Hi-Media, un pli dans la Toile

 |   |  299  mots
(Crédits : Tribune)
Signe des temps, la société est en proie à la morosité du marché de la publicité et rencontre quelques difficultés pour digérer sa dernière acquisition.

Le créneau de la publicité sur internet a beau être un sujet d?avenir, il ne traverse pas les crises sans encombres pour autant. Hi-Media en fait aujourd?hui les frais. Alors que les annonceurs restent encore frileux dans leur budget de communication, la régie publicitaire sur internet continue de perdre des recettes. Et cela n?est pas du goût des investisseurs. A première vue, la progression de 46,3% du chiffre d?affaires à l?issue du premier semestre semble de bonne facture. C?est sans compter l?effet de l?intégration des revenus de la société Adlink Media rachetée en juillet 2009. A données pro-forma, l?activité progresse de seulement 8,4%, freinée notamment par un recul de 2,4% des ventes de la branche Publicité (48,6% des facturations totales). Le groupe évoque des contre-performances notables en Allemagne et aux Pays-Bas, qui donneront lieu à des restructurations susceptibles de grever les marges cette année.

 

De l?aveu de la direction, le résultat opérationnel devrait finalement atteindre 6 millions d?euros de moins qu?escompté, soit 16 millions d?euros. Mais au-delà de cette lourde rectification dans le plan de marche de Hi-Media, la réaction épidermique du marché traduit quelques inquiétudes dans la capacité de la société à digérer sa dernière emplette. Sachant qu?au total, Adlink Media lui a coûté près de 20 millions d?euros, soit près de 13% de sa capitalisation boursière. Les opérateurs commencent à s?interroger sur la pertinence du timing de l?opération dans un contexte conjoncturel défavorable. Heureusement, Hi-Media peut encore compter sur le dynamisme de ses métiers de solutions d?achats de paiements numériques dont le chiffre d?affaires a bondi de 27% à périmètre constant entre janvier et juin.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :