Expatriation : "Une fois au Portugal, les gens n’ont plus envie de revenir"

 |   |  599  mots
Cécile Goncalves, directrice de l'agence immobilière en ligne Maison au Portugal.
Cécile Goncalves, directrice de l'agence immobilière en ligne Maison au Portugal. (Crédits : DR)
Depuis 2013, le Portugal a mis en place une exonération quasi-totale d'impôt sur le revenu - pendant 10 ans - pour les expatriés s'installant dans le pays. Très efficace dans les premiers mois, cette mesure est-elle encore suffisante pour attirer de nouveaux résidents ? Réponse avec Cécile Goncalves, directrice de l'agence immobilière Maison au Portugal.

La Tribune : Comment fonctionne l'exonération d'impôt pour les nouveaux résidents ? Est-elle réservée aux seniors ?

Cécile Goncalves, directrice de Maison au Portugal : L'avantage fiscal mis en place en 2013 repose sur le statut de résident non habituel, qui suppose de ne pas avoir résidé fiscalement parlant au Portugal au cours des cinq derniers années, mais il n'est pas soumis à des conditions d'âge ou de nationalité. Cela permet d'attirer à la fois des retraités, avec un fort pouvoir d'achat, et des professionnels dans des secteurs qui en ont besoin. Cela va concerner principalement les activités à forte valeur ajoutée : les entrepreneurs, les architectes, les designers, etc.

Si un retraité Français s'installe au Portugal, il ne paiera donc pas d'impôts sur ses pensions de retraite pendant dix ans. Quelqu'un qui vient pour travailler ne paiera que 20% de taxe sur les revenus perçus grâce à son activité au Portugal pendant dix ans également.

Cet avantage fiscal peut-il être remis en cause prochainement ? Si oui, l'exonération sera-t-elle stoppée pour ceux qui en bénéficient ?

Toutes les personnes arrivées depuis 2013 continueront quoiqu'il en soit à bénéficier de l'exonération d'impôt car faire une loi rétroactive est anticonstitutionnel au Portugal. De plus, de ce que nous percevons ici au Portugal, le fait de la remettre en cause n'est pas d'actualité. La mesure a été promulguée par le gouvernement de droite actuel mais avait déjà été envisagée par le gouvernement socialiste précédent, il y a donc un vrai consensus politique. Les Portugais sont majoritairement favorables à cette exonération, dans une vraie démarche pragmatique : ils savent à quel point c'est bénéfique pour l'économie du pays.

Quel est le profil-type de l'expatrié au Portugal ?

En 2015, les trois pays les plus pourvoyeurs en nouveaux résidents étaient la Grande-Bretagne (23%), la Chine (18%) et la France (16%). Sur le premier semestre de l'année 2016, les Français sont passés en tête, représentant 25,5% des nouveaux arrivants, selon les prévisions de l'Apemip. Parmi nos clients, nous avons plus de 80% de retraités ou de personnes qui s'apprêtent à l'être et qui anticipent.

Outre l'aspect fiscal, pourquoi ces nouveaux résidents choisissent le Portugal ?

Les raisons sont multiples : le climat méditerranéen, le côté authentique du centre de Lisbonne et de certains villages, l'aspect littoral, la gastronomie, la culture, etc. Il y a une vraie douceur de vivre au Portugal qui séduit rapidement les expatriés. Pour preuve, aucun de nos clients parti ces dernières années n'est encore revenu ! Il y a également un vrai gain en pouvoir d'achat estimé à 35% pour les Français s'installant au Portugal. C'est aussi un pays très calme, qui rassure.

L'arrivée massive de nouveaux résidents ne risque-t-elle pas de faire grimper les prix de l'immobilier ?

On compte environ un quart d'acheteurs étrangers dans l'immobilier portugais aujourd'hui, ce qui est une part certes importante mais pas délirante. Mais il est vrai que les prix ont commencé à remonter depuis la mise en place de cette mesure fiscale et de l'arrivée des nouveaux résidents. Ils restent cependant encore mesurés, le Portugal n'ayant pas connu de bulle spéculative dans les années 2000 comme la France. Par exemple, pour les biens vendus sur notre site (donc des biens neufs ou rénovés), le prix au mètre carré varie de 4 à 9.000 euros pour le centre de Lisbonne. Dans l'Algarve, au sud du pays, le mètre carré démarre à 2.500 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2016 à 11:08 :
Le portugal passe du côté des pays prédateurs fiscaux qui sont dans l'Europe juste pour la gamelle, comme l'Irlande et ses taux d'imposition des multinationales ridiculeusement bas. Tout ça est payé par les impôts des classes moyennes françaises. Cette situation doit changer ou l'UE disparaitre
a écrit le 17/11/2016 à 23:12 :
Beau pays mais un système de soin calamiteux. Douze mois d'attente pour une simple opération. Le gouvernement a taillé a la hache dans le budget pour satisfaire aux critères de Bruxelles. Un conseil, faites un tour dans un hôpital publique portugais avant de faire votre choix.
a écrit le 25/10/2016 à 20:11 :
Nous aussi nous avons décidés de partir pour la Catalogne. Nous finalisons la vente de notre appartement et nous achetons au bord de la mer. Notre revenu n'est pas suffisant pour vivre en France. Donc puisque on nous chasse nous partons sans regrée ni amertume. Bon courage a tous pour les périodes qui viennent.
a écrit le 25/10/2016 à 9:06 :
C'est vrai qu'a un moment donne, on s'est dit ma femme et moi, si on partait la-bas pour nos vieux jours ?
Et puis non , en fait le Portugal, c'est AUSSI l' Europe. L'Asie c'est mieux bcp mieux.
a écrit le 24/10/2016 à 11:23 :
Tout à fait d'accord avec cette dame, venu voir ce qu'il en était de ce pays depuis 1995 que je n'y avais plus mis les pieds, aujourd'hui je me suis installé définitivement en Algarve à côté de bi-nationaux Franco-Portugais, charmants, donc une vie paisible et non stressante comme en France (manifestations, blocages, grogne généralisée) Et je m'y plais tellement que je n'ai pas l'intention ni de faire des A.R. (183 jours ici et Id° en France) ni de revenir après les 10 ans de défiscalisation I.R. qui n'était pas la principale motivation pour moi, mais CHANGER D'AIR, IRRESPIRABLE, et ce sera pire en 2017
a écrit le 23/10/2016 à 10:01 :
Je passerai ma retraite en France, j'apprécierai la qualité de vie chez moi , je bricolerai pour mes enfants; ma femme gardera les petits enfants, on profitera de la vie de famille et on ira se faire soigner si pb.
Payer des impôts ça n'est pas la fin du monde, j'emporterai pas mon pognon dans ma tombe au Portugal au Maroc ou sur la planète Mars
Mais bon chacun ses priorités, tous les choix sont respectables tant qu'on ne veut pas les imposer aux autres.
Réponse de le 25/10/2016 à 17:36 :
@papy Mougeon: les solutions les plus simples sont souvent les plus judicieuses et la tienne est pleine de bon sens :-)
a écrit le 22/10/2016 à 18:04 :
Pas envie de revenir ? Même pas pour se faire soigner ? Sans payer les impôts afférents bien entendu... c'est bien digne de cette génération...
Réponse de le 23/10/2016 à 9:00 :
@Pol75: quand on réside à l'étranger, on est plus sous le régime français. Donc, normalement, plus de sécu ou d'allocations diverses. Je sais, pour en avoir rencontré, que des gens trichent et font de fausses déclarations pour continuer à bénéficier d'avantages indus. Mais il s'agit là de fraude :-)
a écrit le 22/10/2016 à 14:18 :
si cela permet à beaucoup de portugais ,de quitter la france pour retourner dans leurs pays natal, c'est une bonne nouvelle...l'emploi va remonter en france ; surtout sur les chantier parisiens..
Réponse de le 22/10/2016 à 18:05 :
Il y a bien longtemps que vous n'êtes pas allé sur un chantier parisien vous... au moins 30 ans...
Réponse de le 22/10/2016 à 18:58 :
Bonsoir,

Les français ne veulent plus travailler sur les chantiers depuis longtemps...: vous avez maintenant des africains, des turcs, etc.

Leur pays c'est la France maintenant. Ils ont parfois une résidence secondaire parfois là-bas grâce à une vie de labeur et à des prix accessibles. Ce pays est agréable et magnifique.

Quand je vois ce genre de commentaires, je suis effaré " Chouette".
Réponse de le 24/10/2016 à 9:45 :
@karl: on est en effet effaré de voir que certains pensent encore que les Français ne veulent plus travailler sur les chantiers ou ailleurs ! Quand on a une famille à nourrir et/ou que l'on veut s'en sortir, on accepte tout ce qui se présente :-)
a écrit le 22/10/2016 à 9:46 :
Et quand la loi sur le prelevement a la source passera les retraites s expatriant au Portugal ou deja expatrie verront leur retraite diminuee de l impot/revenu et n auront plus le meme pouvoir d achat a moins de renier leur nationalite ce qu ils ne feront pas
Réponse de le 23/10/2016 à 14:33 :
@Grimaz: faux, il existe des accords entre les pays et si tu paies tes impôts disons au Maroc parce que tu es résident marocain, tu paies le tariff marocain et pas en France. Bon, pour s'expatrier dans un pays musulman quand on est pas musulman, faut déjà "avoir besoin de se muscler le cerveau" dirait Normal 1er :-)
Réponse de le 24/10/2016 à 11:28 :
Les 10 ans d'exonération de l'I.R. ici n'ont rien à voir avec l'I.R. prélevé à la source en France. On ne change pas les règles sauf que les 2 pays reviennent sur cet accord Et de toute manière ce ne sera fait que pour les nouveaux bénéficiaires. Mais il n'y a pas que l'I.R. le coût de la vie de 20 à 25% inférieur à la France et l'exonération de CSG, CRDS et CAPA pour tous ceux qui sont non résidents, au Portugal ou ailleurs.
Réponse de le 25/10/2016 à 20:22 :
Tu te trompes, une fois expatrié nous payons les impôts du pays hôte. Les impôts, la dette et tout le tintoin nous les payons sur le lieu ou nous résidons, a l’exception pour les fonctionnaires Français. Il faut se renseigner avant d'avancer des contres vérités.
a écrit le 22/10/2016 à 9:39 :
quelle est la valeur d'un article écrit par une agence immobilière.
un tiers des étrangers repartent dans les 3 ans
les prix dans l' ALGARVE sont plutôt à 5000€ du m² car le calcul des surfaces est différent, ce n'est plus la loi Carrez mais les dispositions portugaises calcul en surface extérieure + les balcons et terrasses. Construction avec très peu d'isolation.
Le système sanitaire, faute d'argent, oblige les retraités a prendre des assurances et mutuelles pour se faire soigner dans le privé, mais il faut avancer les soins ce qui peut s'avérer élevé pour une prise en charge lourde.
le cout de la vie est plus bas mais de 20 à 30% selon les zones. 30 au nord et 20 au sud l' ALGARVE étant la plus recherchée.
La déduction fiscale concerne les salariés du privé uniquement pour 10 ans, après prévoir de payer plus de deux fois ce que l'on paye en France. Aurez vous envie de faire un retour à 75 ans.
le climat, la sécurité et la gentillesse des Portugais sont les seuls critères vraiment valables
a écrit le 22/10/2016 à 8:00 :
Nombreuses informations inexactes dans différentes réponses de la part des détracteurs. Chacun reste dans son petit univers bien à la maison.....Ces retraités qui partent et non pas qu'au Portugal ne sont pas que français.Ces départs concernent beaucoup des retraités européens de l'ouest. Les analyses à l'emporte-pièce relatif à ces départs sont à côté de la réalité. Quant au bénéfice économique tiré de ces départs par les retraités français au Portugal, il en est de même pour un retraité belge ou un danois lorsqu'il vient s'installer en france (leur pouvoir d'achat s'accroît de 20 % par abaissement mécanique des charges sociales et autres)
Quant aux plus jeunes qui se plaignent....d'autres jeunes expatriés (et non pas que des supers diplômés) et,comme on fait certains de leurs aînés, ne se plaignent pas car ils ont quitté la France...
Ouvrez les yeux...le monde qui nous entoure n'est pas réduit à la France.....
a écrit le 18/10/2016 à 13:01 :
Reste à faire comme au canada, si la retraite se passe hors du pays, on divise la pension par 2. Comme cela on obligé de consommer là où l'on a cotisé.
Réponse de le 20/10/2016 à 4:04 :
Ah bon ils font ça au Canada ? On dirait une dictature...ça casse tous les préjugés positifs sur ce pays !
Réponse de le 22/10/2016 à 18:07 :
Quelle mentalité minable... les canadiens ont bien raison...
Réponse de le 23/10/2016 à 5:06 :
Imaginez vous payez toute votre vie pour votre retraite. Et arrivé à 60 ans, vous voulez vivre au Portugal ou au Maroc, au soleil, pour profiter des dernières années, mais on vous dit : "vous avez payé pour rien, on vous prend la moitié..."vous trouvez ça normal ?
Réponse de le 25/10/2016 à 11:41 :
@Loca: faux ! Au Canada, il existe 2 volets de retraite: le régime de pension du Canada (RPC) et la sécurité viellesse. Si tu ne résides pas au Canada: 1) tes perstations du RPC subissent un prélèvement de 25% au titre des frais divers. 2) tu n'as pas droit à la sécurité vieillesse. Le RPC depend de tes cotisations au cours de ta vie, mais les prestation sont de toute manière peau de chagrin et la sécurité vieillesse, c'est environ 1000 $ canadiens mensuels. Au Canada, ce sont les économies personnelles accumulées qui constituent la retraite :-)
Réponse de le 25/10/2016 à 20:29 :
Ah oui, c'est pour cela que Juppé est parti là-bas, après sa condamnation pour les emploies fictifs, pour payer plus d'impôts et avoir sa pension divisé par 2. Je dois avaler cela.
a écrit le 17/10/2016 à 22:20 :
Au Portugal, il n'y a pas de boulot et trop de chomage, donc pas du tout interessant. Mais comme y a du soleil et c'est moins cher qu'en France, c'est bon pour les retraités. Mais bon, il y a mieux, encore moins cher, comme le Maroc, avec plus de soleil pour les retraités.
Réponse de le 20/10/2016 à 15:32 :
Ha bon car le maroc est a plein pot pour le boulot??mis a part le semi esclavage colonial des call center a la free ou club med.. Le Portugal est un pays fierement Chretien et ou les islamistes ne font pas fier, donc oui, les portugais preferent les british qui sont moin radin que les francais..
Réponse de le 21/10/2016 à 9:11 :
@Samir
"mis a part le semi esclavage colonial des call center a la free ou club med.. "
Je suis tout à fait d'accord avec vous sur le fait qu'il est scandaleux que les opérateurs aillent placer leur hotline au Maghreb (non pas parce que les Maghrébins seraient moins intelligents, mais parce que bien évidemment que quand le technicien de hotline n'a vu la xxxBox que pendant ses 2 journées de formations et que la xxxBox en fonctionnement la plus proche se trouve à l'étranger de l'autre côté de la mer, on ne peut pas lui demander de faire des miracles, surtout quand son recrutement est basé non pas sur la compétence mais sur des enchères inversées au salaire le plus bas).
Cependant, votre exemple de Free est le plus mauvais possible. La hotline Free est en général située en France (ils l'annoncent fièrement avant que le technicien décroche), et leur hotline est ultra-compétente, j'en suis ressorti ravi à chaque fois. Essayez et vous verrez.
En revanche, effectivement, pour les hotlines SFR/Orange/Bouygues, c'est plusieurs niveaux de compétence au dessous
Réponse de le 21/10/2016 à 22:06 :
Islamistes compris.
a écrit le 17/10/2016 à 11:22 :
"Cela permet d'attirer à la fois des retraités, avec un fort pouvoir d'achat"

Tiens, il y en a donc, plutôt discret cette catégorie dans les médias.
Réponse de le 17/10/2016 à 13:27 :
@lachose
"Tiens, il y en a donc, plutôt discret cette catégorie dans les médias."
Elle existe, et de surcroît, elle est la première génération de l'Histoire, dans le monde entier, à avoir un niveau de vie à la fois plus élevé que celui de leurs parents et plus élevé que les générations qui suivent, et plus élevé que celui des actifs.
Ils sont très discrets sur leurs fortunes, ils préfèrent pleurnicher dès qu'on leur demande de payer 3 centimes d'impôts (toujours très inférieurs à l'imposition des revenus des actifs) et traire les jeunes générations pour extraire des plus-values à six chiffres (par "bien" immo) et embarquer tout cet argent au Portugal.
Vous ne les entendrez que rarement dans les médias, mais ils votent beaucoup plus que les jeunes (et en général ils votent "la droite forte" voire FN) et du coup les choses ne peuvent pas bouger.
a écrit le 17/10/2016 à 9:27 :
Il serait judicieux de rappeler que les seuls retraités exonérés sont ceux issus du secteur PRIVE.

Mais là, on ne les entend pas trop râler (ni sur les montants lamentables de cotisation dans les 70's et 80's)...
a écrit le 17/10/2016 à 7:55 :
J'ai passé une semaine au Portugal en mai visite de Lisbonne ville très agréable et vivante puis je suis parti dans le sud belle région mais je me croyais dans une résidence de vieux, résidence européenne: allemands, anglais, hollandais , français.... avec parfois des portugais pas plus aimables que sur la Côte d'Azur, un certains ras le bol de voir les vieux malgré les affaires envahir leur pays. N'oublions pas, les avantages fiscaux à vitam aeternam? j'en doute.
Réponse de le 20/10/2016 à 15:38 :
Les portugais ne sont pas plus aimables ou detestables que d autres europeens..mais c est des anciens colonisateur et non une ancienne colonie comme certains francais pensent a croire, ils ne vont pas se forcer a parler francais pour le sourire de papy jean luc..comme leur cousins bresilien, ils sont tres fier de leur langue
a écrit le 16/10/2016 à 19:26 :
C'est ça notre merveilleuse sécurité sociale : des cotisations plombant le coût de main d'oeuvre ce qui provoque du chômage en France, et qui servent à payer des gens qui consomment au Portugal.
a écrit le 16/10/2016 à 13:58 :
Malgré quelques élucubrations journalistiques, probablement à la recherche de sensations... la vie au Portugal est très agréable. Certes, il y a l'exemption d'impôts, motif principal de mon choix, puisque je ne pouvais plus les payer dans mon pays avec ma retraite. Pour moi, ici, la politique est à sa place, c'est à dire qu'elle passe très au dessus et n'a aucune importance.
Lisbonne, Porto et l'Algarve heureusement ne sont pas les meilleures régions pour vivre.
Si vous souhaitez des renseignements précis, j'aurai plaisir à vous renseignez.
Réponse de le 26/10/2016 à 10:07 :
Bonjour Raymond,
comment vous contacter ?
Merci,
Z.
a écrit le 16/10/2016 à 13:10 :
Des recent, les retraites hollandaises residents en Portugal, paient au les Pays-Bas les impots sur les revenus d'origine de Pays-Bas. Rien plus d'exemption en Portugal. Donc c'est quand, que la France-Portugal reviennent sur leur convention des impots?
a écrit le 16/10/2016 à 10:24 :
Comme les autres le Portugal fait du dumping impôts retraité qui dépensent leur argent au Portugal et nous envoie des travailleurs détaches declares ou pas qui renvoient leur argent au pays ,c'est formidable l'Europe ,il n'y a qu'un pays qui ne fait pas de dumping qui reste loyal ,c'est la France :le dindon de l'Europe des tricheurs...
Réponse de le 16/10/2016 à 14:02 :
Un pays est dirigé par un président, celui de france est élu par le "peuple" qui l'a choisi. C'est être bien mal informé de déclarer des inepties comme celle que vous indiquez.
Bonne journée.
a écrit le 16/10/2016 à 2:15 :
Ils reviennent pour se faire soigner et donc profiter du système de santé français sans payer d'impots !
Réponse de le 16/10/2016 à 6:04 :
Ils ont cotisés toutes leurs vies quand ils travaillaient ...

" laissez les choisir un pays fut il lointain pour leur heure dernière "...
Réponse de le 16/10/2016 à 10:58 :
Non cette génération n'a pas cotisé à hauteur de ce qu'il été nécessaire
Oui il devrait être ainsi interdit sauf s'ils paient leurs impôts en France d'y être soignés
Difficile cependant pour la génération EGO...
Réponse de le 16/10/2016 à 14:08 :
Ce que vous dites n'est pas exact, la sécurité sociale n'est pas financée par les impôts mais par les cotisations salariales et patronales. Des retenues légales sont pratiquées sur ma retraite pour les soins dont je peux avoir besoin. Ces soins, excellents au Portugal, sont remboursés par la S.S. française puisque je cotise à la S.S. de mon pays tout à fait normalement.
Concernant les impôts, il appartient à chacun de faire son choix, c'est ce qu'on appelle la démocratie...
Bonne journée.
Réponse de le 17/10/2016 à 10:52 :
votre retraite actuelle est paye par les actifs francais d aujourd hui. Quant aux soins medicaux, vous beneficiez du fait que les jeunes paient pour vous. Car statistiquement vous consommez bien plus de soins medicaux qu un jeune et pourtant a revenu egal vous allez payer autant que lui (je vis dans un pays ou l assurance maladie est privee et uoi je paie nettement plus qu un homme de 20 ans alors que j en ai pas 50)
a écrit le 16/10/2016 à 1:29 :
"La mesure a été promulguée par le gouvernement de droite actuel..." ?
La majorité qui gouverne le Portugal est de gauche, depuis novembre 2015. L'interview aurait été réalisée avant cette date?
a écrit le 15/10/2016 à 23:33 :
Le Portugal, c'est très bien mais il ne faut pas etre malade car le système médical est une calamité.
Réponse de le 26/10/2016 à 11:01 :
C'est absolument faux, l'organisation sanitaire est très au point, bien meilleure qu'en france et en plus beaucoup moins onéreuse.
a écrit le 15/10/2016 à 23:07 :
Et c'est pour cela que l'on voit des portugais venir travailler en France car si le travail devient rare chez nous, il est encore plus rare là bas..... De nombreux enfants portugais allophones arrivent dans les classes. Au surplus est ce un progrès que de tels pays se tranforment en " Sun city" à coup de dumping fiscal?
a écrit le 15/10/2016 à 17:30 :
L'une des raisons pour lesquelles la bulle immobilière française va imploser est la fuite des retraités aisés au Portugal. Les retraités "proprios" français ont donc intérêt à accélérer leur déménagement Portugal avant que les prix immobiliers français ne plongent.
Pyramide des âges (papyboom de 30ans qui ne fait que débuter), chômage record, précarisation croissante des emplois...
a écrit le 15/10/2016 à 15:49 :
près de 500 000 portugais ont quitté le pays ces 4 dernières années (L'Express, 02/2016). taux de fécondité faible depuis 30 ans. malgré cela, le taux de chômage des jeunes est de 30%.
le pays vieillit vite et en plus il attire des retraités...
l'Europe du Sud est une catastrophe. pas vraiment mieux à l'Est de nos frontières.
Réponse de le 15/10/2016 à 23:28 :
J adore votre commentaire j ai choisi le Portugal ily a 18 ans avec mon ex Mari portugais jsuis donc divorce avec 2 grands guaillards moitie moitie ils ne veulent plus revenir en France car ils ne trouvent pas leur place mon ex sans scrupule est reparti il y a des annees moi la mere jsuis restee mais pour quoi simplement parce que je me voyais pad loin de Mes fils!!! Reflechissez avant d aller au Portugal pour la retraite c est cool pour bosser Oublier
a écrit le 15/10/2016 à 14:56 :
et cette histoire de France cette culture française qui font ce que je suis il n'y a pas que l'argent dans la vie d'un homme quand je parle les hommes j'embrasse les femmes !!!
a écrit le 15/10/2016 à 13:59 :
Si Marine ( ou même Sarko) passe, direction Lisboa.
Je connais très bien le pays sans être d'origine portugaise, et j'en viens presque à regretter de ne pas l'avoir déjà fait.
Réponse de le 16/10/2016 à 10:27 :
Bon vent
a écrit le 15/10/2016 à 12:21 :
A l'échéance de la période provisoire de 10 ans d'exonération, ce sera la fiscalité normale qui sera applicable, sauf introduction de nouvelles dérogations de taux qui seraient immédiatement attaquées, car absolument inconstitutionnelles compte tenu du principe d'égalité de tous les citoyens devant l'impôt!...
Pour mémoire, le barème de droit commun actuellement en vigueur au Portugal, avec des tranches beaucoup plus resserrées qu'en France, fait que, par exemple, un foyer fiscal de deux parts, qui a un revenu imposable d'environ 40.000 €/an, doit s’acquitter d'un impôt sur le revenu d'environ 7.000 € / an (plus de deux fois qu'en France, toutes choses égales par ailleurs!!!)...Bon !...En attendant, il y a le ciel, le soleil et la mer!...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :