La Tribune

L'iPhone 5 explose le record de précommandes d'Apple

Phil Schiller, le directeur marketing d'Apple, a dévoilé mercredi l'iPhone 5. Copyright Reuters
Phil Schiller, le directeur marketing d'Apple, a dévoilé mercredi l'iPhone 5. Copyright Reuters
Delphine Cuny  |   -  283  mots
La firme à la pomme annonce avoir enregistré 2 millions de réservations en 24 heures pour son nouveau smartphone, deux fois plus que pour la version précédente iPhone 4S il y a un an. L'action Apple a bondi à l'ouverture lundi, frôlant les 700 dollars.

Apple peut décidemment toujours compter sur sa communauté de fidèles. Malgré l'accueil critique très mitigé reçu par son iPhone 5, perçu comme peu innovant et trop similaire à la version précédente, la firme à la pomme vient d'annoncer qu'elle avait enregistré 2 millions de précommandes en 24 heures (lire le communiqué en anglais). C'est deux fois plus que l'an dernier lors de la sortie de l'iPhone 4S (qui avait attiré 1 million de réservations) et 3 fois plus qu'en juin 2010 au lancement de l'iPhone 4 (600.000). Ces précommandes (qui exigent le paiement) ont dépassé le nombre d'appareils disponibles et certains clients seront donc livrés avec une à deux semaines de délai. « La réaction des consommateurs à l'iPhone 5 a été phénoménale » s'est enthousiasmé Philip Schiller, le directeur marketing d'Apple. l'action a bondi à l'ouverture, frôlant les 700 dollars.

Déploiement mondial accéléré
La rupture de stocks constatée dès les premières heures de l'ouverture des précommandes vendredi dernier laissait présager un démarrage en fanfare. L'iPhone 5, qui sera disponible en magasin à partir de ce vendredi, est lancé dans un premier temps dans neuf pays (Etats-Unis, Canada, France, Allemagne, Royaume-Uni, Hong Kong, Japon, Singapour, Australie), avant de déferler dans 22 pays supplémentaires, notamment européens, le 28 septembre. Un déploiement mondial plus rapide que pour les modèles précédents. L'an dernier aussi, l'accueil très tiède réservé à l'iPhone 4S, présenté la veille de la mort de Steve Jobs, avait été démenti par des ventes record : 4 millions d'exemplaires en trois jours le premier week-end (dans 7 pays), contre 1,7 million pour l'iPhone 4 (dans 5 pays) et 1 million pour le 3GS en juin 2009.
 

Réagir

Commentaires

simple citoyen  a écrit le 18/09/2012 à 11:56 :

Encore 3 articles en Une sur Apple? A quand alors, un article de fond sur sa capitalisation boursière, l'énorme levier donné par les investisseurs institutionnels et comment le cours d'Apple est finalement devenu une variable d'ajustement des indices US. Enfin, une petite analyse de leur modèle et de ses limites serait le bien venu également.

alx  a écrit le 18/09/2012 à 11:38 :

Moi franchement, je ne vois rien d?intéressant dans l'Iphone 5 qui justifie un prix aussi élevé. surtout que d'après certains analystes, le prix de revient de l'iphone 5 est a moins de 200 dollars, vive la marge. Je comprends pourquoi l'action Apple est à 700 dollars. Moi j'attends l'iphone 6, car aucune innovation dans le 5. J'ai de plus en plus l'impression que Apple se contente de suivre Android (notifications, multitâche). L'iphone 5 est une iphone 4S amélioré. Ils auraient du l'appeler l'iphone 4 2S ça aurait été mieux. Moi je préféré le dernier Motorola RAZR HD, au moins on en a pour son argent.

fevil  a écrit le 17/09/2012 à 19:08 :

ca sent le bluff

AS  a écrit le 17/09/2012 à 18:54 :

La crise ? Quelle crise ? Les gens se plaignent que leur pouvoir d'achat soit disant diminue alors qu'ils se jettent sur le dernier gadget qui coûte un bras, allez comprendre....

jboss  a écrit le 17/09/2012 à 18:02 :

Si j'étais Apple, je ferais exactement ces annonces mais qui peut vérifier ce chiffre ?

Lennart  a répondu le 17/09/2012 à 18:48:

C'est un effet cascade, les analystes qui annoncent des prévisions de ventes records sont bien rémunérés par quelqu'un, les agences de com qui relaient toutes ces prévisions aussi, quand aux multiples sites "porte étendard" de la marque doivent bien en tirer un profit lorsqu'ils vous orientent vers l'achat d'un de ces produits
Donc plus l'acheteur potentiel lit un peu partout que c'est un succès que des millions sont déjà vendu et plus celui ci vas se laisser tenter alimentant lui même l'effet cascade par sa pré-commande.
C'est un "conditionnement" à grande échelle dont les seuls gagnants sont les clients des banques d'affaire qui voient le cours de l'action crever le plafond, et naturellement le staff de direction qui reçoit sa récompense.
Allez la World Company vous donne rendez vous, dans quelques mois, pour le prochain "buzz" sur iBidule n+1

lilou  a répondu le 18/09/2012 à 11:37:

C'est juste le moyen de mettre la pression sur le consommateur. Ils créent la rareté pour faire croire au consommateur que son produit est très demandé. Et au final il n'en est rien. n'achetons pas cette iphone mania.

TARTARIN  a écrit le 17/09/2012 à 16:09 :

Relisez-vous !!! Suivi d'un COD, on ne dit pas "explose" mais "fait exploser" !!!

lennart  a écrit le 17/09/2012 à 16:08 :

"L'action Apple a bondi à l'ouverture lundi, frôlant les 700 dollars" C'est le but réel de tout cet "enfumage". Ceux qui tirent les ficelles ont bien rodé leur système.