Internet, principal moteur des dépenses publicitaires dès 2017

 |   |  298  mots
Pour 2016, ZenithOptimedia attend une croissance du marché publicitaire en progression de 4,6% dans le monde contre 3,9% l'année dernière.
Pour 2016, ZenithOptimedia attend une croissance du marché publicitaire en progression de 4,6% dans le monde contre 3,9% l'année dernière. (Crédits : Reuters)
La croissance mondiale des dépenses publicitaires est, selon ZenithOptimedia, soutenue par les dépenses des annonceurs destinées aux réseaux sociaux et à la vidéo en ligne notamment.

Les dépenses publicitaires sur internet dépasseront pour la première fois l'an prochain celles du média télévision, selon l'agence ZenithOptimedia, spécialisée dans les prévisions sur le marché publicitaire et appartenant à Publicis.

Malgré les logiciels anti-pub (ad-blockers), la publicité sur internet connaîtra cette année une croissance trois fois supérieure à celle diffusée sur les autres supports (radio, presse, ...), grâce à la demande pour des annonces sur les réseaux sociaux, la vidéo en ligne ou la recherche payante, prévoit l'agence. Facebook, notamment, a enregistré des records grâce à la publicité mobile.

Le dynamisme de la publicité sur Internet s'appuie par ailleurs sur l'essor de la "publicité programmatique", nouvelle technologie qui permet "d'adapter le message publicitaire à chaque individu, et ce, en temps réel, en fonction d'un champ de plus en plus large de paramètres", selon Sophie Poncin, la directrice d'Orange Advertising et présidente du Syndicat des régies Internet (SRI), interrogée par La Tribune à la fin du mois de janvier.

Un marché publicitaire attendu en hausse de plus de 4% en 2016

Une tendance d'un marché publicitaire internet en hausse que l'on retrouve en France en 2015, bien que le marché global de la publicité ait décliné cette année-là. Ainsi, les dépenses des annonceurs ont enregistré une hausse de 5,9% sur Internet contre +0,6% pour la télévision l'année dernière, selon l'Institut de recherches et d'études publicitaires, jeudi 17 mars. Néanmoins, en France, la télévision représente encore 13,2% de la part de marché des dépenses de communication des annonceurs qui atteignent 3,88 milliards d'euros, contre seulement 6,8% à 1,998 milliard d'euros pour Internet.

Pour 2016, ZenithOptimedia attend une croissance du marché publicitaire en progression de 4,6% dans le monde contre 3,9% l'année dernière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :