Apple mise sur les centres de R&D pour reconquérir la Chine

 |   |  362  mots
Apple a annoncé l'ouverture de 4 centres de recherche et développement en Chine en l'espace de huit mois.
Apple a annoncé l'ouverture de 4 centres de recherche et développement en Chine en l'espace de huit mois. (Crédits : THOMAS PETER)
Alors que ses ventes d'iPhone ont baissé en Chine, la firme de Cupertino a annoncé l'ouverture d'ici à la fin de l'année de deux nouveaux centres de recherche et développement dans la deuxième économie mondiale. C'est la quatrième annonce du genre, en l'espace de huit mois seulement.

Et de quatre ! Apple a assuré vouloir ouvrir deux centres supplémentaires de recherche et développement en Chine, rapporte Bloomberg. Situés à Shanghai et Suzhou, ils se rajoutent aux deux centres déjà annoncés l'année dernière. Dans un communiqué, le fabricant d'iPhone dit planifier un investissement d'au moins 507 millions de dollars dans la deuxième économie mondiale. L'ouverture des quatre centres est prévue courant 2017.

En août, le PDG Tim Cook avait annoncé l'ouverture d'un premier centre Apple à Pékin. Il sera implanté dans la Zhongguancun Science Park, surnommée la Silicon Valley chinoise. Celui-ci devrait employer à terme 500 employés, avec un investissement total pouvant grimper jusqu'à 44 millions de dollars, selon les autorités chinoises citées par Forbes"Je regarde à long terme, je pense que la Chine est un marché incroyable - non seulement en matière de demande mais c'est aussi une grande source de talent, affirmait alors Tim Cook au Washington Post. Il y a plus d'un million et demi de développeurs là-bas." Le patron d'Apple n'a jamais caché son attrait pour le marché chinois. Alors qu'il y avait 4 magasins Apple il y a cinq ans, la Chine en dénombre désormais plus de 40. A la tête du groupe depuis août 2011, Tim Cook s'est déjà rendu neuf fois en Chine, note Mashable - contre une première visite officielle en France réalisée début février.

Opération reconquête

En octobre, le géant américain annonçait un deuxième centre basé à Shenzhen, à côté de Hong Kong. Objectif affiché : "Consolider les relations avec les partenaires locaux et les universités", expliquait alors à Reuters le porte-parole Josh Rosenstock. Apple emploie déjà 9.000 personnes en Chine, assure le Financial Times.

Ces annonces arrivent alors qu'Apple est boudé en Chine, son deuxième marché après les Etats-Unis. En 2015, la firme réalisait son meilleur lancement jamais enregistré avec plus de 13 millions d'exemplaires de ses iPhone 6S et 6S Plus. Mais en 2016, Apple a connu une baisse historique de ses ventes d'iPhone au niveau mondial. En Chine, elles ont chuté de 10,2 milliards de dollars entre 2015 et 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :