La Tribune

Facebook veut concurrencer leboncoin.fr et entrer un peu plus dans nos vies

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  232  mots
Après la pub sur mobile, Facebook poursuit sa marche vers la monétisation. Nouvelle cible, le marché des petites annonces selon The Daily.

 Pour Facebook, une question se pose: comment monétiser ses services ? En en créant un nouveau, comme semble le savoir The Daily. Car il est un outil sur lequel le réseau social ne s'est pas encore assez penché. La petite annonce.

Un marché mondial estimé à 100 milliard de dollars

Au niveau mondial, ce marché est estimé à plus de 100 milliards de dollars d'après IDC. Il n'en faudrait donc pas plus à la firme de Mark Zuckerberg, qui s'apprêterait à lancer son service de petites annonces géographique. Le service serait une nouvelle déclinaison du désormais obsolète Facebook Marketplace, lancé en 2007. Celui-ci devrait permettre aux utilisateurs de poster des annonces qui apparaîtraient dans le fil d'actualité de leurs amis pour 5 dollars. Avec un système de paiement calqué sur le mode du "promoted post".

Annonces immobilièrres et offres d'emploi seraient sur le feu

Et le réseau social prévoirait aussi la mis en place prochaine d'un service d'offres d'emplois par critères. D'après The Daily, les annonces immobilières entre particuliers seraient quant à elles gratuites. Autre service gratuit, une section projet devrait permettre aux utilisateurs de s'échanger des services entre eux (compétences informatiques, apprentissage de langues etc...).

De quoi concurrencer les spécialistes de la petite annonce historique comme Ebay ou leboncoin.fr... et entrer un peu plus dans la vie quotidienne des utilisateurs.

 

 

Réagir

Commentaires

Rad1.fr  a écrit le 08/11/2012 à 14:04 :

Rad1.fr : site de petites annonces, dépôt gratuit et illimité pour les particuliers et pour les professionnels. Toutes les annonces sont classées par catégories, comme par exemple auto ou immobilier afin de permettre aux utilisateurs de trouver directement ce qu'ils cherchent. Des options permettent aussi de mettre en valeur des annonces et d'augmenter sa visibilité. Le moteur de recherche permet de trouver facilement les produits d'occasion dans une zone et au prix voulu. Toutes les petites annonces publiées sur le site sont vérifiées quotidiennement par une équipe pour éliminer les annonces frauduleuses.

ephw  a écrit le 06/11/2012 à 16:47 :

Non merci !

Corso  a écrit le 06/11/2012 à 16:12 :

Facebook à la ramasse tente de faire du Amazon, c'est à dire de "l'épicerie". Des japonais aussi d'ailleurs ils achètent trop tard des chaînes logistiques françaises. Devant la pression tout le monde finit par se lâcher en abandonnant les masques, ceux qui ont su voir plus tôt ont pris une avance qu'il sera compliqué de réduire.

simple citoyen  a écrit le 06/11/2012 à 13:20 :

Quelques remarques supplémentaires: le préjudice dans l'affaire de Brest qui a été reprise par de nombreux médias étrangers, est de 20 000 euros... Je serais curieux de savoir pour combien d'autres affaires de cette nature et pour ce montant ce fut le cas par le passé. Par ailleurs, il n'aura pas échappé à la sagacité des lecteurs de ce journal (que j'aime lire par ailleurs), que la photo illustrant l'article, présente Facebook sur fond de Nasdaq, mais avec les lettres FBI en avant plan... comme un rappel à quoi? La meilleures sécurisation? Le FBI veille? Etonnant, non? Il faudrait demander à Reuters l'origine de cette image.

autre citoyen  a répondu le 06/11/2012 à 13:35:

Ce n'est pas FBI, c'est "FB" (code mnémonique attribué à la valeur sur le NASDAQ) accompagné du curseur de saisie...

Lou_Papet  a répondu le 06/11/2012 à 14:38:

@ simple citoyen: vous regardez trop de séries américaines ! 24H chrono....

simple citoyen  a répondu le 06/11/2012 à 23:03:

Houlalala... Je vois que l'humour du matin ne vous vaut rien! Mais bien sûr que tout le monde avait compris que ce n'était pas le signe du FBI "per se". Reste que pour 20 000 euros la couverture a été internationale et qu'elle est concomitante avec l'annone ce Facebook. Faites donc une petite recherche (ou réfléchissez-y deux secondes): vous en avez vu beaucoup de faits divers sur les sites d'annonce en ligne faire le tour du monde pour 20 000 euros? Moi pas. Quant au hasard en termes de communication, je n'y crois pas. Ou alors ce sont des amateurs... Vous diriez en votre âme et conscience que des gens comme Reuters sont des amateurs? Ou les communicants de Facebook? Hummm...

Quant à la télé, Lou_Papet, voilà bien longtemps que je ne suis plus ses fausses news formatées. Vous encore?

simple citoyen  a écrit le 06/11/2012 à 13:11 :

Ahhhh! Voilà enfin l'explication de la multitude d'articles ces derniers temps visant systématiquement à décrédibiliser ce site. Je trouvais étonnant aussi qu'il n'y ait pas une bonne raison pour un tel acharnement coordonné à nous le faire passer pour le site le plus dangereux, mal sécurisé et douteux... CQFD

Max  a écrit le 06/11/2012 à 12:54 :

Ben oui! Payer 5 dollars alors que c'est gratuit sur leboncoin.fr ou d'autres sites comme toutvendre.fr !!