Ubleam veut démocratiser la réalité augmentée

 |   |  485  mots
Cofondateurs de Ubleam, Olivier Mezzarobba (à gauche) et Samuel Boury veulent devenir des leaders mondiaux de la réalité augmentée. / DR
Cofondateurs de Ubleam, Olivier Mezzarobba (à gauche) et Samuel Boury veulent devenir des leaders mondiaux de la réalité augmentée. / DR (Crédits : DR)
Elles sont belges, israéliennes, franco-américaines, britanniques ou françaises. Leur date de naissance est récente et elles sont positionnées sur des secteurs du numérique en forte croissance, comme la vidéo, les jeux, le social marketing ou la réalité augmentée. Toutes sont particulièrement prometteuses. Voici, à n'en pas douter, les futures vedettes du digital. Aujourd'hui, Ubleam veut démocratiser la réalité augmentée

Samuel Boury, cofondateur de la start-up toulousaine Ubleam, passe sa carte de visite devant l'objectif de son smartphone et une série de pictogrammes apparaît sur l'écran.

En cliquant dessus, on a accès à un pitch commercial, des informations sur le détenteur de la carte et son entreprise, etc. Cette application de réalité augmentée insuffle une nouvelle vie à la bonne vieille carte de visite en carton.

Mais cette appli peut aussi être utilisée par les marques pour de nombreux usages. Le logo, devenu intelligent et appliqué sur divers supports de communication, permet de diriger le mobinaute vers le site Web de la marque, sa page Facebook, ses vidéos You Tube, etc. Ingénieur télécoms, Samuel Boury a passé dix ans chez Thales où il a travaillé sur le système de GPS européen Galileo. Son acolyte, Olivier Mezzarobba, est un ancien de Motorola, où il a planché sur la norme 3G. En 2009, ils se rencontrent lors d'une formation au marketing à Toulouse et décident de monter leur société dans l'univers du mobile.

« À l'époque, il fallait entrer une URL longue et compliquée si l'on voulait accéder à un complément d'informations en ligne », évoque Samuel Boury. Le QR Code, qui existait déjà, est « trop technique et pas assez engageant pour le consommateur », selon le cofondateur d'Ubleam.

C'est à l'Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT) que Samuel Boury déniche une techno 3D de reconnaissance de cercles, utilisée pour les effets spéciaux au cinéma, et l'applique au mobile.

En décembre 2012, une levée de fonds de 550.000 euros auprès de business angels permet l'embauche de huit ingénieurs et techniciens pour développer une plate-forme Web. Un an plus tard, l'appli de réalité augmentée est prête pour être présentée à LeWeb 2013, où elle finit demi-finaliste du concours des start-up Web les plus innovantes. La société toulousaine a déjà séduit plusieurs entreprises comme EDF, Krys, Essilor, Stabilo, Radisson ou Marriott.

« Notre objectifest de démocratiser la réalité augmentée et de proposer une alternative crédible et sexy au QR Code » précise le cofondateur.

Avec un business modèle fondé sur un abonnement professionnel de 37,50 euros par mois, qui apporte statistiques en temps réel, géolocalisation, support, etc., il espère être rentable dès cette année avec un CA d'1 million d'euros. Prochaine étape : ouvrir des bureaux aux États-Unis et en Asie.

« Nous voulons devenir un leader de la réalité augmentée », affirme Samuel Boury.

 

_____

Les start-up qui vont faire parler d'elles

>> 87seconds met les boîtes en images (1/6)

>> Tous "DJ" avec Edjing (2/6)

>> EngagesSciences transforme les fans en ambassadeurs (3/6)

>> Roojoom ou le storytelling du BtoB (4/6)

>> Plex.io fait jouer en masse sur les réseaux sociaux (5/6)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/03/2014 à 9:00 :
en tout cas, la réalité augmenté n'améliore pas l'accent anglais !
a écrit le 01/03/2014 à 2:18 :
C'est un sophisme de parler de réalité augmentée au lieu d'une réalité diminuée par la présence du virtuel. Il est impossible d'augmenter la réalité car rien ne peut être plus réel que le réel. En revanche, on peut bien évidemment augmenter le virtuel pour tendre vers le réel.
a écrit le 28/02/2014 à 21:41 :
Est-ce que la réalité augmentée , est ce qu'elle augmente les ...les elle ...est-ce qu'elle augmente les emmerdes ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :