83% des Français irrités par la publicité en ligne

 |   |  389  mots
Cette exaspération vis-à-vis de la publicité ne se limite pas à internet: 79% des personnes interrogées se disent irritées par la publicité à la radio et 75% à la TV.
Cette exaspération vis-à-vis de la publicité ne se limite pas à internet: 79% des personnes interrogées se disent irritées par la publicité à la radio et 75% à la TV. (Crédits : Reuters)
Un sondage rapporte qu'une très large majorité de Français est agacée par la publicité en ligne. Pour autant, les internautes ne sont pas prêts à payer pour une navigation sans publicité.

Près de 83% des Français se déclarent "irrités" par la publicité en ligne, jugée trop intrusive, selon un sondage de l'institut CSA publié jeudi 3 mars.

Parmi les publicités qui énervent le plus les internautes trônent les fenêtres "pop-up", un format qui s'impose à l'ouverture d'une page, et "l'interstitiel", qui occupe l'intégralité de la page.

Pour s'épargner ces publicités, 24% des personnes interrogées ont installé un bloqueur de publicité et 14% ont l'intention de s'en équiper, rapporte l'étude du CSA.

Seuls 4% des internautes prêts à payer pour éviter la pub

En ligne, 46% des internautes renonceraient à installer un bloqueur à condition de pouvoir fermer la publicité dès son ouverture. 32% des internautes équipés de bloqueurs seraient également prêts à les désinstaller dans ce cas.

Des solutions alternatives, qui rendraient les sites payants, ne séduisent pas: seuls 4% des internautes seraient ainsi prêts à payer pour une navigation sans publicité.

"Les internautes sont peu conscients spontanément du manque à gagner pour les sites. Ils ne l'envisagent que dans un deuxième temps et en minorent significativement l'impact", analyse l'institut CSA.

Les bloqueurs de publicité, cauchemar des médias

De nombreux éditeurs de presse tentent de lutter contre ces bloqueurs de publicité qui les privent d'une partie de leurs revenus. En Allemagne, le groupe de presse Axel Springer a attaqué en justice la société éditant "Adblock Plus", un logiciel gratuit développé il y a dix ans et installé plusieurs centaines de millions de fois. Le tabloïd de Spinger, Bild, refuse l'accès aux internautes ayant un bloqueur de pubs. Pour le consulter, ils doivent soit désactiver le logiciel - ce que font le gros d'entre eux -, soit payer un abonnement sans pub.

De leur côté, les annonceurs sont à la recherche de nouvelles formes de publicités moins intrusives et misent notamment sur la publicité "native": non plus des pubs, mais des publireportages rédigés spécialement pour un annonceur et intégrés aux sites.

Sondage réalisé en ligne et par téléphone auprès de plus de 2.000 Français de 18 ans et plus, en décembre 2015 et janvier 2016.

_____

>>>LIRE AUSSI :

Comment les médias répondent aux bloqueurs de publicité

- La nouvelle menace des éditeurs en ligne : Adblock

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/03/2016 à 22:47 :
Il faudrait aussi s'occuper des numéros de téléphone surtaxés que les médias nous "invitent" à utiliser, sous prétexte de nous "donner" la parole en répondant à des questions stupides, afin de ramasser encore du pognon. C'est ce qu'on appelle la démocratie censitaire
a écrit le 04/03/2016 à 11:55 :
Merci Ad block !!!! De toute manière, j'arrive à oublier tout contenu publicitaire...... Je suis infoutu de dire quelles sont les pubs qui apparaissent avec ce programme
a écrit le 03/03/2016 à 17:51 :
La publicité agace partout : sur le "net" , à la TV , sur les routes .
- Pour le net , on pourrait payer pour s'en dispenser .
- A la TV , les ministères de l'Ecologie et de la Santé pourraient créer une taxe pour toute pub qui oblige à modifier à la baisse le niveau sonore retenu ( pollution sonore).
- Pour les routes , la taxe pourrait se fonder sur la pollution visuelle et sa dangerosité
en tant que facteur de détournement de l'attention des conducteurs .
Réponse de le 04/03/2016 à 12:51 :
Pour la télé, le CSA pourrait aussi se bouger un peu, notamment en interdisant la dernière mode qui consiste à glisser des "encarts" publicitaires (sortes de "pop-ups" pour leurs propres programmes) en plein dans l'émission que vous regardez, ça devient proprement insupportable !
a écrit le 03/03/2016 à 10:49 :
60 publicités bloquées sur cet article.
a écrit le 03/03/2016 à 10:40 :
Installez Ad Block sur votre navigateur!
a écrit le 03/03/2016 à 10:11 :
Personnellement c'est le rafraichissement automatique des pages qui m'incommode!
a écrit le 03/03/2016 à 10:10 :
Par la publicité de façon générale.

Il y a 20 ans on avait séguéla, monsieur rolex à 50 ans, qui nous disait que c'est de l'art, nous constatons désormais qu'en fait ce n'est que du cochon.
a écrit le 03/03/2016 à 9:54 :
Trop de pub tue la pub, c'est complétement fou toutes ces fenêtres qui s'ouvrent et vous empêchent de lire la page et parfois même plante votre ordinateur. Cela fait quelques années que je suis passé au bloqueur de pubs.
a écrit le 03/03/2016 à 9:23 :
l'internet c'est le monde du tout gratuit en consommation
pour celui qui produit par contre il faut dds infrastructures, de la bande passante, des ingenieurs reseaux, des techniciens, etc....
le pb de l'industrie des services, a la difference de l'industrie, c'est que le consommateur n'a rien en main, donc il pense que ca coute rien
( et ce d'autant plus que les gens se font soigner gratuit chez le medecin, a l'hopital, peuvent aller en justice gratuit - pour certains-, etc)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :