L’assurance scolaire est-elle obligatoire ?

 |   |  462  mots
L'assurance scolaire permet de couvrir votre enfant quand il n'est pas à vos côtés.
L'assurance scolaire permet de couvrir votre enfant quand il n'est pas à vos côtés. (Crédits : Reuters)
Contrairement à ce que l'on croit, l'assurance scolaire n'est pas systématiquement obligatoire. Elle demeure toutefois souvent conseillée pour ne pas être pris au dépourvu en cas de soucis, la vie d'un enfant étant souvent riche en rebondissements...

Plus que quelques jours avant la rentrée, c'est le moment de se poser les bonnes questions pour réussir ce moment crucial. Si votre enfant est scolarisé en maternelle, primaire, collège ou lycée, il y a de fortes chances pour que son établissement vous demande une attestation d'assurance scolaire. Pourtant celle-ci n'est pas obligatoire pour la scolarité de votre enfant mais elle le devient pour un certain nombre d'activités. Explications.

Comme le rappelle le comparateur d'assurance MerciHenri.com dans un communiqué publié le 26 août 2016, "même si le directeur de l'école ou le professeur principal insiste, l'école ne peut refuser un enfant qui n'en possède pas". En effet, souscrire une assurance scolaire pour votre enfant n'est pas obligatoire pour toutes les activités scolaires qui, elles, sont obligatoires. C'est-à-dire que les heures de cours et les activités sportives inscrites à l'emploi du temps ne nécessitent pas d'assurance dédiée.

En revanche, pour toutes les activités facultatives proposées par l'école de votre enfant, comme une sortie au musée ou une classe de neige, votre enfant devra être couvert par une assurance scolaire. Ce sera aussi le cas si votre fils ou votre fille mange à la cantine. Une assurance scolaire devient donc rapidement obligatoire dès lors que votre enfant est un minimum impliqué dans la vie de son école.

Quelle formule d'assurance scolaire choisir ?

Au-delà de l'aspect légal de la question, une assurance scolaire peut vous permettre d'être indemnisé dans un certain nombre de situations. Dans n'importe quel contrat de ce type, est incluse une responsabilité civile prenant en charge les dommages que votre progéniture pourrait causer, à d'autres personnes ou à leurs biens.  Une garantie des accidents corporels est, en temps normal, également présente dans tous les contrats. Elle couvrira les frais liés aux dommages subis par votre enfant.

D'autres garanties complémentaires peuvent être incluses dans votre contrat d'assurance scolaire, en fonction de la formule choisie, couvrant par exemple les rackets et vols ou l'assistance de l'enfant malade, qui lui permet de continuer à suivre ses cours depuis chez lui.

Les formules d'assurance scolaire varient également dans leur champ d'application. MerciHenri.com les classe en trois niveaux, selon la période de la journée ou de l'année qu'elles couvrent. Les contrats d'assurance de niveau 1 offriront une protection "uniquement pendant les trajets et les activités scolaires". Celles de niveau 2 et 3 protégerons l'enfant 24h/24 toute l'année, "y compris pendant les vacances, les colonies, les loisirs (sauf exclusion comme les sports extrêmes)". La différence réside dans le niveau de prise en charge des problèmes pouvant arriver à votre enfant, en espérant évidemment qu'ils soient le plus rares possible !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2016 à 10:19 :
"Contrairement à ce que l'on croit, l'assurance scolaire n'est pas systématiquement obligatoire" : non mais sérieusement, cette assurance ne coûte rien, ne pas la prendre c'est de l’inconscience.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :