Les Européens ne sont pas eurosceptiques, mais voudraient être entendus

 |   |  222  mots
Selon le Pew Research Center, seulement 29% des citoyens européens pensent que leur vote aura une influence sur les décisions prises à Bruxelles. (Photo : Reuters)
Selon le Pew Research Center, seulement 29% des citoyens européens pensent que leur vote aura une influence sur les décisions prises à Bruxelles. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
C'est ce que montrent deux sondages publiés mardi.

Les Européens sont-ils... anti-européens? A une dizaine de jours des élections législatives européennes, la question est sur toutes les lèvres, alors que les partis eurosceptiques sont promis à des scores historiques. Deux sondages publiés mardi apportent un éclairage nouveau.

Pas de rejet de l'Union européenne

Non, les habitants de l'Union européenne ne souffrent pas d'un désamour en soit pour l'Europe des Vingt-huit. C'est ce que montre une étude du Pew Research Center, selon laquelle 52% des sondés disent avoir une opinion positive de l'Union. C'est mieux que l'an dernier, lorsque seulement 46% des personnes interrogées en avaient une opinion positive.

Mais le sentiment d'un déficit démocratique

En revanche, comme le montre l'enquête de Pew, mais aussi celle de l'Eurobaromètre, les citoyens européens ne se sentent pas entendus par Bruxelles. D'après l'Eurobaromètre, un ensemble d'études menées au sein de l'UE, seules 37% des personnes interrogées estiment que leur vote compte auprès des institutions européennes.

Les conclusions de Pew sont encore plus alarmantes. Selon l'institut américain, seuls 29% des européens pensent que leur vote aura une influence sur les décisions prises à Bruxelles. En clair, ce dont souffrent les européens, ce n'est pas d'un désamour pour l'Europe, mais d'un manque démocratique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2014 à 8:56 :
Il faut se résigner à l'Europe, nous n'avons pas le choix. Nos dirigeants ont décidé depuis trente ans (virage de 1983) que la France, c'est fini. Mitterrand l'a dit : "La France est notre passé, l'Europe est notre avenir." On l'a bien vu avec le référendum de 2005. En Europe, quand le vote ne convient pas, on fait revoter.
a écrit le 14/05/2014 à 20:44 :
On n'en peux plus de cette europe pourrie jusqu'à la moëlle par ses dirigeants malhonnêtes!!
Réponse de le 15/05/2014 à 1:44 :
On n'en peut surtout plus des populistes type FN qui accusent l'Europe de tous les maux par ambition personnelle d'arriver au pouvoir en mentant à longueur de temps. Voir JM Le Pen à 85 ans reprendre un mandat en Europe alors que les 3 parlementaires FN européens ne siègent que très peu et ne font rien en Europe c'est un scandale au prix où ils sont payés par nous et juste pour avoir une immunité parlementaire.
a écrit le 14/05/2014 à 10:01 :
Les européens ont l'impression de ne pas être entendus parce que les gouvernements nationaux se sont gardé pour eux tous les dossiers médiatisés : le social, la fiscalité, la politique étrangère, etc. En ne traitant que d'obscures affaires de normes et de droit, l'Europe donne alors au citoyen lambda l'impression de ne rien faire pour lui.
Réponse de le 14/05/2014 à 20:39 :
ce n'est pas "une IMPRESSION" , mais une réalité que nous ne supportons PLUS !!
Réponse de le 15/05/2014 à 1:47 :
Exact Tom. Les partis populistes tappent sur l'Europe pour prendre le pouvoir et ne sont pas objectifs sur l'Europe alors que dans beaucoup de cas ce sont les Nations et quelques ambitieux de passage qui ont commis les plus lourdes erreurs.
a écrit le 14/05/2014 à 7:08 :
Il n'y a pas de désamour pour cette Europe qui a amélioré le niveau de vie de tous. Plus d'inflation. Taux d'intérêts au plus bas. Chômage en baisse prévisible. Criminalité en nette baisse aussi. Aucune guerre à venir. Bref, on vit tellement mieux avec l'Europe et l'Euro.Que du bonheur !
Réponse de le 14/05/2014 à 20:40 :
c'est CLAIR !! on en REDEMANDE !!!!
a écrit le 14/05/2014 à 6:53 :
Vous déconnez complètement. C'est une constatation factuelle. Quid des referendum revotés ou carrément ignorés par les parlements. Quid des traités de libre échange UE-Japon et UE-USA négociés dans le plus grand secret. L'UE remplace la démocratie par l'oligarchie et le droit par le contrat. Depuis quand la politique étrangère de l'UE doit-elle être dictée par les USA et l'OTAN.
Réponse de le 14/05/2014 à 20:41 :
EXACT !
Réponse de le 15/05/2014 à 1:54 :
Vous faîtes de la propagande populiste car les Etats-Unis ont toujours réclamé une défense européenne forte, c'est contradictoire avec une "dictature de l'Otan" à budget à 75% américain ! Les référendums étaient "nationaux" ! Et vous avez sans doute voté pour les élus qui ont proposé ou pas ces référendums ! Les Traités de libre échange seront proposés au parlement européens et aux Etats. C'est contestable mais ce n'est pas entièrement secret et la plupart des traités entre pays sont passés sans avis des populations ! C'est en partie un tort même si c'est un sujet complexe mais ce n'est pas nouveau ni propre à l'Europe, la preuve c'est pareil au Japon, Vietnam etc.
a écrit le 13/05/2014 à 20:43 :
On nous avait promis une "Europe forte économiquement" et on s’aperçoit qu'on accepte de faire rentrer dans notre Europe plein de pays que l'on doit remonter par nos deniers, qu'on arrive jamais a s'en remettre, que les entreprises partent dans ces pays et provoque du chômage chez nous, que les patrons s'augmentent tous les ans et que notre train de vie diminue... Pour l'instant l’Europe pour les travailleurs ressemble à une arnaque !
Réponse de le 14/05/2014 à 20:42 :
une tromperie digne de leur hypocrisie, c'est tout!
Réponse de le 15/05/2014 à 2:01 :
C'était pire avant et n'est pas lié à l'Europe. D'ailleurs nous sommes dans l'Europe des "Nations". Ce sont elles qui sont la principale cause des problèmes même si l'Europe a des défauts à corriger. Les décisions prises à plusieurs sont généralement plus sages que les décisions de pays gérés par des partis opportunistes type FN.
a écrit le 13/05/2014 à 16:45 :
Personne n'a de désamour envers l'Europe, mais nous sommes sceptique sur ce que veux en faire l'Union Européenne représenté par Bruxelles. Là est la différence et la confusion a ne pas faire! Nous ne sommes pas contre l'Europe mais contre ceux qui on en pris le pouvoir!
Réponse de le 13/05/2014 à 18:23 :
Peut-être que vous confondez Union Européenne, l'oligarchie qui siège à Bruxelles et Berlin, avec Europe, la civilisation millénaire de tout un continent.
Réponse de le 14/05/2014 à 9:12 :
Ne pas confondre Europe et Union Européenne, l'Europe n'a pas besoin de cette union pour être apprécié!
Réponse de le 15/05/2014 à 1:58 :
Non je parle d'Union européenne et pas uniquement d'Europe. Cette Union doit être finalisée et adaptée aux évolutions mais pas défaite comme le veulent les partis populistes type FN qui surfent sur la crise mondiale actuelle pour leurs seules ambitions opportunistes.
a écrit le 13/05/2014 à 15:54 :
Tant que les décisions se prendront par le Conseil Européen et qu'on enverra des 3ème couteaux au Parlement Européen, cela ne risque pas de changer ... Je ne suis pas sûr que le dumping social à l’intérieur et à l'extérieur de l'Union soit une volonté des citoyens européen ? Être l'un des bon élèves de l'OMC, c'est bien mais être le seul à s'appliquer le libre échange théorique nous rend faible aux yeux de nos concurrents mondiaux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :