Apple va produire des iPhone dans la "Silicon Valley" indienne

 |   |  392  mots
Apple représente seulement 2,7% des ventes de smartphones en Inde, loin derrière les 24% de son concurrent Samsung - selon le cabinet Strategy Analytics.
Apple représente seulement 2,7% des ventes de smartphones en Inde, loin derrière les 24% de son concurrent Samsung - selon le cabinet Strategy Analytics. (Crédits : Reuters/Adnan Abidi)
La firme de Cupertino dit vouloir "investir significativement" en Inde, après des semaines de rumeurs. Objectif : conquérir le marché émergent indien alors que les ventes d'iPhone ralentissent en Chine.

Apple ne cache plus son désir de conquérir l'Inde. La marque à la pomme va produire des iPhone à Bangalore, capitale de l'État du sud Karnataka, surnommée la "Silicon Valley" indienne. "Les intentions d'Apple de s'implanter à Bangalore favoriseront notre écosystème de technologie de pointe et le développement de la chaîne d'approvisionnement dans l'Etat", s'est réjoui sur Twitter Priyank Kharge, ministre des Technologies informatiques de l'administration du Karnataka.

Les rumeurs circulaient depuis fin décembre, renforcées par une rencontre entre des responsables d'Apple et du gouvernement indien le 25 janvier. "Nous avons un accord avec Apple et nous nous attendons à ce qu'ils commencent à produire au Karnataka d'ici fin avril", a déclaré cette semaine à l'AFP Priyank Kharge. Apple n'a pas confirmé cette annonce. Les opérations de la firme de Cupertino consisteront vraisemblablement en de l'assemblage de ses produits destinés au marché indien, a-t-il précisé.

Apple détient 2,7% de parts de marché en Inde

Le géant américain aurait choisi comme partenaire local Wistron, entreprise de fabrications et d'assemblages de pièces électroniques. Car le nationaliste Narendra Modi impose aux groupes internationaux de produire dans son pays pour y développer l'emploi industriel. La loi indienne prévoit que 30% des composants soient produits sur le territoire afin de pouvoir ouvrir des boutiques en propre. Actuellement, Apple distribue ses iPhone grâce à des intermédiaires.

La marque espère ainsi gagner de la visibilité dans un pays où ses parts de marché représentent seulement 2,7% des ventes de smartphones - loin derrière les 24% de son concurrent Samsung, selon le cabinet Strategy Analytics. En 2016, Apple a expédié 2,5 millions de ses smartphones vers l'Inde, note Bloomberg. Le PDG du groupe, Tim Cook, assurait qu'il comptait "investir significativement dans le pays et croit que c'est un très bon endroit où être présent", confiait-il cette semaine au Wall Street Journal.

Alors que les ventes de iPhone ralentissent en Chine, Apple espère tirer profit du marché émergent indien. Le pays deviendra le deuxième marché mondial des smartphones derrière la Chine, en 2017, selon le cabinet d'études IDC.

| LIRE AUSSI : Lobbying et investissements, la recette d'Apple pour conquérir l'Inde

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2017 à 10:52 :
Apple est déjà Has Been dans l'esprit même des jeunes , qui lui préfèrent Huawei.
Pour d'evidentes raisons de suprématie technologique. Indépendamment du Shares-Buyback.
Quand à une Inde qui ne décollera pas ...ce sera un segment parfait pour du Apple-Low-cost-Low-Technology.
Le " Truc " ...c'est juste de coller à son Market.
J'espère que Sahib Tim Cook aime le poulet au curry...c'est presque pareil que El Pollo Loco !
a écrit le 04/02/2017 à 9:44 :
Apple semble plus disposé à investir en Inde où il est possible de produire à faible coût et où il y a un important marché que d'obtempérer à la volonté de Trump de rapatrier la moindre production aux USA où il n'y a plus qu'un marché de renouvellement. La politique de Trump est vouée à un cuisant (et rapide) échec économique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :