Chômage : les chiffres de juillet "seront négatifs" prévient Valls

 |   |  239  mots
Aucun organisme international ne prévoit de baisse du chômage avant, au mieux, 2015. Le FMI repousse même la perspective à 2016.
Aucun organisme international ne prévoit de baisse du chômage avant, au mieux, 2015. Le FMI repousse même la perspective à 2016. (Crédits : reuters.com)
Le Premier ministre a averti dès mardi qu'il ne fallait pas s'attendre à une baisse du chômage au mois de juillet étant donnée la croissance française nulle.

Il n'y aura pas de surprise. Attendus ce mercredi, les chiffres du chômage du mois de juillet de Pôle emploi sont déjà connus du gouvernement et ne seront pas bons, a admis mardi Manuel Valls, invité de France 2 pour présenter son nouveau gouvernement suite au départ du ministre de l'Économie Arnaud Montebourg.

"Ils ne peuvent pas être bons, ils seront négatifs avec le niveau de croissance que nous avons."

       Lire Croissance toujours nulle au 2e trimestre 2014 pour le PIB

Chaque mois, le gouvernement connaît en effet les chiffres de Pôle emploi à l'avance "24 heures avant la publication officielle", raconte dans son dernier livre Michel Sapin, ex-ministre du Travail désormais aux Finances.

Neuvième mois de hausse consécutif

Le chômage devrait donc connaître un neuvième mois consécutif de hausse. En juin, en France, le nombre de demandeurs d'emplois de catégorie A (sans aucune activité) avait progressé sur le mois de 0,3% pour s'établir à 3.398.300, un nouveau record.

      Lire Pas de trève estivale pour le chômage

Face à cette explosion, François Hollande a confirmé début juillet les grandes lignes d'un "plan seniors" et érigé la lutte contre le chômage de longue durée en "cause nationale", sans toutefois annoncer de nouvelles mesures.

Aucun organisme international ne prévoit de baisse du chômage avant, au mieux, 2015. Le FMI repousse même la perspective à 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2014 à 17:40 :
IL nous "prévient", comme si on ne s'en doutait pas !
a écrit le 27/08/2014 à 14:52 :
J'ai failli oublier, le chômage ne se règle pas en deux ans ou en 5 ans mais plutôt en dix ans. L'inertie due à la formation de chômeurs et à leur acquisitions d'expérience les amènent à avoir un emploi stable ET durable qu'après une moyenne de 4-5 ans après la formation et le stage donc il faut au moins un septennat pour cela. le quinquennat est donc un suicide politique du coté de l'emploi.
Du coup l’État met des rustines et case un max de monde dans des emplois précaire ce qui créé de la souffrance humaine et de la misère.
Réponse de le 27/08/2014 à 15:03 :
Surtout si on on ne prend pas de mesure
Ça fait 30 ans que ça empire et il a fait quoi hollande depuis 2 ans ???
Compte pénibilité usine a gaz de la formation li duflot dur le bâti que des mesures soviétiques

a écrit le 27/08/2014 à 14:49 :
Bonjour,
Toute cette polémique autour des chiffres de l'emploi est stérile.
On ne peut pas décorréler l'emploi de plusieurs autres point essentiels :
- Le taux d'investissement en France qui est actuellement très faible
- Les mesures d'augmentation de la productivité des grands groupes pour éviter d'embaucher en automatisant et robotisant mais également en déléguant en offshore ou nearshore des tâches ayant une complexité faible ou nulle donc principalement du tertiaire de type administratif et support client d'une part ou des tâches techniques répétitives comme monter des télévisions ou placer des composant à la chine sur des cartes électroniques.
- L'inadéquation des compétences présentes chez les demandeurs d'emploi et les compétences en pénurie dans les entreprises.
- Conséquence du point précédent : L'inadéquation de la politique de formation des salariés par les entreprises pour leur maintien dans l'emploi mais également l'inaptitude des pouvoirs publiques et de l'agence pour l'emploi à innover pour la formation des chômeurs. Si vous êtes plombier ils peuvent vous aider mais si vous informaticiens, acousticien ou encore ingénieur géologue ils sont perdus et n'ont aucun partenariat avec les écoles nationales pur les remises à niveau et les spécialisations. Le pole emploi est plein d'ingénieurs dont les compétences ont été acquises dans les années 80 ou 90 et qui sont obligés de faire des sous-jobs car l'administration ne sait pas comment les remettre à niveau sur leur cœur de métier.
- Le faible taux de financement des créations d'entreprises non innovantes comme les artisans et les commerçants.
- Le faible taux de création d'entreprise chez les juniors alors qu'en Asie et aux USA c'est devenu monnaie courante.
- L'inaptitude des créateurs d'entreprises à gérer correctement leur entreprise.
- La pressions fiscale énorme reposant sur les jeune pousses et la complexité administrative doublé d'un manque de transparence total du calcul de certaines cotisations comme le RSI.
Tout cela concours à un taux de chômage élevé en file d'attente. Tout le monde attend l'explosion des cinq prochaine années due au papy-boom afin de miser sur l'emploi. Rien n'est moins sur car ce papy-boom va induire des cotisations supplémentaires pour les salariés actuels mais également pour les entreprises ce qui limitera durablement les embauches.
C'est tout le système qui est bloqué et ce n'est ni une relance kéneysienne, ni l'austérité qui résoudra ce problème. Il faut une nouvelle constitution, une remise à plat de toute la fiscalité nationale et une refont de tous les organismes administratifs actuels.
Il nous faut un nouvel État, de nouvelles règles et un nouveau fonctionnement sans quoi ce sera une lente descente aux enfers avec une pression fiscale toujours plus forte et des possibilité de manœuvres inexistantes. Cela veux aussi dire restructurer la dette, équilibrer le budget et épurer la fonction publique de moitié pour la réduire à 2,5 millions max de personnes afin de ne plus peser sur le budget de l’État. Quand à l'impôt la tranche la plus élevée devrait être limitée à 33,3% tout confondu local + sur le revenu. Cela permettrait aussi de miser plus sur les revenus de la TVA et sur l'investissement citoyen par auto-financement. Aujourd'hui nous arrivons à des taux d'imposition de plus de 50% d’impôts ce qui est tout bonnement de la confiscation ... . Bien entendu l'impôt sur la fortune qui ne couvre que tout juste les frais qui servent à le collecter serait tout bonnement abandonné. Pour ce qui est du financement militaire il faudrait mutualiser 2/3 de nos forces avec l'Europe pour réduire les frais et créer enfin cette armée eurpéenne dont on parle depuis 15 ans avec un commandement intégré européen et non plus US comme avec l'OTAN. Cela nous permettrait également d'avoir notre propre politique étrangère pour nos intérêts européens et pas uniquement les intérêts de nos alliés et partenaires.
Réponse de le 27/08/2014 à 14:58 :
En bref il y a beaucoup de travail à faire mais personne ni à droite, ni à gauche n'est disposé à le faire car c'est un suicide politique cela changerait les forces en présence et les représentations politiques et vous comprenez il est urgent que rien ne change ... .
a écrit le 27/08/2014 à 13:38 :
Il faut être fou pour embaucher, surtout quand on est une "petite boite" ... les petits patrons sont comme des hamsters qui font tourner une roue dans une cage, la roue tourne et entraine plein de choses (mais rien pour le hamster) et à la fin de la journée le hamster est fatigué, il reste moins à manger et il n'a pas avancé d'un centimètre. Petit patron qui "mouline" pour tout le monde sauf pour lui = petit patron qui n'embauche plus! Normal !
a écrit le 27/08/2014 à 13:16 :
Hollande n a aucune ligne
Il annonce des simplifications !!!

Regardez un peu les nouvelles contraintes pour embaucher un apprenti et la réforme de la formation

Des tonnes de nouvelles obligations avec des amendes

Pour moi c est niet pas d embauche on verra plus tard c est trop risque
Réponse de le 27/08/2014 à 13:59 :
Il manque que la loi sur la pénibilité !!!
a écrit le 27/08/2014 à 13:10 :
Pas de surprise les mêmes causes engendrent les mêmes effets.
Donc cela ne peut que continuer sur tout avec le cirque que l'on a peu voir depuis 48H!!!
a écrit le 27/08/2014 à 12:48 :
Pour embaucher, les petites entreprises ont besoin :
- de pouvoir mettre fin à un CDI dans des conditions raisonnables et prévisibles. Il faut pour cela créer un nouveau CDI, dont la fin, non motivée, à l'initiative de l'employeur ou de l'employé, serait assortie d'une prime forfaitaire (par exemple 10% du cumul des salaires nets depuis l'embauche);
- d'être débarassé des seuils sociaux, notamment 10,20, 50 et 100 salariés. Au minimum, il faut doubler ces seuils !!
a écrit le 27/08/2014 à 12:42 :
Qui créent les emplois : les entrepreneurs des TPE (commerçants, artisans principalement) et PME ... à qui faut-il demander ce qui les motiveraient à embaucher ???
Réponse de le 27/08/2014 à 12:51 :
Ben .. ni aux politiciens professionnels, ni aux syndicalistes incompétents !! évident, non ...?
a écrit le 27/08/2014 à 11:48 :
Et la boîte a outils elle est rangé ???

Crédibilité a zéro zéro !!

Valls a du boulot
a écrit le 27/08/2014 à 11:35 :
le pacte de responsabilité doit monter en puissance en 2015,2016.ses effets sur le chomage seront plus forts qu'espérés a partir de 2016,2017.il est a craindre des goulots d'étranglement sur le marché de l'emploi,le gouvernement serait bien inspiré d'anticiper en augmentant les quotas d'immigration dès cette année
Réponse de le 27/08/2014 à 12:58 :
Oui, à l'horizon 2027, ça devrait aller mieux !!!
a écrit le 27/08/2014 à 11:14 :
Rappel: Hollande avait annoncé "l'inversion de la courbe du chômage". C'était sa priorité et son credo. Mais mois après mois, la situation s'est aggravée, et l'échec est aujourd'hui complet. Il faut peut être éviter de "stigmatiser" la gauche, mais on peut "stigmatiser" Hollande, Ayrault, Montebourg et Sapin. On peut aussi "stigmatiser" ceux qui les ont élus car ils sont responsables du désastre actuel.
Réponse de le 27/08/2014 à 11:37 :
Bien sûr que non; Sapin n'y a pas encore pensé mais la courbe est passé de logarithmique a exponentielle... C'est juste qu'on croyais tous qu'il allait recréer de l'emploi et non le contraire... L'inversion elle est déjà faite mais pas dans le bon sens !
a écrit le 27/08/2014 à 11:01 :
Tant que les Français n comprendront pas qu'au lieu de stigmatiser éternellement et stérilement la gauche contre la droite, au lieu de voter pour DES HOMMES ou DES FEMMES compétent(e)s et courageux, quelle que soit sa couleur politique, ils resteront "derniers de classe" et la risée du monde entier.........Vous avez dit stupides ???????
Réponse de le 27/08/2014 à 11:39 :
Et on a quoi comme choix politique? Le vote blanc n'est pas pris en compte autrement il n'y aurait pas eu de président élu en mai 2012... A part voter massivement pour d'autre parties que gauche ou droite, il n'y a aucune chance que sa change.. exemple: le pen - chirac... On est foutu y a plus qu'a quitter le pays!
Réponse de le 27/08/2014 à 17:34 :
votez pour MARINE! et vous verrez bien !
a écrit le 27/08/2014 à 10:21 :
Tout comme ceux à venir!
a écrit le 27/08/2014 à 9:47 :
Il est clair que Rebsamen ne travaille pas,
il est encore plus clair que Hollande savait que Rebsamen ne travaille pas et qu'il était absolument inopportun de le reconduire dans ses fonctions ;
En conséquence de quoi,
les Parlementaires socialistes devront refuser la confiance à valls pour mettre au pas Hollande et l'obliger à désigner un autre Premier Ministre plus intelligent et plus honnête que Valls Rebsamen ;
Les socialistes courageux n'ont rien à craindre de leurs électeurs s'ils sauvent la France du péril Valls,
si d'aventure Hollande dissolvait l'assemblée, les électeurs revoteront pour les socialistes verts centre ... courageux et lucides.
Réponse de le 27/08/2014 à 10:25 :
il ne dissoudra pas l'assemblée nationale car le socialisme volerait en éclats au parlement.Ce serait pourtant une bonne chose pour le pays .
Les cocos ,verts ,socialos out et Ko définitivement.
Réponse de le 27/08/2014 à 11:36 :
Si la confiance à Valls est refusée, Hollande sera sous la contrainte de nommer un autre 1er Ministre et d'autres ministres ...
sinon Hollande se retrouvera avec ce qu'il aura généré, c'est à dire avec Marine LEPEN comme 1er parti de France et là il va passer de sombres moments et sera bouté dehors comme un malpropre.
Le piège concocté par Hollande va se refermer sur lui même et il va gravement en souffrir, il sera bani par les français.
a écrit le 27/08/2014 à 9:39 :
C'est triste mais comme on garde le cap seule une reprise mondiale et non cette politique désastreuse peux nous sauver
Il suffit d'attendre et un jour ils pourrons dire que l'amélioration c'est eux
a écrit le 27/08/2014 à 9:20 :
Seule la croissance du chômage est excellente. Normal avec un matraquage fiscal pareil. Ce ne sont pas les impôts locaux qui vont changer la donne. Bien au contraire.
a écrit le 27/08/2014 à 7:53 :
Une valse à 2 temps selon Manuel Vall !
Après le pacte de compétitivité pour tous même pour les entreprises non soumises à la concurrence et celles réglementés, voici la TVA anti social pour tous !
Dommage au moins avec les Comics, on avait en face de soi de beaux loulous musclé, là un insipide ministre non comique !
Un gouvernement non plus de combat, mais de la résignation !
En vérité, je suis bien inquiet pour l'avenir tant économique, que politique.
Réponse de le 27/08/2014 à 8:31 :
Vous ne pouvez pas écrire quelque chose de sérieux pour changer ?
Et à part critiquer, vous proposez quoi ?
Français champions du monde des pleurnicheurs et des critiqueurs, mais qui n'ont aucune idée pour changer les choses ou ne font rien, pire que des veaux, De Gaulle avait raison.
Réponse de le 27/08/2014 à 9:21 :
Sauf que ce gouvernement ne propose strictement rien de neuf et ne s'attaque à aucun des maux de la société française ! Nous sommes dans la pure continuité de la politique de Sarkozy avec une teinte bobo-pseudo sociale, mais au final rien ne change. Hollande est un président catastrophique en cette période difficile et Valls s'avère bien médiocre.
Réponse de le 27/08/2014 à 11:15 :
A@ à 9:21: c'est quoi votre blabla ump fniste ? quels sont les maux de la société française et quelles sont vos solutions ?
Réponse de le 27/08/2014 à 12:08 :
D'accord avec vous mais la poursuite de la politique de Sarkozy est faite depuis 2012... C'est juste étrange que Valls n'est pas proposé Sarkozy, Fillon, Copé et Chirac aux ministères... Il aurait même pus leurs créer le "ministère du détournement d'argent public" et celui de la "culture aphone et ruinant" ou tout simplement celui des "cuillères d'argent" !
Réponse de le 27/08/2014 à 17:39 :
vous avez , par curiosité, vu les chiffres qui font peur de la violence, délinquance en recrudescence???! on ne pourra plus bientôt se balader dans les rues sans se faire attaquer, c'est déjà le cas dans certains endroits de notre pays......société en déliquescence! pauvres pays!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :