaudra plus rien et Niel ne tiendra plus le même discours.

toto  a répondu le 12/10/2013 à 22:26:

Ne pas confondre les zaids aux entreprises et les zaids à certaines entreprises. J'ai une entreprise mais je n'ai jamais vu la couleur des zaids. Par contre, je vois la couleur des charges.

Thrond  a répondu le 15/10/2013 à 9:56:

Depuis l'ouverture de ma boîte fin juin, j'ai réalisé un CA brut de 340000?. Bénéfice net: 0?. L'état lui, je lui ai déjà versé 64560?. Et c'est pas fini, aujourd'hui c'est URSSAF et ARRCO. Et j'ai pas compté la TVA évidemment.
Ni le RSI, haha.

xavier-marc  a écrit le 11/10/2013 à 23:56 :

Rappelons que Free a cassé les prix et s'est développé en achetant du matériel( fibre box serveur).. chinois, alors que ses concurrents français achetaient français.
Observons aussi que Niel a laissé Free se développer en y plaçant un haut staff entièrement international de chez international, et ayant une grande expérience, lui même était en retrait. J'ai suivi cette société dès qu'elle est entrée en bourse, alors je connais.
Il faut se méfier des beaux parleurs, seulement se fier aux actes, ce Niel est un malin.

ledodu  a écrit le 11/10/2013 à 22:33 :

Niel parle de taxation sur les plus values à 23%, il omet les 15,5% de csg /crds. il omet l'IS à 37%, les charges etc. il était en mission , il a des choses à se faire pardonner.

neuneu  a répondu le 11/10/2013 à 23:04:

Il ne parle que des impôts sur cessions a priori ( Start Up oblige :) c'est un malin :)
En tous cas c'est un sacré bonhomme. On ne peut que saluer sa réussite. J?espère qui va pas nous faire un syndrome Tapis :)))

agathe  a écrit le 11/10/2013 à 22:27 :

il est decidement perché celui la
c est bien il a 6 milliards de patrimoine il a pas a s en faire niveau fiscalité
les milliers de jeunes et petits entrepreneurs francais qui se tirent a Londres ou au Canada ne pensent pas comme lui ..

Rentier décrépi  a écrit le 11/10/2013 à 21:42 :

Pour le rentier fort marri de ne plus pouvoir engranger hausses de loyers et d'APL, défiscalisations et grasses plus values nettes d'impôts, c'est clair : il va droit vers l'enfer...bon il y a l'âge aussi...

Miloo  a répondu le 14/10/2013 à 10:49:

Le vrai rentier, c'est celui qui vous a vendu un Iphone en faisant 70% de marge!!
Bon, tant qu'il trouve des gogos pour lui acheter sa came, tant mieux!

jboss  a écrit le 11/10/2013 à 21:27 :

La France est un paradis fiscal quand on se distribue 100 millions d'? par an, les autres payent pour M. Niel...

LILOU  a écrit le 11/10/2013 à 20:48 :

pour certains ,dès qu'on gratte où ça fait mal ,il n'aiment pas .

Rud  a écrit le 11/10/2013 à 20:26 :

Excellent article, bien rédigé (mais une faute de frappe cependant) et avec un lien vers la vidéo :)

Merci La Tribune

bozo  a écrit le 11/10/2013 à 20:24 :

On se demande pourquoi Niel vend ses actions de son groupe ? a t-il peur de l'avenir ? de l'éclatement de la baudruche ?

gone63  a répondu le 11/10/2013 à 22:33:

Pour créer une école gratuite et un incubateur géant à Paris par exemple, à coup de 100taine de millions d'euros de sa poche, ah bizarre ca correspond à la somme qu'il a récupéré (2% d'Iliad). Non mais sérieux, sortez de vos guéguerres d'opérateur, il en faudrait bien plus des types comme lui pour que la France se réveille enfin.

@Gone63  a répondu le 12/10/2013 à 9:20:

Dites donc, vous croyez vraiment tout ce qu on vous dit hein?

Laustralien 22  a écrit le 11/10/2013 à 19:40 :

Même en terme d'impôts sur le revenu, la France est loin d'être un enfer fiscal. Il suffit d'aller voir en Allemagne, en Belgique, en Grande Bretagne etc.... le niveau des impôts sur le revenu.
Le fond du problème est que la droite avec son idéologie suicidaire de baisse des impôts a fini par droguer les Français à la baisse d'impôt. 400 milliards de dette dus rien qu'à la baisse des impôts en 10 ans !!! Et aujourd'hui c'est le ch?ur des pleureuses. Reste qu'en France la moitié des foyers ne paient pas d'impôts sur le revenu. On ne voit ça dans aucun autre pays.
Les entreprises en 2014 vont payer 10 milliards d'Euro d'impôts en moins, mais ce n'est visiblement pas suffisant.
En conclusion la droite n'arrête pas de nous intoxiquer avec les impôts. Mais eux eux qu'ont-ils faits. Sarkozy a le record de création de taxes en tout genre et le budget 2012 voté par la droite avant son départ a prévu 30 milliards d'Euro d'impôts supplémentaires. Alors qu'ils balaient devant leur porte?

halley  a répondu le 11/10/2013 à 21:25:

La dépense publique française est de 57% du Pib soit un taux plus haut que la Suède, le plus social des pays d'Europe. Cet argent vient bien des citoyens et des entreprises françaises. Quant au nombre de fonctionnaires par habitant, c'est idem: 40 % de plus qu'en Allemagne pour des services similaires. Le problème ça n'est pas la droite ou la gauche, c'est la rationalité de la dépense publique. Pour l'instant la gauche est même en train de pulvériser le reccord d'endettement de Sarkozy puisqu'il augmente encore plus vite depuis l'arrivée d'Hollande. Tout cela finira très mal même si vous niez la réalité.

coco  a répondu le 11/10/2013 à 22:28:

J'hallucine ! Arrêtez de raconter n'importe quoi et comparer la fiscalité des entreprises et des particuliers entrele différents pays. VOUS MENTEZ EFFRONTÉMENT !

Le Vrai Australien  a répondu le 12/10/2013 à 8:56:

hey! Laustralien22! T'es fou où quoi? La France loin d'être un enfer fiscal????? On est l'un des 5 pays au monde avec la fiscalité la plus étouffante!!!!!! Et vu ton pseudo tu as déjà dû aller en Australie?.... J'y habite depuis quelques années, et la France ferait bien de s'inspirer de son système économique! Le paradis sur terre, le dernier pays occidental qui fonctionne! Parce que la France avec sa politique communiste va droit dans le mur! Et ça le monde entier le dit mais personne en France l'avoue....

@ halley  a répondu le 12/10/2013 à 9:10:

Vous confondez part des dépenses publiques et taux de prélèvement obligatoires. Cette erreur prouve que la plupart des franchouillards mélangent tout...

eRIC  a répondu le 12/10/2013 à 9:40:

Il a raison. La France est le seul pays d'Europe où si peu de personnes payent l'impôt sur le revenu et où il est si bas pour les familles.
La conséquence, c'est que l'impot est très élevé sur le travail, ce qui nuit grandement à la compétitivité de nos entreprises.

@@halley  a répondu le 12/10/2013 à 14:53:

Non je ne confond rien du tout... C'est vous qui ne comprenez rien et êtes incapables de faire le lien entre différentes informations. Il y a un lien direct et evident entre le niveau de fiscalité et la dépense publique. Votre commentaire met en évidence votre niveau de compréhension économique au raz des pâquerettes.

@@@ halley  a répondu le 12/10/2013 à 21:43:

Ben non ! Deux tiers de la dépense publique sont des dépenses sociales avec au 1er rang assurance maladie et pensions de retraites. Qui ne comprend rien à rien ou au contraire comprend trop et répète sa petite litanie néo conservatrice (qui est au libéralisme ce que le facisme est au socialisme)

Michel  a écrit le 11/10/2013 à 19:33 :

Si un homme comme Niel est obligé de sauver la valeur en bourse de ses entreprises en racontant des betises pareilles, pour les gens capables de reflechir logiquement c'est un signal clair, que la situation economique de la France est beaucoup plus pire que l'on pouvait estimer il y a encore quelques jours... Ca fait peur.

@Michel  a répondu le 11/10/2013 à 21:02:

Il est vrai que depuis cette déclaration fracassante de Niel, l'action de son entreprise a pris 20% ! Qu'est ce qu'il ne faut pas lire comme bêtises quand même... Retournez donc dans votre grotte, Michel !

Michel  a répondu le 12/10/2013 à 8:04:

Pas besoin de revenir nulle part. Etant residant de Singapour, la seule taxe que je paye c'est 8% sur le revenu. Pas de TVA ni d'autres formes de pillage. Et j'embauche - mon entreprise s'aggrandi de 13% par an. Par contre, j'ai entendu qu'en, c'est pas evident de voir des entreprises qui se developpent... Alors, vraiment, la France est un paradis? Pour les syndicats peut-etre...

Le Vrai Australien  a répondu le 12/10/2013 à 8:59:

D'accord avec toi Michel!!! Les résidents de la métropole sont trop aveugles pour voir ça! Un résident Australien.

@Michel  a répondu le 12/10/2013 à 9:21:

+1,.. Malheureusement en France on croit toujours les beaux parleurs populiste du genre Niel.

lemans  a écrit le 11/10/2013 à 19:15 :

Alors on peut dire que l'enfert n'existe pas

egondragon2013  a écrit le 11/10/2013 à 19:08 :

Cet homme est un populiste et un opportuniste comme il en existe tant.
1. Il n'a strictement rien inventé, l'ADSL il en juste profité au bon moment en cassant les prix au mépris des lois sociales les plus élémentaires, si on sous paie ses employés et qu'on étrangle ses fournisseurs, cf la situation d'entreprises comme Alcatel, c'est facile de faire de l'argent.
2. Il ne comprend rien au système éducatif, vu qu'il s'agit d'un élève raté, rebaptisé ironiquement "autodidacte", c'est plus facile que de dire "j'étais nul à chier à l'école car trop feignasse ou trop con pour apprendre correctement donc je me suis tiré".
3. Il n'a pas fondé Free mais Iliad, qui n'est que la maison mère, avec de l'argent provenant de sources financières douteuses, de boursicoteurs et de de spéculateurs, donc il surtout bien profité de magouilles financières du même type que celles qui on foutu le système financier mondial par terre.
4. Il n'a ni le charisme ni l'intelligence d'un Steve jobs, qui lui a réellement inventé quelque chose, génie avant l'age, productif, (pas un saint non plus) mais un réel visionnaire.

De manière générale, je demande aux français d'arrêter de se prendre pour des self made man américains, la France n'est pas l?Amérique, c'est pénible et ridicule.

Comment définir un paradis fiscal?  a écrit le 11/10/2013 à 19:05 :

XN est bien le seul à trouver que la France est un paradis fiscal alors que les autres y voient plutôt un enfer fiscal.
On s'aperçoit que, comme dans les croyances religieuses, il suffit d'avoir une perception différente des autres.
XN est politiquement correct dans ses propos pour éviter d'etre mal vu des politiques de gauche qui ne voulaient pas de lui comme 4e opérateur.
Et si c'était aussi un adepte de la fameuse "optimisation fiscale" à la Amazone ou à la Apple ???

bravo  a écrit le 11/10/2013 à 18:17 :

Bravo Xavier Niel, enfin un patron français qui est bon, et qui ne pleurniche pas comme certains...

Et c'est si rare  a répondu le 13/10/2013 à 8:08:

Parmi les énarques, polytechniciens voir simples héritiers" qui hantent les couloirs des palais du pouvoir à l'affut d'une audience pour obtenir des subventions afin de financer la R&D, par exemple d'un cloud français, ou ceux qui se satisfont de mal gérer voir carrément démolir des boites comme Alcatel, monsieur Niel fait tache vous vous rendez compte un patron qui a créé sa boite, a entrepris a réussi, mais c'est scandaleux.

Canari  a écrit le 11/10/2013 à 17:50 :

Il a trouve de la bonne c est de la colombienne ,le réveil sera dur ...

canari  a répondu le 12/10/2013 à 11:12:

comme un lecteur l a deja dit ,c est un petit Tapie ,on connait la suite ,quand les grands opérateurs le decideront ,il le liquideront en une bouchee !!

@ canari  a répondu le 13/10/2013 à 9:50:

Ca c'est tout a fait possible, puisque la descente aux enfers d'un groupe comme Alcatel est la conséquence d'une ingérence politique il y a plusieurs années, juste après une élection présidentielle, alors méfions nous des élections et des accointances de certains PDG avec le monde politique.

Viva (suite)  a écrit le 11/10/2013 à 17:49 :

Et enfin, pensez une seconde comment est ce que Free a pu percer si vite en France ? et avoir la license 4G si vite ? ...

@toccata  a répondu le 12/10/2013 à 13:14:

Votre naivete de passe l'entendement !

Houlala  a écrit le 11/10/2013 à 17:44 :

Charges patronales : France 51.7%, Allemagne 21.9%, Luxembourg 12.31% ...

Impots sur les sociétés : France 33% (à 38% pour les grandes sociétés), Allemagne 29.8%, Luxembourg 28.8% ...

Tout va bien Mr Niel ... Et si on parlait de comment est faite l'optimisation fiscale d'Illiad (Free) ? Illiad qui ne paie en France que l'équivalent de 4% de son CA en impots, ou encore 13.8% de son EBE.

CA 2012 : 3 153 Mio, EBE : 921 Mio, Impots : 128 Mio ...

On peut comprendre qu'il ait beaucoup d'amortissements à intégrer, mais si peu d'impots alors cela laisse perplexe (en particulier de à qui sont payées les charges financières) ...

Alors s'irriger en défenseur de l'hyper fiscalité socialiste, cela ne peut que cacher quelque chose ...

Houlala  a répondu le 12/10/2013 à 0:59:

Tant mieux si la France est un paradis fiscal ... C'est une bonne nouvelle qu'il faut expliquer au plus grand nombre de tous ceux qui font le chemin inverse ... Restera à expliquer comment on arrive à ramener les charges patronales de 51.7% au 21.9% des allemands ...

balzac  a répondu le 12/10/2013 à 8:56:

très bien ces chiffres européens sur les impositions en europe , mais vous omettez quand meme l'impôt des particuliers , l'IR , lui en france on est le seul pays d'Europe ou 1 français sur deux ne paie pas .. ailleurs tout le monde paie ou au moins 75% de la population , ah oui c'est vrai peut'on vivre décemment en france avec 1200 euro net ? vu que le seuil de pauvreté est de 900 euro net ?.. en plus avec le concert des pleureuses qui nous coutent 120 milliards par an d'aides et autres subsides régionales , départementales , laissez moi rire d'un enfer fiscal , meme les allemands rêvent de voir de telles aides chez eux ..

@balzac  a répondu le 12/10/2013 à 11:51:

Une politique intelligente serait de baisser ou supprimer certaines aides pour baisser la pression fiscale en parallèle. Le reste ne peut que créer des fuites dans cette usine à gaz devenue totalement incompréhensible et incontrôlable qu'est le système français, système favorisant au passage népotisme et corruption.

@Houlala  a répondu le 12/10/2013 à 12:55:

Ce que ne paye pas en charge patronal les employeurs en Allemagne, ce sont les particuliers qui le payent et ils sont très bien payés pour justement payer ce que les patrons ne payent pas, et c'est la même chose en Suisse, où vous êtes obligé de cotiser une fortune pour avoir un remboursement minimal. Normal ils gavent plus les actionnaires et fond de pension, que leur propre intérêt, quelle logique, car en effet chez eux la santé à un prix, pas chez nous et nombre de personne envie notre système, mais on le paye pour et finalement ça paye car nous sommes classé numéro mondiale sur le système de santé. Comme me disait un ami anglais, "Ici l'argent passe avant la vie, chez vous les français, la vie passe avant l'argent".

@@houlala  a répondu le 12/10/2013 à 14:14:

Il est vrai que notre système ne nous coûte pas cher du tout. Quand vous additionnez les cotisations salariales et patronnales, vous vous rendez vite compte que bous payez très cher pour un système social inneficient et inefficace, connaissant un déficit chronique s' aggravant d'année en année. Ceci est d'autant plus grave qu'il est en partie privatisé (vous êtes quasi obligé de souscrire à une mutuelle pour être remboursé décemment) alors même que la la sécurité sociale en rembourse toujours moins. Bref, ce que vous dites est totalement fallacieux et relève de la pure propagande idéologique à deux balles.

Viva  a écrit le 11/10/2013 à 17:34 :

je pense que bcp des gens enthousiastes dans les posts n'ont aucune idee de ce qu'est entreprendre en France. Deja, etre juste freelance. Un premier signe, c'est qu'ils aillent acheter le code du travail et ... de le peser (je ne demande meme pas de le lire).

Gazza  a écrit le 11/10/2013 à 17:10 :

C'est vrai qu'avec free, on en a pour son argent :
lecteur blue qui n'en lit qu'un sur deux.
débit adsl bridé le soir (impossible de regarder la TV et de surfer à km du DSLAM, centre ville de Nantes)
3g bridé ...
On sait pourquoi c'est pas cher

@Gazza  a répondu le 12/10/2013 à 9:23:

+1.. Il vend du vent Niel

Stormy  a écrit le 11/10/2013 à 17:03 :

C'est le profil d'entrepreneur qui nous manque le plus. Aux Etats-Unis s'est courant ici on a les héritiers du Comité des Forges qui se perpétues et se partagent les places. La majorité des grands groupes français ont plus de 100 ans (Renault, Michelin, Total etc...) quand aux USA ils ont à peine 30 ans voir bien moins (Google, Amazon, Apple, Microsoft etc...).

On peut ne pas l'aimer mais lui au moins se  a écrit le 11/10/2013 à 16:58 :

bat et cherche à faire évoluer les choses. Ce qu'il dit ça me parle. Pas comme ce patronat ringard, arc-bouté sur ses niches fiscales et plus occupé à distribuer des cartons jaunes comme de petits enfants gâtés.

KIKI  a écrit le 11/10/2013 à 16:57 :

Plus fort qu'Hollande !! tiens quelques news pour atterrir :

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20131010trib000789814/isf-et-taxe-a-75-les-deputes-veulent-saler-l-addition.html

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20131008trib000789489/reforme-de-l-impot-sur-les-societes-cette-fois-ce-sera-la-bonne.html

Chich  a répondu le 12/10/2013 à 10:42:

@KIKI : parlons par exemple de l'impots sur les bénéfices de 25% en France, l'un des plus faibles de l'OCDE quand il atteint 40% aux USA (plus dans certains Etats). Vous pensez sinon peut être que tout ce qui vous entoure, tout ce que vous avez pu faire depuis votre enfance (partir en vacances à la mer, aller à l'école, se faire soigner, regarder la télé dans son canapé, manger dans un bon restaut,...) vous est revenu et vous reviens de droit ? Vous voudriez vivre dans l'opulence et la facilité sans donner un kopek à l'Etat ? Car ne mentez pas, si vous aviez le choix vous préfereriez ne payer aucun impots et laisser payer les autres. Et les gens, comme vous dites, qui partent à l'étranger ne sont pas si nombreux que vous voudriez le faire croire. C'est même l'inverse ! Par peur de la punition depuis le resserement de boulons dans la lutte contre la fraude fiscale, les ex "fraudeurs" (ou optimisateurs diront certains) reviennent en force en France ! Et ceux qui restent à l'étranger ne sont qu'attirer par encore plus d'argent, toujours plus d'argents. Des gens que je suis content de voir loin de chez moi.

@chich  a répondu le 12/10/2013 à 15:37:

C'est bien, vous avez parfaitement appris la propagande d'Etat. Peut-être travaillez-vous pour Bercy pour sortir de telles inepties.

coco  a écrit le 11/10/2013 à 16:51 :

C'est une blague ?

Chich  a écrit le 11/10/2013 à 16:39 :

Il me plait bien ce petit Xavier. Et il ferme un peu la gue**e à tous ces blasés et fana d'une rhétorique populiste qui pullulent sur ce site.

coyote  a écrit le 11/10/2013 à 16:39 :

Il ne va pas dire le contraire. il a un incubateur a vendre a vendre a Paris et a rentabiliser. J'admire le monsieur.

@coyote  a répondu le 11/10/2013 à 21:22:

C clair
+10000
Business ;-)

parlex  a écrit le 11/10/2013 à 16:36 :

Ce Monsieur doit se faire bien voir du pouvoir pour obtenir ses licences et ses autorisations. Pitoyable.

maa-at  a écrit le 11/10/2013 à 16:30 :

Voilà un vrai entreprenuer qui ose dire que la france est fiscalement bien placée pour les entreprises, ca nous change du fils a papa héritier du patronnat des annees 70 qui fait la pleureuse tous les jours... !

BEBEL  a écrit le 11/10/2013 à 16:11 :

En tous les cas on a des humouristes en France!!!

Le Vrai Australien  a répondu le 12/10/2013 à 9:09:

Oui Oui!!! Et moi je me suis barré!! Et j'ai bien fait!!! Vive l'Australie. Enfin un pays bien à droite! Le seul pays occidental qui fonctionne bien encore! Le paradis sur terre. Des salaires 3 fois plus élevés qu'en France, un niveau et une qualité de vie incroyable, des gens super sympas et bien de droite! Et oui, "l'Australien" la France est un pays d'où les jeunes diplômés partent le moins, mais ce n'est seulement parce que les français sont nuls en anglais...Dommage, cela ouvre tellement d'opportunités... Enfin bon tout ça pour dire à "l'Australien" arrete de faire ton rageux français communo-socialiste, et t'aurai mieux fait d'apprendre l'anglais et de rester vivre en Australie...

@laustralien  a répondu le 12/10/2013 à 9:22:

vu le niveau d anglais des Francais ca ne m etonne guére.

@Le Vrai Australien  a répondu le 12/10/2013 à 17:09:

1) Qu'est-ce qui vous permet de dire que le fait que l'Australie soit "bien à droite" soit le moteur de sa, selon vous, réussite? Je suis curieux d'entendre vos fines analyses économiques qui vous permettent de dire cela. Vos raccourcis sur le fait que la France soit un pays communiste me laisse bien perplexe quant à votre réponse.

2) Vous citez des salaires trois fois plus élevés qu'en France. Mais pour qui? Quelle est votre profession?

3) C'est simple entrez les mots-clés "pauvreté" et "australie" dans Google et on est surpris du résultat de votre exemple à suivre, le modèle économique de l'Australie...

4) Enfin, vous traitez les autres de rageux mais relisez vos postes, on dirait bien que vous ayez la rage de la France et même de ceux qui y habitent et qui ont une opinion contraire à la votre...