Réalité augmentée : Magic Leap cherche de nouveaux fonds pour son casque

 |   |  583  mots
La startup américaine Magic Leap peine à finaliser son projet de casque de réalité augmentée.
La startup américaine Magic Leap peine à finaliser son projet de casque de réalité augmentée. (Crédits : magicleap.com)
Après une importante première levée de fonds, la jeune entreprise américaine Magic Leap veut parvenir à développer, avec l'aide de nouveaux investisseurs, un casque de réalité augmentée.

Magic Leap a-t-elle la folie des grandeurs ? La startup basée en Floride et spécialisée dans les technologies de la réalité augmentée (RA) est en quête de nouveaux financements, à hauteur de 500 millions de dollars (soit 420 millions d'euros), pour réussir à produire dans les temps son casque haut de gamme. D'après les informations révélées ce jeudi par Bloomberg, l'un des fonds souverains de Singapour, Temasek Holdings, envisagerait de participer au nouveau cycle de financements. Cet apport devrait valoriser l'entreprise à près de 6 milliards de dollars (5 milliards d'euros).

Magic Leap avait déjà attiré de nombreux investisseurs, en clôturant début 2016 une première levée de fonds avoisinant 1,3 milliard de dollars (1 milliard d'euros). La jeune pousse avait alors convaincu des géants du web comme Google ou Alibaba de participer à son ambitieux projet, en diffusant des vidéos de démonstration de sa technologie de projection d'images virtuelles dans le réel. Dans l'une d'entre elles, on pouvait ainsi observer des hologrammes projetés dans la réalité avec une précision et une résolution digne d'effets spéciaux. Sur ce type de promesses et sans avoir sorti un seul produit depuis sa création, l'entreprise avait atteint une valorisation estimée à 4,5 milliards de dollars (3,7 milliards d'euros), bénéficiant d'une couverture médiatique enthousiaste.

> Lire aussi : Magic Leap, la mystérieuse start-up de réalité augmentée qui intéresse Google

Un casque à plus de 1.500 dollars

Pour ne pas donner l'image d'une licorne technologique tournant à fonds perdus et affoler les investisseurs, Magic Leap a confirmé à Bloomberg qu'elle livrerait des casques fonctionnels à un "petit groupe d'utilisateurs", dans un délai de six mois. Elle a également annoncé officiellement que le tarif de la version commerciale de l'appareil oscillerait entre 1.500 et 2.000 dollars.

La startup en a profité pour communiquer quelques détails techniques supplémentaires sur son utilisation. L'outil intelligent serait plus grand qu'une paire de lunettes, mais un peu plus petit que les casques de réalité virtuelle existant aujourd'hui, tels que l'Oculus Rift de Facebook. Le dispositif nécessiterait que les utilisateurs portent un périphérique en forme de disque - de la taille d'un smartphone - autour de la taille, qui fournirait sans fil du contenu et des informations aux lunettes.

Une ambition démesurée

L'objectif de la jeune entreprise lancée en 2010 serait de créer un casque qui utiliserait une nouvelle technologie électroluminescente, c'est-à-dire un assemblage de plusieurs sources émettrices et conductrices de lumière stimulées par un courant électrique. Elle permettrait de simuler des images en 3D pouvant se superposer au monde réel, ce qui donnerait à l'utilisateur ce que les développeurs appellent "réalité mixte".

D'après son directeur général Rony Abovitz, le système incluant cette technologie projetterait des "impressions" de lumière dans l'œil, laissant les personnes apercevoir des objets virtuels de la même manière qu'ils observent les choses réelles, avec l'avantage de ne pas provoquer de nausées comme peuvent le faire les outils de réalité augmentée existants.

Une ambition futuriste, à laquelle vient s'ajouter un souhait de développer ses propres logiciels et matériels nécessaires à sa fabrication, ainsi que certains composants électroniques coûteux. Des facteurs qui avaient déjà soulevé des interrogations sur la capacité de la startup, qui compte aujourd'hui plus de 1.000 employés,  à être rentable dans le marché naissant de la réalité augmentée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :