La Tribune

Facebook veut donner un coup de pouce aux PME américaines

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011)
Marina Torre  |   -  316  mots
Le réseau social aux 600 millions d'inscrits proposera gratuitement des espaces publicitaires à de petites entreprises américaines. Montant de l'enveloppe : 10 millions de dollars.

Après son grand raout du "F8 " la semaine dernière, certaines annonces de Facebook pourraient passer inaperçues. Pourtant, ce lundi, le service "marketing solutions" du site fondé par Mark Zuckerberg lance une initiative qui pourrait faire date. Il proposera à 200.000 petites et moyennes entreprises américaines des encarts publicitaires gratuits pour un montant total de 10 millions de dollars. Les modalités du choix de ces sociétés ne sont pas encore définies.

Une tournée Facebook prévue en 2012

 Plus largement, le réseau social lance un programme de soutien aux petites entreprises en collaboration avec la Fédération nationale des entreprises indépendantes (NFIB) et la Chambre de commerce américaine ("US Chamber"), la principale organisation patronale du pays. En plus de la publicité gratuite, des séminaires en ligne sur ses outils à destination des clients potentiels ainsi qu'une tournée à travers les Etats-Unis sont prévus. Des rencontres entre des PME et les organisateurs de cette opération devraient être organisées aux quatre coins du pays pour débattre des meilleures façons de tirer parti du réseau à partir de janvier 2012.

Les gains pour l'emploi attendus de ce partenariat

 "Vous êtes la colonne vertébrale de la première économie mondiale", écrit Sheryl Sandberg, directrice générale de Facebook dans un communiqué. L'entreprise qui n'était encore qu'une start-up il y a moins de sept ans propose de se servir de son réseau comme " tremplin ". La Fédération nationale des entreprises indépendantes, de son côté, met en avant les gains pour l'emploi attendus de ce partenariat. " Les recherches du NFIB indiquent que les mauvais chiffres de ventes sont le problème numéro 1 des petites entreprises. Les aider à attirer des clients sera donc très bien accueilli par les créateurs d'emplois en Amérique", a souligné le patron de l'organisation , Dan Danner.

Réagir