La Tribune

Immobilier : pourquoi ce sont les jeunes candidats à l'achat qui trinquent

Copyright DR
Copyright DR
Laura Fort  |   -  731  mots
Les primo-accédants sont de plus en plus écartés de l'accession à la propriété. En cause: la hausse de l'apport personnel demandé, la fin de certains dispositifs de soutien à la demande ou encore le raccourcissement des durées moyennes de prêt, selon l'Observatoire Crédit Logement / CSA, qui dresse un bilan du premier semestre 2012.

Une chose est sûre : ce ne sont pas les jeunes ménages qui feront redécoller le marché immobilier cette année. La période actuelle est même particulièrement pénalisante pour ceux d'entre eux qui souhaiteraient accéder à la propriété, dans l'ancien comme dans le neuf. Et ce, pour plusieurs raisons.
Les ménages jeunes aux revenus modestes sont les plus touchés par différents phénomènes, et en premier lieu par le raccourcissement de la durée moyenne des crédits accordés. "Il y a une véritable transformation de la structure du marché. Les ménages modestes et sans apport personnel empruntaient sur des durées plus longues. Or, on perd un an de durée moyenne de prêt sur quasiment tous les marchés", explique Michel Mouillart, professeur d'économie à l'université Paris Ouest.

Les moins de 35 ans sont les plus affectés

En effet, au deuxième trimestre 2012, la durée moyenne d'un crédit immobilier s'élevait à 206 mois, soit 17.16 années (voir graphique ci-dessous). Le neuf comme l'ancien n'échappent pas à la règle. En juin 2012, la durée moyenne d'un prêt immobilier lié à une acquisition dans le neuf se montait à 222 mois, contre 233 mois en 2011. Dans l'ancien, les prêts se négocient en moyenne sur 217 mois contre 226 en 2011.
"La transformation très rapide du marché a pour contrecoup une production de prêts inférieurs à 15 ans qui progresse", ajoute Michel Mouillart. Ces derniers représentent 22.6% de la production en juin contre 20.5% en 2011 et 14.4% en 2007. Et les prêts supérieurs à 25 ans se tarissent, à 16.2% de la production en juin, contre 24.7% en 2011 et 32.7% en 2007.
Les candidats à l'achat âgés de moins de 35 ans sont les plus affectés par ce rétrécissement des durées moyennes de prêts (voir graphique ci-dessous). L'Observatoire Crédit Logement remarque ainsi qu'en 2011, 31.7% des moins de 35 ans ont bénéficié de prêts sur 25 ans et plus. Au deuxième trimestre 2012, ils n'étaient plus que 22%.

Un apport personnel plus conséquent

L'apport personnel demandé est quant à lui de plus en plus conséquent, entre 10% et 20% du montant total du prêt selon les professionnels. Il a crû de 7.3% en 2012, après une hausse de 9.7% en 2011. Là encore, les ménages modestes, et parmi eux, de nombreux primo-accédants, en font les frais. Les ménages qui font état de moins de 2 SMIC de revenu représentent 14% des emprunteurs en 2012, contre 15.1% en 2011. "C'est un repli très fort. Un point de base d'écart, c'est considérable", constate Michel Mouillart.
A contrario, la part des 4 SMIC et plus a progressé, pour atteindre 37.8% des emprunteurs en 2012, contre 33.3% en 2009.

Baisse de la solvabilité de la demande

Le coût relatif des opérations n'est pas non plus étranger à la difficulté des jeunes ménages à accéder à la propriété (voir graphique ci-dessous). "Le coût des opérations se maintient à un niveau élevé. C'est d'ailleurs un des niveaux les plus élevés que l'on ait connu depuis le début de la crise de 2008", affirme Michel Mouillart. Il s'établit à 3.86 années de revenus au deuxième trimestre 2012. L'observatoire Crédit Logement atteste du fait que "l'évolution des revenus n'est pas suffisamment rapide pour inverser la tendance haussière du coût relatif".
Au final, une baisse de la durée des prêts accordés combinée à une hausse du coût des opérations génère par ailleurs une dégradation de la solvabilité de la demande depuis le début de l'année. Elle est en recul de 1.1%, après une hausse de 1.1% en 2011 et de 6.8% en 2010. L'indicateur de solvabilité a même chuté jusqu'à un de ses plus bas niveaux depuis 2000 pour les ménages de moins de 3 SMIC.
Enfin, plusieurs dispositifs de soutien ont été revus comme le PTZ + pour l'accession dans l'ancien ou le Scellier pour l'investissement locatif.
 

Durée moyenne des crédit immobiliers aux particuliers (en mois)


Source: Observatoire Crédit Logement / CSA
 

Répartition des emprunteurs selon l'âge de la personne de référence

 
Source: Observatoire Crédit Logement / CSA


Coût relatif des opérations réalisées (en années de revenus)


Source: Observatoire Crédit Logement / CSA
 

Pour aller plus loin
Les prix de l'immobilier jusque dans votre rue
Calculez votre taux de crédit
Tout sur les SCPI

Réagir

Commentaires

Dubliner  a écrit le 19/10/2013 à 17:40 :

Qu'on arrete de donner la parole à Monsieur Mouillart dans les journaux. Regarder ce qu'il a écrit dans le début des années 90... Il ne sert qu'à demander des aides pour les lobbies immobiliers

domri  a écrit le 17/08/2012 à 21:11 :

Un apport de 10 à 20%, un crédit sur 10 à 20 ans maxi, un smicard qui s'achète un studio, un couple d'ouvrier qui achète une maison avec jardin, ça a l'air d'étonner tout le monde.
Pourtant, c'est ce qui se faisait il y a 15 ans. La bulle est juste en train d'éclater et le marché de reprendre son cours normal. N'oubliez pas que l'immo a perdu 50% à Paris intra-muros (et plus dans certains arrondissements), entre 1991 et 1999. Donc celui qui pense que l'immo ne peut pas baisser à Paris...

Generation Post 80  a écrit le 26/07/2012 à 3:28 :

Encore des tautologies, toujours les mêmes évidences. La question est toujours la même : à quand un marché de l'immobilier en France ?

Jacques  a écrit le 25/07/2012 à 23:14 :

Cet article devrait citer les travaux de Jacques Friggit.
http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=138#a1

Le reste c'est de la littérature!!

investisseur pro  a écrit le 25/07/2012 à 18:43 :

ahahahahhahahahhahahhahah haha
ohhhhhh

SALUT LES NANAS!! ça gaze on dirait?

ahhahhahaha

vous savez quoi??

625 000 euros sur le compteur, svp.. hhahahhahahahhaha

heureusement qu'holande devrait vite doubler le livret A: vuq ue j'en ai 5 dans la famille (3 gosses), ca devrait etre bon pour 150 000 euros moins.... le reste dort certes, mais ya le temps

ahhahahaha

et oui les ptits gars: jai acheté du Alcatel a donf!! et jai tout revendu , juste avant la date des chiffres d'affaires ahahhahhaa

alcatel vient de chuter en libre, juste apre que j'ai revendu..

ahahhahaha

cest ty pas beau ça? Hein?

et hop je vais me racheter du Natixis, qui lui va remonter en fleche apres le 30 Juillet...

admirez l'artiste et regarder l'action Natixis le 30 Juillet

ahahhahahahhahahaa

aller et surtout chers pigeons, roucoulez bien et achetez de l'immo

cest le moment, on est au bord de la bulle qui pete ! endettez vous bien!!!!

ahahhahahahahhaha

cassetoipov..  a répondu le 25/07/2012 à 21:47:

et bien va sur boursorama, et laisse les gens faire de l'immo tranquille...
a moins que... tu ne sois interessé par l'immo ?

toto  a écrit le 25/07/2012 à 18:43 :

cher "prix"

Tu sembles confondre prix de l'immo en France et prix à Paris

:)))

Paris n'est pas la France... Et il ya une chute de 30% des ventes a Paris, au cas ou tu ne l'aurais pas vu....:)))

Les prix de l'immobilier ont augmenté en juillet  a écrit le 25/07/2012 à 18:38 :

comme l'indique l'article paru ce jour dans les Echos, les prix de l'immobilier ont augmenté en mai, puis encore en juillet

http://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/actu/0202189059097-immobilier-hausse-des-prix-parisiens-en-juillet-347324.php

Jean Culle, masseur  a écrit le 25/07/2012 à 11:39 :

Bonjour,

C'est me moment d'acheter, Faites vite: les taux sont bas et vont remonter! Achetez et vite!

mais non c'était pour rire.... :)))))

Jean, AI dans l'Essonne  a écrit le 25/07/2012 à 11:15 :

Je suis agant immobilier dans l'Essonne et donc un commercial: mais je suis honnête moi et je peux vous afimer que les prix sont surévalués en effet de 15 a 25%, et que rien ne se vend en ce moment! C'est un peu de notre faute nous les agents immobilier: on a pas su venir le vent tourner alors que c'était pourtant évident.. Et c'est vrai on a tendance a ne pas contredire les vendeurs qui en veulent toujours plus et n'ont toujours pas compris que le marché s'était bien retourné. Mais c'est le seul moyen pour nous de survrivre sinon les vdenrus nous renvoient sur les roses, et postent sur le boncoin à des prix de malades. On essaie de les faire redescendre sur terre, mais l'argent rend fou..

Voilà: mon chiffre d'afaire est pour l'instant de 45% inférieur à celui de l'an dernier, lmais pour l'instant je tiens, car j'ai joué les fourmis et j'avais pas mal encaissé l'an dernier...

Donc oui chers acheteurs vous avez raison d'attendre que ça baisse, car ca ne sert à rien de s'endettre à mort en ce moment et de se prendre la tête avec les proprios qui pour l'instant ne veulent rien savoir.

Je sais que de nombreux confrères vont me crier dessus, mais moi au moins je suis honnête! Merci de me publier.

tralala  a écrit le 24/07/2012 à 23:28 :

Il faut se rendre a l'évidence, certains ne seront *jamais* propriétaires

Henri  a répondu le 24/07/2012 à 23:38:

Parfois mieux vaut être un locataire riche qu'un propriétaire surtout riche... de dettes !
Enfin je dis ça, je ne dis rien : je n'ai plus de crédit immo...

tralala  a répondu le 25/07/2012 à 21:44:

@Henri
Qui a dit "je veux une France de propriétaires ?" c'est vrai qu'avant ça, presque tout le monde était locataire.
A croire que plus personne ne s'en souvient!

Ceci étant, je préfère être riche tout court (et jeune) qu'aigri jeune ou vieux !

hades  a répondu le 16/05/2013 à 12:15:

le fait d'etre proprio est la seule facon d'epargner. !

tonyjam  a écrit le 24/07/2012 à 22:58 :

http://www.latribune.fr/vos-finances/20120724trib000710650/immobilier-le-marche-de-l-ancien-decroche.html

ca devient bon, tres bon!!!!

ils avaient raison ces britishs: ca va chuter et de beaucoup en France!

tony  a écrit le 24/07/2012 à 22:36 :

tenez cher Choix, regardez cela

http://www.youtube.com/watch?v=dtbFGWi83J0

ca vous fera les pieds: ya pas que moi qui pense que les agents immos en servent qu'a ouvrir des portes et a monter ou sont les chiottes... ya ausis les economistes.. :))

vido  a écrit le 24/07/2012 à 22:35 :

Les banques jouent leur rôle. Elles évitent que des jeunes s'endettent comme des tarés pour des prix à l'achat qui sont gonflés par la bulle immobilière. Si on veut éviter de finir comme l'Espagne avec des gens qui remboursent des apparts dont le prix s'est effondré, évitons que foncer t^te baissée vers l'achat.

vdel  a répondu le 16/02/2013 à 22:33:

bravo!! Commentaire très intelligent. Je pense la même chose

Choix  a écrit le 24/07/2012 à 21:12 :

Si vous avez des économies : c'est simple : vous pouvez les placer - rendement négatif assuré et risques de faillites variés - et en plus payer un loyer. Ou alors vous pouvez acheter votre domicile : économie du loyer, hausse des prix immobilier, car votre appartement est un bien réel, pas du papier..
Si vous n'avez pas suffisamment d'économies : c'est simple : vous pouvez soit payer un loyer, perdre vos sous et vous retrouver à la porte avec rien lorsque le propriétaire voudra récupérer son bien, soit emprunter à un taux inférieur à l'inflation et vous constituer un capital immobilier - bien réel.
A vous de voir.

tony  a répondu le 24/07/2012 à 21:30:

On sde demande pourquou vous incitez a acheter....

1) etes vous un agent immobilier
2) ou un proprio ne voulant pas que sa maison baisse en prix

qu'ecte que vous en avez a faire que l'on paie oui on non un loyer? estce par bonté d'ame de votre part de nous donner de si bons conseils? j'en doute :))

Choix  a répondu le 24/07/2012 à 21:54:

Bah, les probabilités que nos petites conversations déterminent le marché sont quand même bien minces, non ? Et vous, quelles sont vos motivations ?

tonyjam  a répondu le 24/07/2012 à 22:06:

mes moticvations

1) que les acheteurs arertent d'etre des pigeons et de croire les AI qui sont tous sauf leur "amis".. )

2) que les priox baissent et que le gouvernemen,t ne refasse pas les memes erreurs qu'en 2008, a savoir un scellier et un ptz dans l'ancien. ce quis erait uncomble pour un gvt de gauche....

3) la liberation des terrrains pour une chute des prix du foncier, entrainant une chute du neuf et une explosion de loffre, suivies forcement par la chute de lancien sinon les vieux cons et leurs meileurs amis les agents immos seront la comme des anes avec leur bicoques pourries hors de prix invendables, car en concurrence directe avec du fklambant neuf BBC...



Choix  a répondu le 24/07/2012 à 22:22:

Bon, ça j'avais cru comprendre. Mais à supposer que vos élucubrations se réalisent (honnêtement ? 0 chance !) quel avantage vous en retirerez ?

michel  a répondu le 24/07/2012 à 23:06:

faut il vraiment une etude approfondie pour s'apercevoirque les plus pauvres et les plus jeunes(qui n'ont pas eu le temps d'economiser) ont plus de difficultés que les autres a acheter?
Actuellement vu l'incertitude economique tout le monde place son fric dans l'immobilier avec cet esprit bien paysan, on peut le toucher et ca ne peut que monter. Sauf que cet argent est aussi virtuel que celui en papier ou les virements des banques. sI l'argent s'effondre personne n'en aura et les prix s'effondreront aussi mais quand le gouvernement n'aura obtenu que des queues de radis avec ses augmentations d'impots il va encore charger l'immobilier parce que ça mon paysan on ne peut pas l'emmner ou le cacher.

U189290  a écrit le 24/07/2012 à 20:29 :

Le constat que les jeunes ne peuvent plus acheter est juste , ce qui l'est moins ce sont les causes identifiés. 10% d'apport et un taux de 4% sur 20ans , ce sont des conditions de prêt historiquement avantageuse.
Le vrai problème est sur le prix des logements , quand les prix seront revenu à leur niveau normal comme au début des annés 2000, les jeunes pourront à nouveau se loger dans ce pays. En attendant il ne faut surtout pas acheter à des prix aussi élevés, ce serait pour eux un sabordage économique. De toute manière les jeunes n'en ont plus les moyens.

tonyjam  a répondu le 24/07/2012 à 20:41:

fais le calcul: tapes calculettes pret immo sur google

pour un pret de 240,000 euros sur 25 ans (classique en ile de France), tu vas gagner , entre un taux de 4.5% en janvier 2012 et un taux de 4% aujourdhui, grand max, 10,000 euros... Pas de quoi casser la patte à un canard, sur un prix total de 300 000 euros, d'autant plus que les prix baissent (ça a bien perdu 15 000 a 20000 euros) depuis 2011 en deuxième couronne) et cest juste le début!

docn cette baisse des taux, cest du foutage de gueule d'agent immobilier!

2050 ?  a répondu le 24/07/2012 à 21:07:

Ouais, dès que la bourse refera du 25% l'an comme au début des années 2000 que vous citez, les prix immobiliers redescendront. Mais d'ici là (2050 ?) ne rêvez pas, cela montera à un rythme au minimum égal à l'inflation.

U189290  a répondu le 24/07/2012 à 22:47:

Alors juste pour info le début des années 2000, c'est l'éclatement de la bulle internet, le cac 40 est passé de 6000points en 2000 à 3000points en 2003 . Donc vos +25% par an ne sont qu'une fable comme vos prévisions d'un immobillier juste calé sur l'inflation.

onverrabien  a répondu le 25/07/2012 à 22:14:

Il y a plusieurs facteurs que vous ne prenez pas en compte :

- la baisse a déja eu lieu en province, mais je comprend que tout le débat se situe sur la région parisienne

- le pays se tertiairise, il y a de plus en plus d'emplois de cadres (et les diplômés qui vont avec, puisqu'il faut donner le bac, autrefois seul rempart aux études supérieures) donc le pouvoir d'achat immobiler ne peut que monter.

- le travail diminue dans les régions, les provinciaux se concentrant tous sur Paris
la demande augmentant, les enchères sont donc en faveur des vendeurs (j'ai pas dit propriétaire, mais vendeurs : donc promoteurs inclus)

- les vendeurs ne vendent pas forcément le double, car il faut tenir compte du crédit (qui double le prix d'achat + frais de notaires) et de l'inflation. L'argent n'a donc pas la même valeur il y a 20 ans et maintenant !

- Il n'y aura pas de "krach" au grand dam des acheteurs frustrés, car ce qui compte c'est la résistance de ces mêmes vendeurs : il faudrait être fou pour vendre trop bas, autant mettre en location sauf si l'on est obligé de vendre : ce qui ne sera pas le cas des retraités dont les retraites sont garanties (les fameux PAPY boomers)

pour les autres, il est plus difficile de perdre son emploi en France qu'aux US ou ailleurs, donc la résistance des propriétaires est plus que dans n'importe quel pays.

Autre point, si les riches propriétaires sont obligés de vendre bas, c'est qu'ils ne trouvent aucun acheteur pour acheter "mieux" leur bien. Donc les gens frustrés qui ne peuvent acheter aujourd'hui n'auront pas plus de chance demain !

je dis ça je dis rien



toto  a répondu le 25/07/2012 à 23:03:

"il faudrait être fou pour vendre trop bas"

ah ouhai? va dire cela aux couples qui divorcent ou qui sont mutés.. va bien falloir quols revendent ..

moi je dis quil vaut mieux vendre a prix bas aujourdhui en se cupant une main, que d'attendre comme un conqu e ca baisse et de se couper le 4 membres en 2015..

ahahhahhahaha

@toto  a répondu le 25/07/2012 à 23:13:

cas particuliers, cela ne fait pas tout le marché !
en attendant ton grand krach, tu seras vieux avant d'être proprio !

Generation Post 80  a répondu le 27/07/2012 à 12:49:

L'analyse de onverrabien n'est pas dénué de sens.
En l'état actuel des choses, il faut effectivement être fou ou ne pas avoir le choix pour baisser son prix dans certains bassins.

Réaménagement du territoire, augmentation violente du coup de détention de patrimoine immo et flexibilité massive du marché du travail sont des leviers de baisse assez triviaux.

toto  a écrit le 24/07/2012 à 20:24 :

les vieux comme fantasme vendent 3 a 4 fois le prix qu'ils l'ont acheté et ils se permettent de dire que l'immo cest normal cest cher, voila, faut subir et payer dur. :))

ahahhaa quels charlots! hey les gars lisez l'actualité: chute des ventes de 33%, c'est foutu les gars on n'est plus en 2010.. :))

0+0 la tête à ... charlot  a répondu le 24/07/2012 à 21:15:

Ouais ces vieux "charlots" là, ils ont un appartement, et les autres qui attendent depuis toujours que "ça baisse parce que ça va s'écrouler", ils ont que dalle, un loyer à payer et, évidemment, la haine contre les "charlots" propriétaires...

Fred.  a répondu le 25/07/2012 à 16:29:

J'ai une idée : taxons les proprios (comme ils sont riches)

Il cavaliere  a écrit le 24/07/2012 à 19:57 :

C'est grâce à l'immobilier que je me suis enrichi et que mes rentes atteignent 4000 euros par mois car avec une pension ridicule de 2600 euros par mois que j'ai prise à 57 ans ne me permettait pas de vivre dignement, bon avec le recul je sais que j'ai de la chance mais les prix de l'immobilier étant 40 % plus chers en France que dans les autres pays aux revenus semblables je me dis qu'il faut être sacrément fou pour s'endetter à 25 ans ou 30 ans car à long terme c'est la compétitivité de la France qui va en être la victime, comment baisser les coûts du travail si votre salaire correspond à un loyer parisien ou le double de celui d'une préfecture de province, comment être mobile, il y en a même qui refusent une promotion ou une mutation pour éviter une perte sèche d'argent. Mais cela doit, moi et ceux de ma génération nous avons du patrimoine et aucune dette, personne ne peut nous obliger à brader un bien, dans ce cas on ne vend pas et on favorise la pénurie. Comme l'électeur moyen est âgé de 58 ans, je ne crains aucun bouleversement politique qui mettrait en péril nos acquis, en résumé j'ai eu l'intelligence d'avoir pu être opportuniste, les jeunes tant pis, ils ont la jeunesse, les smart phone, le RSA et l'internet, ça compensera leur manque d'espace.

Henri  a répondu le 24/07/2012 à 20:07:

Mon cher Berlu : n'oubliez pas que les jeunes ont des plans Q gratuits alors qu'à nos âges, les bunga Party et le viagra sont de rigueur (si ce n'est de vigueur...)

Patrickb  a répondu le 24/07/2012 à 20:11:

@cavaliere: 1) une retraite de 2600 euros (si c'est vrai) n'est pas une retraite ridicule. 2) une minorité degnes de ta génération ont des biens et pas de dettes. et 3) une petite minorité encore peut prendre sa retraite à 57 ans (d'habitude les fonctionnaires). Alors ne mélange pas tout et tout le monde :-)

Beatles  a répondu le 24/07/2012 à 23:40:

@cavaliere: 2600 euros mois , quelques revenus fonciers, à la pêche depuis l âge de 57 ans, un bienheureux alors!! Des enfants sinon??
À la différence avec vous les jeunes ont du temps devant eux, la santé , et il arrive même que certains aient de bonnes idées!..

Fred.  a répondu le 25/07/2012 à 16:31:

@cavaliere : Vous représentez bien votre génération. Qui est entrée dans l'Histoire comme celle des égoïstes. La génération de 68, une génération maudite.

ZZ  a écrit le 24/07/2012 à 19:41 :

si on coupe le carburant de la flambée irrationnelle des prix de l'immo (prêts sur 30 ans sans apports, PTZ+, défiscalisation des intérêts d'emprunt, scellier etc etc) et que les primo-accèdants ne peuvent plus acheter et entretenir la base de cette pyramide de ponzi, ce chateau de carte va s'effondrer de lui-même et on va rire en repensant à ceux qui annonçaient que les arbres montent jusqu'au ciel. Quand je lis les donneurs de leçon, ceux qui ont connu le plein emploi, la sécu généreuse, l'immo pas cher (oui c'est très cher aujourd'hui quoiqu'en disent certain, regardez le ratio prix/année de revenus...), la retraite financée à crédit par ses petits enfants, venir expliquer : l'immo ça se mérite mes ptits gars...beeuuurk

Patrickb  a répondu le 24/07/2012 à 20:14:

@ZZ; 1) jamais l'immobilier n'a été donné par rapport au salaire perçu. 2) la retraite fincnée par les petits enfants ? les gens n'ont-ils pas cotisé pendant au moins 42 ans ? allez, fais-nous encore un caca et calme-toi :-)

tony  a répondu le 24/07/2012 à 20:18:

Cher ZZ,

t'inquiete pas: les vieux rentiers ne l'emporteront pas au paradis:

1) ils vont payer dur en taxe et en ISF: faudra bien qu'ils revendent. Les prochaines mesures vont leur faire tres mal ou je pense.
2) Vu que l'offre va monter et les stock de msies en vente augmenter, ils devront baisser et de beaucoup
3) ceux qui ont joué aux apprentis investisseurs avec le scellier, ca va leur faire tout drole!

Bref, ce que nous avons subi avec la bourse en 2008 va se reproduire avec l'immo. Certes l'immo est beaucoup plus lent mais le resultat sera le meme: on nous avait promis en 2006 une explosion des actions, et on nous forcait presque a acheter du Natixis a 15 euros... Aujourdhui Natixis est a 1.8 euros et bcp de gens ont tout perdu!

L'immo baissera de 20 a 30% d'ici 2015 et 30% dans l'immo, c'est énorme!

Pierre contre bulle  a répondu le 24/07/2012 à 21:35:

Les obligations, c'est du papier : on en imprime tant qu'on veut : voilà pourquoi, fondamentalement, la bourse fait des bulles. L'immobilier, c'est du réel : aujourd'hui, on en manque, et l'on construit de moins en moins : cela va continuer à monter.

Ponzi scheme  a répondu le 24/07/2012 à 22:10:

La valorisation financiere des biens reels est 5000 fois superieure a ces biens reels. La bourse est un gros ponzi scheme, car il n'existe aucune contrepartie economique reelle aux jeux d'ecriture des banquiers qui se pretent entre eux a longueur d'annee

ZZ  a répondu le 24/07/2012 à 23:07:

@patrickb: "jamais l'immo n'a été donné par rapport au salaire perçu", ça c'est fort quand même comme. Une valorisation décorrélée des revenus du travail, ça ne s'appelle pas une bulle??? l'avenir nous le confirmera...
42 ans de cotisation pour la majorité des retraités actuels... ça aussi c'est drôle de lire ça

Désabusé  a répondu le 25/07/2012 à 9:20:

La generation Papy-boom va falloir vous mettre a la page et arretez de prendre vos enfant et petits enfants pour des cons >>>>>> VOUS N AVEZ JAMAIS COTTISE POUR VOUS MEME!!!!!! Je vous rappelle que le syteme Francais est un systeme par Compensation et repartition!!!! ce qui signifie que vous avez cottisé pour vos parents et grand parent, moins nombreux du fait des 2 conflits mondiaux!!!!! Ajoutons a cela le fait que vous avez fait la majeur partie de votre carriere pendant une periode de forte croissance economique et en etant réaliste on voit que vous etes effectivement une generation dorée qui aujourd hui sacrifie l avenir de ses enfants et du pays!
Vou etes parmi les seuls a ne pas comprendre que votre niveau de pension va forcement baisser puisqu on est pas en mesure de les financer, a ne pas comprendre qu avec l augmentation de la duree de vie vous allez devoir prendre votre retraite plus tard: on ne peut pas avoir un décallage de 7/8 avec les autres pays et vous entendre parler de jeune feignants qui ne veulent pas bosser, d efforts.... donc ravallez vos rengaines pûantes et preparez vous a un choc terrible car les actifs ne veulent plus payez pour vous, pour les Espagnol, Grecs, Italiens, Portugais.... Qui ont tous financer leurs systemes par la dette!
Or ce systeme c est vous qui l avaient entretenu en refusant toute reforme et en votant pour des gouvernement qui ont toujours remis a plus tard ces reformes!!!!! A VOUS D ASSUMER!

info  a écrit le 24/07/2012 à 19:18 :

La nouvelle législation que Duflot veut mettre en place d'ici la fin de l'année consistera notamment en un plafonnement des loyers en calculant une moyenne sur une commune et les communes limitrophes voire sur une région entière ; l'idée étant de faire baisser le montant des loyers en fixant un niveau de prix maximum au M2. Dès lors il est préférable pour les primo accédant de rester locataires puisqu'il vont pouvoir bientôt louer très bon marché ; de l'ordre de 20 euros du M2 dans tout Paris.

Effets connus  a répondu le 24/07/2012 à 20:41:

Blocage des loyers = fin de la construction et du bon entretien = diminution du nombre de logements disponibles = fin du rendement locatif = diminution drastique des locations = obligation d'achat pour se loger = augmentation des prix d'achat de l'immobilier.

Yvon  a écrit le 24/07/2012 à 18:47 :

"Juste normal "

C'est beau la propagande.. mais cela ne prend plus! Va falloir etre plus subtile!

@yvon  a répondu le 24/07/2012 à 19:06:

Quelle propagande ? Tu n'as pas fini d'être chez Papa/Maman ou à la rue si tu refuses de comprendre comment fonctionne le monde.

Yvon  a répondu le 24/07/2012 à 20:14:

c ets toi qui va comprendre comment fonctionne le monde quand ça va chuter! La fameuse "exception Française" qui serait la seule à échapper à la chute ds prix, c'est du bagout d'Agent immobilier médiocre!

Yvon  a répondu le 24/07/2012 à 20:22:

je préfère etre chez papa maman tout en bossant, et rien payer en immo, me faire une magnifique cagnote, attendre bien tranquillos que les prix chutent gravement, pour tranquillos acheter avec un magnifique apport. Moi j'ai tout moi temps tu vois? et je conseille aux priomos d'attendre: a quoi ca rime de s'endetter a 35% sur 30 ans a 150km de son lieu de travail, tout ca pour divorcer 2 ans apres (car qui dit stress et embouteillage dit course contre la montre tous les jours dit engueules et les consequences)?? Est-ce juste pour se la peter d'etre proprio, con car locataire de sa banque, un gros boulet attaché au pied, et fier de l'etre? Non merci!

@yvon  a répondu le 24/07/2012 à 21:20:

En gros, t'es un pur spéculateur... Tu devrais te déclarer au PS, ils vont bien t'aimer. J'en connais qui ont fait le même raisonnement que toi. Ca fait 20 ans qu'ils attendent pour acheter. Au final, ils claquent tout leur salaire sans jamais épargner...

Yvon  a répondu le 24/07/2012 à 21:29:

ben vas y toi achete! Quest-ce que tu attends va y cest le moment les taux sont bas :)))

tes conseils nous les primos on s'en tape! mais va y toi achète a ma place! te gene pas! :))

Beau gosse  a répondu le 24/07/2012 à 21:31:

De tous temps ceux qui ont habités chez papa-maman jusqu'à 50 ans (et plus) ont fait l'énorme économie d'un loyer. En même temps, c'est un peu pitoyable...

yvon  a répondu le 24/07/2012 à 21:46:

j'ai 29 ans, tout le temps pour me marier (a quoi bon se marier trop tot pour divorcer deux ans apres)

je bosse depuis 23 ans a 3000 euros nets par moi (salaire de depart) et jai economisé sur l'ile de France du 10,000 euros en loyer : ca fait donc du 60,000 d'apport en plus.

jai 150,000 d'apport: je pourraios acheter cach un studio mais j'attends encore pour acheter une maison avec un petit credit.. jai tout mon temps . j'airais la maison a MON NOM: et apres je me marie, comme cela en cas de divorce si elle me trompe ben elle va voir ailleurs si jy suis... Ouhai je suis beau gosse, jen profite mais cets plutot du one night stand..

jacheterais quand les prix auront baissé: cets stupide d'acheter en haut de la bulle
voila faut etre logique dans la vie!

A quoi ca sert en plus d'avoir des enfants jeunes? vaut mieux les avoir plus voeux car au moins ils profitront plus tot de mon heritage et no pas quand ils seront deja a la retraite

d'autres quetsiosn l'ami?




Beau gosse  a répondu le 24/07/2012 à 22:32:

"Divorce deux ans après", "si elle me trompe", "one night stand" : ben vous avez l'amour généreux et optimiste. Vous avez raison, restez vos parents, c'est plus sûr (toute que des s..... sauf maman :-)))

Yvon  a répondu le 24/07/2012 à 22:49:

Non je suis les stats: une chance sur trois de divorcer en province et une sur deux dans les grandes villes.... cest quand meme pas negliegeable et autant prevenir que guerir... et surtout faire les choses dans l'odre:

1) acheter la maison a son nom et quand les prix sont bas , pas quandios sont au plus hauts ( faut etre vraiment cretin pour acheter a prix haut et taux bas car un prix ne se renegocie pas lui..)

2) se marier avec contrat de mariage. La femme donc y reflechira a deux fois pour tromper son mari avec son collegue de bureau.. si tous les hommes etaient come moi, moins cons, il y aurait bien moins de divocres croyez en bien!

mort de rire  a répondu le 25/07/2012 à 21:29:

"....ca fait donc du 60,000 d'apport en plus. jai 150,000 d'apport..."

merci pour ces informations, comme ça je vais pouvoir vous vendre un studio a disons... : votre capacité d'emprunt sur 30ans + 150 000 euros d'apport !

Juste normal  a écrit le 24/07/2012 à 18:38 :

L'immobilier en France n'est pas une bulle, comme le prouvent les prix qui continuent à augmenter au rythme de l'inflation réelle. A terme, l'immobilier, qui épargne le prix du loyer, est évidemment le meilleur investissement.

toccata  a répondu le 24/07/2012 à 18:56:

Le rythme de l'inflation réelle, c'est le rythme de la hausse du coût du logement. Sans la bulle immobilière (et si, s'en est bien une, même si comme toutes les bulles on ne sait pas quand elle va exploser et peut repartir à la hausse quand on s'attend enfin à ce qu'elle baisse), sans la bulle immobilière donc, il n'y aurait pas de problème de pouvoir d'achat.

@toccata  a répondu le 24/07/2012 à 19:08:

Le prix des loyers est une des principales composantes du calcul de l'inflation sur les biens de consommation. Evidemment, les prix de l'immobilier à l'achat ne font pas partie du calcul, puisqu'il s'agit d'investissements.

marousan  a répondu le 25/07/2012 à 1:42:

@JusteNormal : L'immobilier est bien une bulle ne vous en déplaise. Pour preuve la moyenne de revente d'un bien immobilier en France est de sept ans là ou elle dépasse 12 ans en Europe cela prouve bien que les achats sont purement spéculatifs. Cela dit c'est la fin de la bulle car les ventes sont en train de subir une correction de près de -30% cette année donc il va y avoir des faillites des professionnels suivies des faillites des particuliers surendettés par des pertes de revenus dus à la crise. Tout cela fera drastiquement augmenter les stocks d'invendus et ainsi mécaniquement baisser les prix. Ca a très fortement commencé partout en France sauf dans les cinq six grandes villes du pays ... . Réveillez vous.

marousan  a écrit le 24/07/2012 à 18:22 :

Bonjour,

L'immobilier en France est une bulle, il suffit de voir le nombre d'agence qui mettent la clé sous la porte depuis début 2012 pour s?apercevoir qu'il y a un problème.

Le problème fondamental reste la spéculation inter-générationnelle qui est maintenant terminé ... . Forcément les prix vont s'effondrer et revenir dans la moyenne européenne.

J'observe déja dans le 77 et le 91 des prix de vente de -30% voir -40% sur des pavillons en vente depuis début 2011 et qui ne trouvent pas acquéreurs car trop chers et parfois trop loin de Paris. Et plus le temps passe plus la situation des vendeurs se dégrade, soit ils retirent leur bien de la vente soit ils baissent drastiquement le prix de vente au risque même de faire une moins value.

D'un autre coté un crash permettra une relance du secteur sur des prix plus raisonnables et donc une hausse des commissions notariales ce qui représentera de l'argent frais pour le gouvernement. Personne n'a plus aucun intérêt à ce que le marché continue de monter sauf les gens ayant achetés dans la période 2000-2010 à but spéculatif.

Pour acheter de toutes les manières il vaux mieux avoir un lien familial solide, des revenus stables, une épargne de précaution conséquente (afin de palier aux coups durs après l'achat) et un apport d'au moins 10% cela ferme donc la porte à tous les moins de 30-35 ans. Et surtout ne jamais dépasser 30% d'endettement sous peine de devenir esclave du remboursement du bien acquis.

Habituel  a répondu le 24/07/2012 à 18:40:

"cela ferme donc la porte à tous les moins de 30-35 ans" : euh oui, 30 - 35 ans est l'âge où l'on commence à pouvoir acheter sa maison avec un crédit, après avoir travaillé et épargné l'apport initial : c'est pas nouveau, cela a toujours été ainsi. Qu'imaginez-vous ?

Caprice  a répondu le 24/07/2012 à 18:54:

Eh oui, encore un qui exige son appart tout équipé et sa voiture dès 20 ans, sans doute payé par les autres, sinon c'est trop injuste et trop inégalitaire !

Marousan  a répondu le 25/07/2012 à 1:38:

@Habituel : Je n'imagine rien j'explique à ceux qui n'ont pas compris. Pour moi il est clair qu'avant environ 35 ans on ne peut pas acheter point barre. Personnellement je ne suis pas dans les schémas standards mais pour monsieur tout le monde c'est le schéma que je décris.

@Caprice : Vous vous méprenez, je pense que vous n'avez pas compris mon message. Relisez moi. Et je suis plus près de la quarantaine que de mes vingt ans malheureusement ;) Mais il est vrai que j'observe beaucoup de jeune de 20-25 ans vouloir leur maison ou leur appart dés la sortie des études ce qui est un peu impossible sauf si papa-maman sont derrière avec de l'argent à dépenser ... . Le but de mon post c'était d'expliquer les choses voila tout .

Immobilier rentable  a écrit le 24/07/2012 à 17:53 :

L'immobilier a toujours été onéreux, un peu moins durant la décennie de bulle boursière (années 90). A présent que la bulle boursière a éclaté, l'immobilier a juste repris sa valeur normale (la bourse a diminué de moitié, l'immobilier a donc logiquement doublé, tandis que la valeur de l'or a été multiplié par 4). Oui, cela prend de nouveau du temps et cela demande des efforts d'acquérir son logement. Mais avec le temps, c'est toujours rentable.

S-O-L-V-A-B-I-L-I-T-E  a écrit le 24/07/2012 à 17:51 :

solvabilité, c'est la seule chose à regarder. le reste c est de la flute. aujourd'hui sur ces prix il n'y a tout simplement plus de solvabilité...le reste c'est de la chpignolette de papyboomer qui croit toujours qu'il est assis sur un tas d'or....hahahhahaha

tonyjam  a écrit le 24/07/2012 à 17:22 :

cher c'est pas compliqué, tu crois qu'avec ton discours méprisant tu vas pouvoir la vendre mieux ta bicoque hors de prix?

Tu devrais avoir honte de vendre une bicoque pourrie trois fois le prix que tu l'as achetée!

Les salaires n'ont pas suivi les prix de l'immo: ils ont augmenté de 30% en dix ans alors que les prix de l'immo ont été multiplié par 2!

Mais la fête est finie! Les jeunes ne sont plus dupes! Donc armes toi de patience pour choper un pigeon!

maisoui  a répondu le 25/07/2012 à 21:21:

vous avez le discours de quelqu'un qui ne sera jamais propriétaire

C'est pas compliqué  a écrit le 24/07/2012 à 17:08 :

Que les jeunes candidats qui veulent s'en sortir, au lieu de croire qu'ils sont exclus, fassent comme leurs prédécesseurs : qu'ils commencent par épargner, par stabiliser leur couple, leurs vies personnelle et professionnelle. Au bout de 10 ou 15 ans, ils pourront songer à acquérir un bien en complétant leur épargne par un crédit sur 15, 20 ou 25 ans. Voilà comment ont raisonné des générations de "jeunes" avant eux, cela s'appelle la famille, l'épargne anticipée sur une cinquantaine d'années, la gestion en bon père de famille, et il n'y aucune raison pour que ce soit différent aujourd'hui. Après, chacun est libre de faire comme il veut. Mais il ne faut pas compter sur un miracle ou sur les autres si on fait n'importe quoi de sa vie.

Henri  a répondu le 24/07/2012 à 17:36:

Vous parlez des anciens là ? Parce que les soixanthuitards eux, ont spolié l'épargne des générations qui ont connu la guerre et la reconstruction (patrimoine remboursé en monnaie de singe du temps du franc faible et de l'inflation à deux chiffres).
Les jeunes ont bien compris que les émules de Cohn Bendit avaient aussi creusé la dette ...

Lordmaltern  a répondu le 24/07/2012 à 17:41:

Quand on sait que les prix de l'immobilier on augmenter 2,5 fois plus vite que les salaires, votre analyse perd en pertinence. ce qui était possible a l'époque devient de plus en plus dur a refaire a part a s'endetter pour très longtemps, ou d'acheter moins de m². Par exemple il était possible il y a trente ans qu'un ménage ait fini de payer ça maison ( après bcp de travaux fait par eux) a la trentaine et en région parisienne. Maintenant ça m'étonnerai que ça soit possible... déja qu'en tant que futur ingénieur je vois pas comment je vais faire, même en étant économe ( pas de BMW, pas de TV, pas de....) sans avoir a devir prendre un crédit jusqu'a la rentraite.....

snowman  a répondu le 24/07/2012 à 17:46:

"Voilà comment ont raisonné des générations de "jeunes" avant eux, cela s'appelle la famille, l'épargne anticipée sur une cinquantaine d'années".

Vous oubliez de dire qu'à cette époque, il y avait sans doute plus d'emploi que maintenant, les salaires étaient indexés sur l'inflation, et les crédits sur 10/15 ans...

Privilège  a répondu le 24/07/2012 à 18:01:

Ne rêvez pas : dans les années 60, l'immobilier était déjà un ultra-privilège, comme il l'est aujourd'hui. Rares étaient ceux qui pouvaient s'acheter un logement décent, et oui, il y avait encore des bidonvilles, qui ont disparu par la construction des immenses barres de béton qu'on dynamite aujourd'hui.

Fantasmes  a répondu le 24/07/2012 à 19:04:

Certains ici fantasment un passé idéalisé ou sombrent dans une jalousie ridicule. Les vieux (ceux que je connais en tout cas) ont pris des crédits sur plus de 30 ans, après avoir vécu dans des conditions que plus personne aujourd'hui n'accepterait, en se serrant la ceinture pendant des dizaines d'années. L'immobilier n'est pas un privilège : c'est simplement cher, c'est douloureux d'acquérir un bien et c'est parfaitement normal ainsi, à moins de croire que ceux qui bâtissent les immeubles sont vos esclaves. Après des années d'illusions alimentées par des dettes faciles, le réel revient au galop et cela choque les âmes sensibles. Rassurez-vous : une fois la surprise passée, vous vous habituerez.

Gazeau  a répondu le 24/07/2012 à 19:21:

Les vieux comme tu dis ils ont payé leurs baraques avec des crédits mangés par l'inflation !
c'est beau de faire le malin avec la papy boom attitude !!!

Jalousie  a répondu le 24/07/2012 à 21:25:

Remarque ridicule. Les taux ont suivi l'inflation. Certains ont eu un peu de chance mais pas tous, loin de là. Et quand bien même, toujours jalouse ?

@Gazeau  a répondu le 24/07/2012 à 21:39:

Ben justement, les crédits mangés par l'inflation, c'est exactement en ce moment !

Henri  a répondu le 24/07/2012 à 23:24:

Il n'y a plus d'indexation des salaires sur les prix depuis la politique dite du franc fort ...( si ce n'est partiellement et à crédit pour les traitements des fonctionnaires). L'inflation est à 2% grosse maille et les taux à 15 ans autour de 3,5 % (4 environ à 20 ans). Aussi pouvez-vous nous expliquer lentement (comme si on avait 5 ans) comment les primo-accédants vont rembourser leurs crédits immobiliers avec de la monnaie de singe ?

les vieux trinqueront aussi  a écrit le 24/07/2012 à 17:02 :

l'immo est un ponzi et ce ne sont pas les jeunes avec leurs perspectives qui vont pouvoir l entretenir....si les jeunes trinquent aujourd'hui , alors le vieux qui n'ont pas encre vendu passeront certainement aussi à la casserole....en tout cas pour tout ceux qui viennent de s endetter sur 20/30 au taquet sur des prix bullesques..les carrotes sont cuites.....des millions d'espagnols, de portugais etc...sont prets à bosser pour 500 euros par mois ... quel effet cela aura t'il sur les salaires en France ?!? game over. l immo c est hasebeen. aujourd'hui, il faut etre mobile, flexible et reactif.

Votre solution  a répondu le 24/07/2012 à 18:18:

"aujourd'hui, il faut etre mobile, flexible et reactif." : l'idéale, c'est donc d'habiter sous un pont. C'est bien connu et ce n'est pas nouveau mais vous vous en rendrez compte, ce n'est finalement pas l'idéal.

tonyjam  a écrit le 24/07/2012 à 16:37 :

il faut etre fou pour acheter aujourdhui!

Ca va baisser et de beaucoup. On est en periode de deni: les vendeurs ne lachent rien et preferent crever dans leur bicoque pourrie que de la baisser.... On verra combien de temps ils vont tenir, ces vieux schnoques!

nevada  a répondu le 24/07/2012 à 17:34:

Si la bicoque est pourrie pourquoi un jeune con l'achéterai surtout qu'aprés le mariage il ya le divorce ............ LA SOUPE POPULAIRE POUR LES JEUNES CONS;;;;;;;;;;;

Grosse astuce  a répondu le 24/07/2012 à 18:17:

;-)) Vu le niveau de discours et la proximité sémantique (n'appelons tout de même pas cela culturelle) des pseudos, il est plus que probable que "tonyjam" et "nevada" soient une seule et même personne...

Henri  a répondu le 24/07/2012 à 19:56:

Marrant parce que sur le fond, l'un apostrophe l'autre ...
À propos de pseudos multiples : vous n'auriez pas vu mon troll ? Je me languis de sa perfidie et de ses tacles par derrière ...
PS : le jeune qui consulte les annonces immos sur la photo, pourrait tout aussi bien consulter les annonces Pôle Emploi : quelle tristesse ...

tonyjam  a répondu le 24/07/2012 à 20:29:

hahhaha,

En plus d'etre cupide, têtus, les vieux proprios vendeurs sont paranos...multi speudo.. ahhaha , parlez pour vous!

Continuez de poster sur le bon coin vos bicoques pourries: nous les primos on s'en fout! On va acheter du flambant neuf avec le ptz, ca revient bien moins cher et bientot les terrains seront libérér (inversion de taxe sur plus value): les vieux proprios paieront plus durs s'ils attendent que les prix de leur terrain montent :)

Ce qui est drole, c'est de voir les vendeurs reposter leur bicoque pourrie tous les jours sur le bon coin:! ils esperent que nous les acheteurs soient assez cons pour croire que cest une nouvelle annonce!

Le plus débile, cest que ces memes vieux repostent en augmentant les prix!! Mmee si la maison est en vente depuis plus d'un an! Si si! car ils veulent tenter un truc: faire croire à une grosse négociation pour chopper le pigeon :))

C'est trop drole!

D'autres qui mettent en vente sur seloger.com mettent aussi sur le bon coin à un prix équivalment: ils veulent empocher les frais d'agences

Les gars , va falloir prendre des cours en commerce.... :)))



@tonyjam  a répondu le 24/07/2012 à 21:58:

Woah, mais vous êtes un ultra spécialiste des annonces immobilières. Vous êtes le type même de l'acheteur frustré ! Mais courage, bossez, épargnez, empruntez et vous aussi pourrez avoir un logement. Y a pas de raison mon grand...

tonyjam  a répondu le 25/07/2012 à 11:55:

Merci cher anonyme d'avoir confirmé mes propos.. :) et oui je suis un expert pour dénicher les escroqueries et roublardises en immo: et il faut être le dernier des c.. pour acheter aujourd'hui alors que les prix ont atteint leur max et entament leur chute..
En règle générale il vaut mieux acheter a taux élevé et à prix bas que l'inverse: pourquoi? parce qu'un crédit se renégocie lui, alors qu'un prix...... quand c'est signé c'est signé ..:)

Jeylo  a répondu le 10/05/2013 à 15:17:

Tout à fait d'accord avec Tonyjam. je me sens moins seul.

Jeylo  a répondu le 10/05/2013 à 15:17:

Tout à fait d'accord avec Tonyjam. je me sens moins seul.