Croissance britannique : merci aux Jeux Olympiques

 |   |  336  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La croissance britannique a fait son grand retour au troisième trimestre... grâce aux Jeux Olympiques. Mais cette embellie pour David Cameron, attaqué de toutes parts, pourrait être de courte durée.

Les chiffres de la croissance au Royaume-Uni sont tombés, et ils sont sans appel... ou presque. Au dernier trimestre, le produit intérieur brut britannique a progressé de 1% par rapport au trimestre précédent. une très bonne nouvelle pour l'économie de l'île, et dont s'était enorgueilli David Cameron quelques heures plus tôt. "Les bonnes nouvelles vont continuer à tomber" avait-il annoncé fièrement mercredi.

L'effet Jeux Olympiques selon les analystes

Les analystes étaient optimistes et s'attendaient à cette "bonne nouvelle" qui tablaient sur une croissance de 0,7% à 1% au troisième trimestre, après plusieurs mois de récession. pour eux, une reprise au moins passagère était à attendre grâce à l'effet bénéfique des Jeux olympiques qui ont tiré vers le haut l'économie de l'île pendant l'été.

Un bol d'air pour David Cameron

Mais Jeux Olympiques ou pas, David Cameron, qui avait bien besoin d'un bol d'air, a sauté sur l'occasion pour récupérer les bénéfices de cette bonne nouvelle. Le Premier ministre fait en effet l'objet depuis plusieurs mois d'attaques répétées de l'opposition, mais aussi de son propre camp qui s'impatientent de voir les résultats de sa politique. Il était alors prêt à faire feu de tout bois pour redorer son blason. Parmi ses faits en ce sens, il avait notamment menacé début octobre d'opposer son veto au budget de l'Union européenne s'il n'était pas conforme à l'intérêt de son pays.

La population fatiguée de l'austérité

L'ennui est que cette bonne nouvelle pourrait bien se retourner contre lui. Car la population, qui s'était rassemblée en masse lors de manifestations à Londres samedi dernier n'en peut plus de l'austérité. et elle pourrait bien réclamer un retour sur investissement. Ce qui ne semble pas dans les plans du gouvernement, qui avait annoncé au début du mois de nouvelles coupes budgétaires pour un montant de 10 milliards de livres sterling (environ 12 milliards d'euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2012 à 13:54 :
Et il a récupéré déjà beaucoup d'investisseurs français et de créations d'entreprises grâce à son "tapis rouge" et à la fiscalité confiscatoire française.
a écrit le 25/10/2012 à 11:47 :
Tu parles d'une croissance aux J.O. : construction d'equipements sportifs surdimensionnés pour la population, une centaine de Pékin du spectacle à faire le clown devant la caméra et quelques augmentation de C.A. pour les commerçants vendant des produits made in china. Encore une croissance troppe l'oeil et parfaitement inutile. merci les anglais d'avoir piqué les JO à Paris!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :