La Tribune

Un analyste réussit à faire vaciller Apple à Wall Street

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Christine Lejoux  |   -  444  mots
Le cours de Bourse du géant américain de l'électronique a chuté de près de 5% mercredi. Un analyste de JMP Securities estime que le ralentissement des ventes du sous-traitant chinois Foxconn laisse augurer d'un tassement de l'activité d'Apple, au deuxième trimestre.

Alex Gauna, analyste chez JMP Securities, a eu son petit quart d'heure de gloire, mercredi 16 mars. En abaissant sa recommandation sur l'action Apple, de "surperformance" à "performance en ligne", il a provoqué une chute de près de 5% du cours de Bourse du géant américain de l'électronique.

Certes, dans le contexte actuel de risque de paralysie de l'économie japonaise, les marchés réagissent violemment à toute mauvaise nouvelle. Mais il faut dire également que le titre Apple n'est pas coutumier des dégradations d'opinions. Les dernières remontent à octobre et, sur les 55 analystes suivant Apple recensés par l'agence Bloomberg, pas moins de 50 conseillent d'acheter l'action de la firme à la pomme.

Corrélation entre l'activité d'Apple et celle de Hon Hai

Quelle mouche a donc piqué Alex Gauna? Ce dernier invoque dans une note le ralentissement des ventes de la sociéte Hon Hai, filiale du chinois Foxconn, sous-traitant d'Apple. La croissance des ventes de Hon Hai a été ramenée de 84% en décembre à 26% en février, selon l'analyste de JMP Securities. Qui, arguant d'une étroite corrélation entre l'activité d'Apple et celle de Hon Hai, a abaissé de 4% son estimation des ventes du groupe de Steve Jobs, pour le deuxième trimestre de l'exercice 2010/2011 (janvier à mars), à 22 milliards de dollars, et réduit de 7% sa prévision de bénéfice par action, à 5,10 dollars.

L'iPad 2 fait un carton

Une analyse contestée par le courtier Oppenheimer, qui estime qu'Apple ne représente pas une part suffisamment importante dans le chiffre d'affaires de Hon Hai pour expliquer le tassement des revenus de la société chinoise. De plus, si les ventes de l'iPad ont peut-être baissé en janvier et février, les consommateurs attendant la sortie de la deuxième version de la tablette d'Apple, le groupe semble bien parti pour contrebalancer cet éventuel ralentissement.

Sorti le 11 mars aux Etats-Unis, l'iPad 2 fait un carton. En témoigne le délai d'attente pour s'en procurer un sur l'App Store, le magasin en ligne d'Apple, délai qui s'élève désormais à cinq semaines.

Une action en hausse de près de 50% sur un an

Il n'est donc pas exclu que le pionnier des tablettes publie à nouveau des chiffres très supérieurs aux attentes du marché, lors de la présentation de ses résultats du deuxième trimestre, le mois prochain. Et redonne ainsi encore un peu plus d'élan à un cours de Bourse qui a bondi de près de 50%, au cours des douze derniers mois, faisant d'Apple la plus importante capitalisation boursière mondiale dans le secteur de la high-tech, avec un poids de 300 milliards de dollars.

 

Réagir